KÖRGULL THE EXTERMINATOR - Dogs Of War (Xtreem Music) - 03/09/2009 @ 09h27
Si je vous dis ‘black/thrash’, je suis sûr que vous allez me dégainer BEWITCHED, à la limite NIFELHEIM et autres Suédoiseries à la production aux petits oignons et aux angles bien arrondis. Bref, des porteurs de vestes à patches à la guitare bien acérée mais qui s’essuient les pieds sur le paillasson avant d’entrer et qui n’oublient pas de dire ‘merci madame’ après avoir demandé s’ils pouvaient se resservir en purée. Donc lorsque dans un soudain accès de fureur vous ressentez le besoin de reprendre une vraie bonne dose de crade, de vomi séché sur les murs et de canettes remplies de cendre sous le canapé, vers qui vous tourner hein ?! Eh bien en attendant que les thrashers parfumés au pastis d’IMPERIAL (récemment reformés) finissent leur pause apéro, vous pourriez donc faire moins pire que piocher chez nos voisins espagnols ce groupe au nom chipé au titre d’ouverture du deuxième album de VOIVOD (c’est VsGreg qui va être content !)…

Le plus marrant avec KÖRGULL THE EXTERMINATOR, c’est que sa première galette s'ouvrant par des hurlements de loups affamés sort très symboliquement presque en même temps que les ‘comeback’ albums de MINOTAUR et BULLDOZER, des noms sortis du fond des âges qui ne diront sûrement rien à 95% d’entre vous et pour cause car nous parlons ici des fonds de tiroir de la scène thrash des années 80, de ces oubliés descendant directement des démos de SODOM, qui refusaient d’aller droit et qui étaient limite black avant l’heure. Des groupes toujours à deux doigts de la sortie de la route, qui avaient du mal à contrôler leur énergie mais dont les rares disques, aussi fauchés et maladroits qu’ils étaient, semblaient nourris à l’énergie atomique. Or c’est ouvertement aussi bien au comptoir de cette scène parallèle qu’à celui du black-metal du début des années 90 que ‘Dogs of War’ est allé se servir un mètre de bière. D’ailleurs, l’inclusion en fin de parcours d’une reprise des Japonais de SABBAT est à ce titre très révélateur…

Alors attention Messieurs les esthètes, vous allez avoir mal aux cages à miel : entièrement réalisé à la maison, voici un disque qui crisse dans tous les sens et qui se cure le nez en public sans vergogne. Le tout avec un son pas vraiment ‘necro’ mais bien live et craspouille, guitare et basse se confondant sur fond de chant de gargouille. La reprise de SABBAT est d’ailleurs à la limite de la rehearsal tape… Alors oui je sais, dis comme cela, cela ne fait pas trop envie, mais vu le ‘concept’, cela a un sens une fois qu’on s’y est habitué. Car pour une fois, plutôt qu’un disque de thrash déguisé avec quelques oriflammes black-metal pour amuser la galerie, c’est pour une fois plutôt le contraire auquel on a droit. Comme une sorte de version surboostée de FRONT BEAST (le projet solo du guitariste de NOCTURNAL), KÖRGULL THE EXTERMINATOR rappelle souvent le BURZUM des débuts avec ses arpèges déglingués et ses speederies ne tenant pas droit. D’ailleurs, le groupe s’est même fendu d’un hommage explicite sous la forme du morceau « Varg the Mighty » pour ceux du fond qui n’auraient pas compris… Même le chant très hurlé - et assuré, Messieurs, par une dame au pseudo très seyant de ‘Lillith Commander of the Dead’ – renvoie à ‘Det Som Engang War’ !

En fait, ce n’est vraiment que dans sa tenue rythmique très chuka-chuka et par l’attitude très roots que ‘Dogs of War’ reste profondément thrash, car pour le reste, cela reste très black : les textes sont habillés de la tête aux pieds avec l’apparat de rigueur (guerre, occultisme, pleine lune, etc.) et l’avant-dernier titre « Darkness » se termine par une Lillith répétant jusqu’à plus soif « Satan, bless youuuuuu ! ». Mais attention, quand je dis black, je pense plus ici à ‘Deathcrush’ qu’à ‘In the Nightside Eclipse’. Alors moins de trente ans, adeptes du studio Fredman et autres viennoiseries sonores s’abstenir…

- 186 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 13/20 | Nb de lectures : 11219




Auteur
Commentaire
Flesh
IP:212.99.21.34
Invité
Posté le: 03/09/2009 à 10h41 - (74735)
Que dire de plus que cette excellente chronique sans que cela ne passe pour de la redite et du repompage (bouh pas bien). Zozo, tu a toujours le don de coucher sur papier les sentiments dégagés et exprimés par cet album. Franchement, tout est dit et extrèmement bien décrit dans ta chro. Je ne l'ai que depuis 1 petit mois et donc peu de recul par rapport à cette sortie, mais dans le style thrashou/black cradingue et "rock'n'roll" (pour le côté rien à branler et jm'en foutiste de la chose) ça se pose là. Idéal pour une soirée picole avec des potes hé hé. On verra s'il dure et "vieillit" bien avec le temps ou s'il prend la poussière sur les étagères. Je suis déjà curieux d'entendre la suite! Pour l'instant je vais me le réécouté tranquillement (et à volume maximum hé hé). Enjoy!

ennemi
Membre enregistré
Posté le: 03/09/2009 à 19h22 - (74757)
ptain la chanteuse c'est celle en charge du génial groupe harridan, sa voix y est fantastique notamment sur la 1ere démo (beuh C koi 1 demo lolol!?)
d'ailleurs pour info les membres du groupes jouent dans les excellents empty / amnion / akerbeltz, donc des adorateurs de black ug crasseux

juj
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2009 à 23h17 - (76100)
wouw, ça arrache



senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 20/12/2010 à 15h06 - (90055)
le deuxieme album est sortit en courant d'année et c'est du lourd aussi.

cet album est sortit en vinyl rouge ou noir chez pyrenean metal hordes !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker