JEFF WAGNER - Soul on fire : La vie et l'oeuvre de Peter Steele (Camion Blanc) - 17/06/2015 @ 07h24
Si il m'apparaît complètement impossible d'être un metal head sans connaitre Peter Steele et sa musique, il m'apparaît tout aussi difficile d'être un mélomane et de ne pas trouver dans l’œuvre du géant vert quelque chose qui va intriguer et susciter intérêt et curiosité. Mort beaucoup trop jeune, Peter Steele a réussi avec FALLOUT, CARNIVORE et TYPE O NEGATIVE à créer toute une procession funéraire de chansons auréolées de mélodies, de noirceur et de violence. Racée, audacieuse et pleine de mystère, l’œuvre de Peter Steele est un monument de la musique moderne intimement lié à la personnalité tourmentée mais éminemment humaine et sympathique de son géniteur, Mister Petrus T. Ratajczyk.

Comme nous l'expliquait Nicolas Castelaux dans la dernière interview qu'il à accordé à Vs Wezbine, Jeff Wagner, l'auteur de "Soul on Fire : The life and music of Peter Steele", ne s'est pas foutu de la gueule du monde en proposant cette biographie aux fans. Sérieux et méthodique, le journaliste a été recueillir de nombreux témoignages de proches de Peter Steele, de son entourage professionnel à sa famille et des cadres et dirigeants de l'époque Roadrunner à ses anciennes petites amies. Chronologiquement bien amené et agréablement écrit, "Soul on fire" ne fait l'impasse sur aucune zone d'ombre de la vie du chanteur et de ses groupes. Mieux, il pointe pour ceux qui les ignorent des aspects de la personnalité du musicien moins connus du grand public qui, à mon sens, le grandissent encore davantage.

Si vous avez comme moi quelques poils blancs à la barbe, vous vous rappelez certainement des interviews délirantes que donnait Peter Steele aux magazines spécialisés. Souvent très drôle (il était d'ailleurs à mon goût dans le peloton de tête des musiciens donnant les interviews les plus intéressantes à lire dans les 90's), il pouvait dérouter par l'ironie de ses propos, le caractère particulièrement cynique de ses paroles et cette espèce d’acharnement quasi perpétuel qu'il avait à se moquer de lui même.
Je me souviens qu'a l'époque, Steele s'était plaint qu'il arrivait parfois que les journalistes ne maîtrisant pas suffisamment bien l'anglais ne comprennent pas la subtilité d'un jeu de mot ou son ironie cinglante, s'en tenant ainsi aux sens premiers de ses propos. Cette problématique à souvent amené des incompréhensions quand aux paroles de Steele (notamment avec Carnivore) et fait qu'il a été accusé de racisme et d'un patriotisme invétéré. Pour quelqu'un comme moi qui ne maîtrisait pas bien toute cette partie de la vie de Steele, "Soul on fire" est vraiment le bienvenu. Il développe la genèse de CARNIVORE, explorant ce qui à engendré sa création, motivé ses lyrics et mis au monde l'un des albums les plus mortels qui soit : Retaliation.
Tout ce passage permet de remettre quelques pendules à l'heure et de réhabiliter le bonhomme dans la place de choix qu'il a eu dans la scène Hardcore New Yorkaise et notamment auprès de cadors du genre d'AGNOSTIC FRONT et BIOHAZARD (excusez du peu...). A noter également plusieurs citations drôles/émouvantes de Phil Anselmo revenant longuement sur son amitié avec Peter Steele.

TYPE O NEGATIVE est, bien entendu, largement évoqué dans le livre (de ses balbutiements jusqu’à la toute fin) et détaille comme il se doit l'odyssée musicale de ce grand combo incontournable des 90's. Les anecdotes sont en nombre important, les photos issues des archives familiales, et les propos de Peter Steele nombreux. Mais comme je le disais plus haut, difficile de dissocier l’œuvre de l'homme, Jeff Wagner ne négligeant pas de revenir sur les débuts de Peter Steele à Brooklyn. On retourne alors sur les traces d'un enfant paisible, qui deviendra plus tard un adolescent complexé par sa taille et son envergure mais pétri d'un talent manifeste et d'une gentillesse salué par tous les habitants de son quartier. Travailleur sérieux et opiniâtre, Peter Steele bossera pendant de nombreuses années aux espaces verts de la ville de Brooklyn, se plaisant dans un mode de vie simple, honnête et routinier. Le mythe de la rock star en prend alors un sacré coup quand on découvre que Peter Steele a quitté cet emploi à contre cœur pour vivre une vie de musicien professionnel qui n'aimait pas la vie en tournée, ni certains aspect liés à la célébrité. Cependant friand de compagnie féminine, et de certaines débauches, Peter Steele finit par apparaître comme un personnage contradictoire mais suscitant l'empathie et la sympathie. Musicien génial au talent si éloigné de la plupart de ses contemporains mais aux considérations terre à terre pourtant très lien avec celle des "petites gens", Peter Steele aura été une comète qui aura inspiré la vie de beaucoup de gens et qui manque aujourd'hui, cruellement, à notre paysage musical actuel.

Titre : Soul on fire : La vie et l’œuvre de Peter Steele
Par : Jeff Wagner
Nombre de pages : 628
Prix : 36 Euros


http://www.camionblanc.com/ - 137 visite(s)


Rédigé par : Pamalach | Black and white and green all over/ | Nb de lectures : 8687




Auteur
Commentaire
Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 17/06/2015 à 09h23 - (117013)
Des longueurs dans ce livre néanmoins agréable à lire.
On est plongé dans la gestation de Type O au travers d’anecdotes et détails de la vie de Ratajczyk.
Certains passages sont impensables, notamment cette histoire de Job au espaces verts qui empêche le groupe de partir en tournée alors que des millions de groupes en rêve! Sacré personnage.


Blodhorn
Membre enregistré
Posté le: 17/06/2015 à 12h08 - (117015)
ça donne envie de le lire dis donc

bn
IP:212.243.94.245
Invité
Posté le: 17/06/2015 à 16h23 - (117016)
hop dans la liste des lectures à venir

petercom
IP:31.38.34.165
Invité
Posté le: 19/06/2015 à 10h00 - (117030)
J'hésite a le lire en anglais ou en francais, des avis?

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 19/06/2015 à 11h00 - (117032)
petercom.
Ce n’est pas de la grande littérature, l’écriture est simple et la traduction doit être texto. Pas de pirouette pour adapter les jeux de mots ou expressions etc, en français ou améripingouin ça doit franchement ne pas changer grand-chose...

berzerking
IP:37.161.83.96
Invité
Posté le: 19/06/2015 à 12h21 - (117033)
De loin le livre le plus touchant que j'ai lu de ma vie! La fin de sa vie est d'une tristesse......! Une belle leçon de vie ce bouquin, pas le plus joyeux qui m'ai été donné de lire mais très intéressant, je le recommande chaudement!

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 01/10/2015 à 06h20 - (118075)
Je replace ici, un de mes posts concernant ce bouquin :
Bon, ben voilà...
J'ai fini de lire le bazar hier.
Et de tous les bouquins Camion Blanc que j'ai lu jusqu'à présent, c'était le meilleur (avec bien entendu "Black Metal satanique - Les seigneurs du chaos").
Bien écrit. Bien construit. Une chronologie respectée. De belles anecdotes avec un panel de proches de l'artiste interviewés assez impressionnant. Agrémenté de photos rares.
Seul bémols :
- Un peu de redite tout au long du livre (mais en même temps, comme c'est bien pondu, cela passe assez bien).
- Le biographe est un gros fan du groupe comme du bonhomme et du coup il n'y a pas vraiment de critique objective. J'aurai bien aimé (vraiment !) un peu plus d'histoires dégueulasses concernant feu Peter. Car à mon humble avis cela devait être un fameux casse couilles le Géant Vert hein !
- Le rapprochement fait entre la mort du chanteur-bassiste et l'éruption à la même époque du fameux volcan Eyjafjallajökull est juste totalement ridicule. Je sais bien que c'est plus pour le style qu'autre chose, mais cela semble tellement bidon que cela en rend la mort de l'artiste à la limite du ridicule.
Bref, tout ça pour dire que si, tout comme moi, vous êtes fanatiques de l'oeuvre du père Ratajczyk, il faut de toute urgence vous procurer ce pavé.

PS : J'en connais qui vont bondir en lisant ça (et d'autres me féliciter hé hé hé), mais tout compte fait, je suis à la fin de cette lecture assez content qu'il soit mort jeune le gars Steele...
Car vu la merde que c'était devenu à la fin de sa vie (catholique pratiquant, spectateur assidu de "New York, police judiciaire", etc), cela ne présageait vraiment rien de bien bon pour la suite.

!!! !!! !!! PETER STEELE IS DEAD !!! !!! !!!
!!! !!! !!! PETER STEELE IS ALIVE !!! !!! !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker