JÉRÔME ALBEROLA - Anthologie Du Hard Rock, De Bruit, De Fureur Et De Larmes (Camion Blanc) - 23/09/2009 @ 09h34
Jérôme Albérola est journaliste dans un autre domaine que la musique, c'est surtout un fan de hard rock depuis des années. Je me sens assez proche de lui par l'âge (on est sensiblement dans la même tranche) et on a connu la même période des années 80. Si j'ai mis hard rock et pas metal c'est que le début du bouquin, après les 2 préfaces dont une de notre Tonton Zézé national (Francis Zégut pour ceux qui n'ont pas connu la grande époque de Wango-Tango sur WRTL), nous explique la différence que le l'auteur fait entre hard rock (un mouvement musical mort selon lui) et metal qui est en quelque sorte, toujours selon l'auteur, le descendant du hard rock. Si le début du mouvement reste flou mais plus ou moins situé à la fin des années 60 et début des années 70, sa fin, elle, est d'après Albérola datée de 1991 avec le « Black Album » de METALLICA, les « Use Your Illusion » de GUNS N' ROSES, et « Nevermind » de NIRVANA. Pourquoi pas ? Après tout c'est assez subjectif, c'est vrai qu'à un moment ou à un autre le vocable « hard rock » (au sens général du terme) a bel et bien été remplacé par metal... Tout ça, en fait pour nous expliquer que pour faire une antho, il fallait un genre « mort ».

Après une première partie pour nous expliquer la genèse du hard rock, il donne pour précurseurs LED ZEP, DEEP PURPLE et BLACK SAB, logique et assez bien vu, il nous explique la vie du Hardos dans les années 80, années reine du genre, avec un fort sentiment d'appartenance à un groupe. Albérola nous donne ensuite les raisons de la mort du hard rock. C'est un peu naissance, grandeur et décadence du genre. La grosse partie de l'ouvrage nous présente environ 250 albums sur 330 pages du livre, et là je suis un peu moins l'auteur, même s'il nous fait remarquer qu'une anthologie est forcément subjective. En fait après nous avoir développé longuement ce qu'est le hard rock à ses yeux, on retrouve au milieu des albums de l'époque, une flopée d'albums beaucoup plus récents qui, toujours si on suit le raisonnement de l'auteur n'ont pas grand-chose à faire ici... en vrac MARYLIN MANSON, OFFSPRING, RATM, SYSTEM OF A DOWN (dont il classe même dans les 10 albums à retenir dans la fin du bouquin le diptyque « Mesmerise »/ « Hypnotise ») ou encore INCUBUS et des disques récents des RED HOT. En soi, je n'ai rien contre ces groupes mais je ne trouve pas ça logique, surtout qu'un groupe majeur (du hard rock) comme KISS n'apparaît strictement pas dans l'anthologie principale. Par contre j'ai apprécié voir des groupes presque inconnus ou oubliés (TOKYO BLADE par exemple). Il cite aussi des disques mais en signalant qu'ils sont indisponibles (mais pourquoi pas dans le fond). Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec lui quand il classe des groupes comme RATT, MÖTLEY CRÜE ou d'autres dans le hard FM, ce qu'ils ne sont pas musicalement. J'ai également noté quelques erreurs qui m'ont fait bondir, un album d'ADX est présenté comme « Kill the King » (morceau qui est certes, sur « Weird vision ») et on apprend que le regretté Paul Baloff est mort juste après l'enregistrement de « Bonded by Blood », alors que ce dernier est mort en 2002...

On a droit aussi à un long passage comparatif, inutile à mon avis pour démonter que IRON MAIDEN est le plus grand groupe de hard rock avec notamment de longs paragraphes pour montrer que ni LED ZEP, ni AC/DC, ni METALLICA ne peuvent prétendre à ce trône... Comme il l'a dit avant une antho c'est subjectif, je trouve ça inutile, voire un peu puéril.

Suite à l'antho principale, on trouve une sélection des meilleurs albums live. A la suite de quoi l'auteur nous parle des concerts qu'il a vu à cette époque et il commet une autre erreur au sujet du concert de DEF LEP à Bercy en 1988, il dit, que la première partie assurée par POISON « ne laisse aucun souvenir impérissable », et pour cause, le groupe était bel et bien prévu pour ce concert (son nom figure sur les places du concert) mais le groupe n'a PAS joué, il a été remplacé me semble-t-il par MSG...

On trouve ensuite une liste des meilleurs ballades, des meilleurs titres instrumentaux, une liste de portes ou plutôt de pont entre hard et divers genres musicaux, une inutile liste alphabétique de groupe. Puis un top 10 et un top 31 des albums de hard rock, pas mal du tout à quelques album près (voir plus haut mon avis sur SOAD).

Une dernière remarque sur les photos, le rendu n'est pas du tout à la hauteur et fait photo couleur photocopiée (hommage involontaire aux fanzine).

Malgré tout, je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain, cette antho a des qualités, les albums sont agréablement présentés et Jérôme Albérola transmet sa passion, intacte, pour ce genre. C'est aussi le témoignage sur une époque par une personne l'ayant pleinement vécue.

Auteur : Jérôme Albérola
préfaces : Christophe Lorentz et Francis Zégut
496 pages
prix : 34 euros


EDIT : L'auteur nous signale qu'une seconde version de son livre, corrigée (notamment l'histoire de Paul baloff), est sortie depuis lors.

page de présentation du livre - 909 téléchargements


Rédigé par : Papy Cyril | / | Nb de lectures : 11879




Auteur
Commentaire
klay
IP:83.197.243.163
Invité
Posté le: 23/09/2009 à 11h12 - (75288)
j'arrive toujours pas à comprendre comment des bouquins truffés de fautes grossières arrivent encore à sortir... C'est quand qu'ils traduisent les bouquins de Bazillion Points ?

Kastor_
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 11h47 - (75290)
Si vous voulez un VRAI livre sur l'histoire du métal:

Ian Christie - Sound of the Beast: L'histoire définitive du Heavy Metal


Plus de 700pages, bien écrites, tout est passé en revue. Personnellement ce livre est ma référence culturelle.
Je dis pas ça pour faire de la pub ou couler celui de Camion Blanc (que j'ai aussi lu), mais elle m'a beaucoup moins plu.



VS-papy
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 13h01 - (75294)
Ce n'est pas truffé d'erreurs c'est juste que les quelques erreurs m'ont fait bondir...

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 13h08 - (75295)
Faire quelques erreurs sur un gros bouquin come ça me semble inévitable, aussi érudit l'auteur soit-il. Par contre, je me pose une question : à quoi donc peut bien servir un énième bouquin sur ce thème là...??? Peut être le fait qu'il soit en français peut être? Mais bon, j'ai l'impression qu'il y a des listes de titres et de groupes à foison... Même les magazines font ce genre de trucs!

VS-papy
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 14h08 - (75300)
C'est bel et bien un point de vue français (il parle des vendeurs des FNAC parisiennes et du magasin Jukebox ou encore de Enfer mag')

Kastor_
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 14h21 - (75302)
Ben justement (mais ça n'engage que moi), ne faisant pas partie de la vieille garde (naissance <'80) ça ne m'intéresse pas franchement de savoir ce qu'il s'est passé en France à cette époque quoi.

La France aurait été un acteur majeur dans l'histoire du métal je dis pas, mais là lire l'anthologie des fanzines et groupes de heavy disparus ça m'a pas passionné (j'exagère, mais dans l'idée c'est ça).

VS-papy
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 15h43 - (75308)
comme je l'ai dit j'ai vécu cette époque donc c'est difficile de me mettre à la place de quelqu'un ne l'ayant pas vécu

VS-papy
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 17h33 - (75315)
L'auteur me signale qu'une 2nd version de l'ouvrage corrigée est désormais disponible.

Danaos
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2009 à 20h44 - (75322)
Encore un bouquin d'un type enfermé dans sa chambre ? J'ai connu cette époque, mais je ne lirai pas ce livre, car je me fiche de connaître la liste des albums préférés de l'auteur : si j'ai bien compris, elle compose la majeure partie de l'ouvrage. J'aurais préféré un livre de témoignages de divers acteurs de cette période : musiciens, organisateurs de concerts, journalistes, fans, etc...



Dittohead
IP:90.31.165.135
Invité
Posté le: 23/09/2009 à 22h28 - (75326)
Aucun intérêt. Encore un bouquin écrit par un gars qui ne connaît pas grand chose à ,ce qu'il raconte. J'ai parcouru l'ouvrage et franchement, c'est pas avec cet ouvrage que l'on va enfin tenir un ouvrage de référence.

Quand aux erreurs cela est caractéristiques de ces types qui veulent faire une "ANTHOLOGIE" mais qui ne maîtrise pas le sujet. Avec internet c'est quand même pas sorcier de prendre le temps de vérifier une date (Baloff) par exemple, mais il n'en prennent même pas la peine.

Reflebe
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2009 à 10h27 - (75332)
Je vais faire le pinailleur, mais Maiden est l'icône du heavy metal et Led Zep' celle du hard rock à mon sens. Mais tout ça, c'est très subjectif.

Je pense pas que le bouquin puisse m'intéresser outre mesure.

CHUCK MAURICE
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2009 à 20h47 - (75357)
Rien que pour les bourdes mentionnées, je n'achèterai pas ce bouquin. inadmissible.

katartique
IP:90.50.139.16
Invité
Posté le: 25/09/2009 à 01h52 - (75365)
une daube
n achetz pas cette merde

DAWN
Membre enregistré
Posté le: 25/09/2009 à 10h37 - (75383)
kastor,sur le bouquin "sound of the beast" il y a quelques erreurs assez grossieres

jean-francois
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2009 à 13h46 - (76342)
j'ai commencé a écouter du hard rock dans les 80's et le nombre d'erreurs recensées dans cette chro me pousse a éviter absolument ce genre de bouquin
par contre je vais peut etre jeter un oeil sur sound of the beast , il est dispo où M. Kastor?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker