JOB FOR A COWBOY - Demonocracy (Metal Blade/Sony Music) - 11/05/2012 @ 08h00
Allez c’est bon, arrêtez de mes casser les bonbons avec vos accusations de ‘deathcore’ (rôôôôôôôh, tout de suite les gros mots qui fâchent !) à l’encontre de JOB FOR A COWBOY. D’accord, leur nom niveau connerie sans sens est du niveau d’un A LIFE ONCE LOST ou d’un IWRESTLEDABEARONCE et à l’époque de leur premier EP ‘Doom’, en plus d’être surpris en flagrant délit de cheveux courts (horreur et damnation !), ils usaient et abusaient de breakdowns et autres plans redondants. Mais merdum à queue, depuis il y a eu ‘Genesis’ et surtout ‘Ruination’, deux disques qui a défaut de renverser la tendance – le groupe est autant populaire chez lui aux States que limite ignoré de ce côté-ci de l’Atlantique – ont au moins prouvé que ces jadis gamins avaient recentré le tir. Suffit d’ailleurs juste de constater la transformation physique de leur chanteur Jonny Davy, seul membre de la formation d’origine restant et de facto leader du groupe, qui a depuis longtemps abandonné son look de gentil étudiant pour devenir un chevelu tatoué de partout et plein de muscles pour voir le chemin parcouru. D’ailleurs, j’ai hélas une mauvaise nouvelle pour tous leurs détracteurs : ‘Demonocracy’ met la barre encore plus haut et achève de rendre crédible JOB FOR A COWBOY.

La faute à qui ? Sûrement à Davy lui-même d’abord qui affiche désormais pas moins de trois styles de chant différents, allant du bien guttural à une espèce de glapissement black-metal à la BLACK DALIHA MURDER tapant certes un peu sur le système à force mais qui a le mérite d’offrir une texture vocale variée à l’aune de la musique. Car l’autre nouveauté, c’est bien l’arrivée à la basse de Nick Schendzielos de CEPHALIC CARNAGE et surtout de l’inconnu Tony Sannicandro, deux nouvelles recrues qui ont visiblement pesé lourd dans la balance, et en particulier le second. Car en plus d’offrir quasi-systématiquement de vrais beaux soli pleins de sweeping et de wiiiiii et de waaaaaaa, le jeu de ce salopiaud a considérablement enrichi la musique de JFAC, glissant des influences black mais surtout techno-death par ci et là (« The Manipulation Stream » est limite du OBSCURA !) et gonflant considérablement le nombre de riffs par titre. Au point que l’on est parfois un peu perdu et que l’on a limite du mal à suivre, surtout que derrière leur batteur blaste à tout va.

Le schtroumpf dans l’histoire, c’est que malgré ces qualités désormais indéniables, JOB FOR A COWBOY me laisse toujours un peu froid. Comme si je n’arrivais pas (ou ne voulais pas ?) assimiler vraiment leur musique, quelque chose rendu encore plus difficile par la complexité de ce ‘Demonocracy’. Peut-être ai-je raté quelque chose ? Que le mélange entre death et les élucubrations pseudo-politiques de Davy qui essaye de se la jouer Jason Netherton de MISERY INDEX (mais sans vraiment y arriver) qui me paraît contre-nature ? Ou tout simplement que l’abus de death suédois old-school qui m’a définitivement bousillé les cages à miel ?! Toujours est-il qu’après, facile, une quinzaine d’écoutes, la mariée a beau être plus seyante et carrossée comme jamais, une partie de moi reste de marbre. Mais boudiou, il faut avouer qu'elle a cette fois-ci sorti des arguments de poids la bougresse !

PS : A noter que la version digipack de l’album contient en bonus un second CD, l’EP quatre titres ‘Gloom’ sensiblement du même acabit sorti uniquement en vinyl en 2011 et qu’il existe aussi une version double LP avec en plus, ‘Gloom’ ET ‘Doom’. Comme quoi, on ne se fout pas de la gueule du client chez JFAC…

http://www.facebook.com/jobforacowboy - 143 visite(s)

my_____ - 93 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 15/20 | Nb de lectures : 13180




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 11/05/2012 à 10h23 - (101991)
Leur meilleur album. Plus technique et mélodique sans délaisser la brutalité. Moi aussi certains passages m'ont fait penser à Obscura (cf. kro)!



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 11/05/2012 à 10h33 - (101994)
Doom était quand même une superbe tuerie.
J'ai décroché par la suite, mais je laisserai une chance à celui-ci.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 11/05/2012 à 13h55 - (102000)
j'ai pas du tout accroché à cet album, je trouve vraiment qu'ils sont noyés dans la masse de tous les groupes du genre maintenant... y'a rien de bien intéressant là-dedans. Ruination était très bon, là c'est du JFAC en roue libre quoi...

Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 11/05/2012 à 16h33 - (102002)
Boring

Yahoooooooo
IP:129.20.16.105
Invité
Posté le: 11/05/2012 à 17h58 - (102005)
Ce groupe est irréprochable MAIS, il symbolise toute une nouvelle vague qui est sans âme malheureusement. C'est bien fait et tout, c'est même admirable, mais putain, je ressens RIEN! trip bizarre. Et je tiens à signaler que je ne m'excite pas que sur les groupes qui la jouent old school hein, j'ai vérifié: j'adore LAMB OF GOD par exemple ou même GOD FORBID. Même THE BLACK DAHLIA MURDER, par moment me semble plus "habité". Là, c'est costaud, bien fait mais trop prévisible et sans émotion...

Futhark
Membre enregistré
Posté le: 12/05/2012 à 03h12 - (102010)
Je crois que je dois être une des seules personnes à trouver que Genesis est leur meilleur ... Sinon Imperium Wolves démonte bien sur cet album !



Zen
Membre enregistré
Posté le: 12/05/2012 à 09h33 - (102011)
Comme Yaaaaaahoooooooo ...

Tout est très bien foutu ... ça défouraille, ça tabasse ... certains passages sont même très bons, mais je trouve que ça manque de consistance et de profondeur !!! Bref, au final, c'est périssable ... dommage.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker