JENX - Drift (M-Tronic) - 23/01/2014 @ 07h27
L’exercice d’un album de remixes est souvent délicat. Bon, on ne parlera pas de ceux qui optent pour la solution de facilité, c’est-à-dire ceux qui convoquent leurs potes et/ou leur labelmates (ce qui signifie souvent que l’idée émane du label…) pour remixer leurs morceaux et emballez c’est pesé. Ce qu’on trouve dans la scène Dark Electro par exemple. Dans le Metal, l’album de remixes est une denrée rare, logiquement c’est le genre propice aux remixes qui va le plus s’extirper du lot à savoir le Metal-Indus. Les exemples les plus célèbres étant Remanufacture de FEAR FACTORY ou les nombreux albums de remixes de MINISTRY et REVOLTING COCKS, deux exemples qui montrent d’ailleurs qu’on peut trouver de tout, en termes de concept et de qualité. Voilà que ce sont nos frenchies de JENX qui s’attèlent à la tâche, pour un Drift qui sera conceptuel ET de qualité, carton plein donc.

Conceptuel, Drift l’est et d’ailleurs ma fiche promo est tellement détaillée qu’en retranscrire ne serait-ce que la moitié ferait déjà une bonne chronique. On y parle notamment d’un « contenu ré-imaginé », d’une « version alternative », de « déstructurer le travail qui avait été fait », un « travail de réflexion tant sur le fond que la forme », une « dérive complète », une « expérience parallèle » et une comparaison à Atom Heart Mother des PINK FLOYD dans la démarche. Rien que ça pour un album qui est, à la base, un remix de l’excellent Enuma Elish. Mais quand on regarde la tracklist, on comprend que l’exercice sera plus complexe que ça, seuls 3 morceaux étant ouvertement présentés comme des remixes (une ‘Dry Version’ de "The Flood", une ‘Deeper Version’ de "The Loss" et une ‘Broken Version’ de "Chain of Labor"), les 3 autres étant à priori des morceaux originaux à part entière ("Inner View", "The Element" et "Renewal"). Tout ceci tend donc à prouver que Drift sera plus qu’un album de remixes fait à la va-vite, et Lyynk (le claviériste du groupe qui s’est chargé de bâtir Drift) va surtout s’échiner à proposer une version plus electro-indus de l’art de JENX, mais pas seulement…

Drift démarre donc par les 11 minutes de "Inner View", qu’il va être difficile de décrire sans tout dévoiler. On retrouve pas mal d’éléments de certains morceaux de Enuma Elish dans une sorte de medley de luxe où les développements électroniques sont nombreux et très variés. Le résultat fait parfois « collage » surtout qu’il y a des cassures évidentes et des breaks ambiants, mais l’ensemble est tout à fait réussi notamment dans les ambiances bien plus sombres que dans l’album original et les beats électro bien efficaces. Pour ce qui est des deux autres morceaux « originaux », "The Element" est un instrumental électronique aux accents dubstep (le vrai, le bon), et "Renewal" termine l’album en présentant une ambiance assez urbaine et nocturne dans un morceau électro délicieusement saturé. Pour ce qui est maintenant des purs remixes, "The Flood" est présenté dans une version électro très catchy et explosive mais toujours dans une ambiance froide, "The Loss" est revisitée dans une version plus groovy/dubstep avec des bonnes basses et une multiplication bluffante des effets électroniques, et "Chain of Labor" qui était le tube de Enuma Elish est ici quelque peu dépouillé et déstructuré (d’où le ‘Broken Version’) mais néanmoins entraînant, pour un résultat électro tout à fait maîtrisé et convaincant.

D’album de remixes, on passe donc finalement à un exercice de style sur la base de l’album Enuma Elish pour, au final, un disque de 39 minutes qui est surtout une version électronique de la musique de JENX. Pas un « véritable » album de remixes donc, ni un album à part entière, ni un EP, bref quelque chose de différent de ce qu’on a l’habitude de voir et d’entendre. A la croisée de plusieurs chemins de la musique électronique, Drift est quoi qu’il en soit réussi mais ça ne va pas chercher plus loin que ça, surtout que ce disque semble être destiné aux fans capables de s’asseoir sur le pur Metal le temps d’une galette. Mais Lyynk s’est fait plaisir en triturant l’univers musical de JENX et en amenant d’autres influences et d’autres styles, Drift n’a pas de prétention et le résultat est plus que plaisant. Sans être une œuvre singulière, Drift est un bon interlude en attendant un prochain album de JENX, où l’on peut oublier momentanément les grosses grattes et poser un peu son cerveau dans un univers électronique sombre et enivrant.

http://www.jenxnoise.com - 184 visite(s)

Teaser - 231 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | RemiX/20 | Nb de lectures : 12455




Auteur
Commentaire
gothenburg
Membre enregistré
Posté le: 23/01/2014 à 17h09 - (110798)
javou le teaser me donne envie, je connaissais pas le groupe à part à linstant j'ai reconnu la pochette du premier album mais c'(est tout. Jvais essayer de l'écouter

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker