JORN LANDE & TROND HOLTER - Dracula : Swing of Death (Frontiers) - 25/03/2015 @ 07h38
Actuellement la carrière solo de Jørn Lande oscille entre le correct et le moyen (depuis au moins 5 ans). Cependant dès qu'il est associé à un autre musicien, le talentueux chanteur norvégien nous amène des albums de qualité. Après le 4ème Allen/Lande (octobre 2014) le sieur Jorn nous a dévoilé en début d'année son nouveau projet, en collaboration avec Trond Holter, guitariste justement du groupe de Jorn depuis 2012 mais surtout membre de Wig Wam (glam rock dont le dernier album chroniqué ici était très moyen) depuis près de 15 ans.

Sous la houlette de Frontiers Music qui nous dégote un nouveau supergroupe de hard rock chaque mois, j'avoue avoir été assez sceptique quant à la teneur de ce projet 'Dracula', m'attendant à un nouveau opéra rock pompeux où la voix de Jorn serait noyée dans les orchestrations et pas du tout utilisée à bon escient. Vient ensuite le concept de l'album qui évoque la vie sentimentale du comte Vlad III, et le caractère multiforme (voire complexe) qu'était cette personnalité mystérieuse du 15ème siècle, en conflit permanente avec elle-même... ici il est donc davantage question de Dracula et les femmes (Mina et Lucy), d'amour et de romance, mêlés à une certaine noirceur et mélancolie. De là à craindre l'album sirupeux, mielleux et totalement stéréotypé ? Oui, à nouveau.

Fort heureusement, ce serait une très mauvaise interprétation de « Swing of Death », un album certes assez accessible et 'easylistening' (la fiche promo évoque sans détour qu'il y a à certains moments du potentiel pour des passages sur les radios de la bande FM), correspondant à du hard rock mélodique, plutôt facile à assimiler. Mais difficile de ne pas souligner à quel point l'ensemble est addictif et agréable à écouter. Chaque titre a une identité marquée et ne repose pas uniquement sur la prestation de Jørn : interprétant évidemment le personnage central de cette production, il nous délivre tout simplement sa meilleure performance depuis bien bien longtemps (10 ans au moins ?), vivant totalement son personnage grâce à une versatilité et grandeur époustouflantes. C'est LE chanteur qu'il fallait à ce projet, les émotions sont là, son timbre légèrement éraillé est suffisamment modulé pour donner de l'envergure aux titres. Comme il est ici beaucoup question de femmes, quoi de plus normal que d'avoir fait appel à une chanteuse pour donner la réplique au comte, avec tour à tour les personnages de Mina et Lucy ? C'est une dénommée Lena Fløitmoen Børresen qui se met dans la peau de ces 2 femmes et que l'on entend sur pas moins de 5 titres de l'album ; elle possède une voix chaleureuse et envoûtante, jamais loin d'un certain lyrisme, en évitant l'écueil des 'mélopées' vocales mollassonnes qui foutraient en l'air les morceaux. Toutes les lignes vocales s'harmonisent et il en résulte de véritables hits en puissance (l'imparable « Swing of Death », « River of Tears », « Save me » -aux chœurs légèrement enfantins- ou encore la conclusion emballante « Under the Gun »), ce que Jorn n'arrive plus vraiment à sortir en solo...

Qu'en est-t-il de Trond Holter dans tout cela ? Et bien le grand blond qui approche la cinquantaine fait tout sauf de la figuration. Il tient ici les guitares et toutes les parties de piano, en plus de sa participation à la composition de « Swing of Death ». Et force est de constater qu'il apporte énormément aux ambiances des titres, outre des riffs typés hard rock dès plus solides qui donnent du volume au contenu (à l'image du heavy « Walking on Water », magistrale pièce mid-tempo ou de l'excellent instrumental « True Love Through Blood »). Il dégaine des leads excellents qui vous transcendent une partie d'un titre (comme le final ébouriffant de « Queen of the Dead » ou le break de « Walking on Water » à compter de 3'15) ou des soli parfois courts mais à la fluidité impeccable ; Trond manie en plus intelligemment le piano (couplé à plusieurs reprises à de la guitare acoustique) sur les pistes à tendance atmosphérique, « Hands of your God » et « Masquerade Ball » en tête ; la première est un prologue intriguant tandis que la deuxième est une composition moins 'électrique' -entre mélancolie et noirceur- où la passion dans la voix de Jorn est magnifiée par le reste des musiciens. Sans oublier ce break instrumental superbe en 2ème partie de chanson, à la croisée de la musique folk et du flamenco !
Je le disais plus haut, l'album est globalement facile à écouter et peut sembler de temps en temps trop basique en particulier une chanson de la trempe d'« Into the Dark ». Enfin moi elle ne me déplaît pas, c'est un petit tube en puissance qui si il est joué en live fera certainement belle impression. Un petit mot enfin sur les parties orchestrales présentes, principalement là en tant qu'éléments accompagnateurs et enrichissants, le mixage ne leur accorde pas une place proéminente, ce qui est plutôt bien vu.

« Swing of Death » se révèle être une surprise fort plaisante, assez inattendue pour ma part et au demeurant très rafraîchissante. Notons également que le visuel, le layout et le packaging sont signés de l'illustrateur français Stan W. Decker de plus en plus prisé et qui fait toujours du bon voire excellent boulot. Enfin, j'ai lu que ce projet pourrait être transposé au live dans des théâtres norvégiens, je ne serai pas contre vivre cette expérience en France...




Rédigé par : gardian666 | 16,5/20 | Nb de lectures : 9327




Auteur
Commentaire
The Quebekers
IP:74.56.188.2
Invité
Posté le: 25/03/2015 à 15h19 - (116253)
Ark, où est tu? parce que oui c'est pas mauvais et ça s'écoute très bien mais Jorn est très loin de ce qu'il peut faire même si le chant sur ce disque est très bon. Jorn est quant à moi sur le pilote automatique et j'attends toujours le projet qui fera en sorte qu'il transcende le véritable talent qui fait de lui un chanteur à part. Pour l'album, les critiques sont très bonne mais je me suis lassé au bout d'une dizaine d'écoute, c' est pas parce que je n'ai pas essayé...Ark, où est tu?

Khoral
Membre enregistré
Posté le: 25/03/2015 à 17h07 - (116255)
Super album ! Aux premières écoutes,j'étais un peu dubitatif, mais plus je l'ai écouté, plus je l'ai aimé ! Maintenant je me l'écoute au moins une fois par semaine, et j'arrive pas à m'en lasser.

Effectivement une des meilleurs prestations de Jorn Lande depuis bien longtemps.



Mickey
IP:83.196.99.109
Invité
Posté le: 25/03/2015 à 17h34 - (116256)
En effet très bonne surprise !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker