ISIS – In The Absence Of Truth (Ipecac) - 21/12/2006 @ 09h34
C'est à moi que revient la relativement 'lourde' tâche, et l'insigne honneur quelque part, de chroniquer ce nouvel opus d'Isis, le groupe d'Aaron Turner, célèbre fondateur du cultissime label Hydra Head. Pourquoi lourde ? Parce qu'il s'agit d'un groupe 'intouchable' ou presque, dont la carrière ne connaît aucun accroc, des bataillons entiers de fans se ralliant à leur panache à chaque sortie. Mais surtout parce que je ne suis pas 'spécialiste' de ce style, qu'on l'appelle post-hardcore, metal ambiant ou autrement, et que si je connais Isis depuis The Red Sea, si j'ai beaucoup apprécié Celestial et Oceanic, j'ai complètement lâché l'affaire depuis. Voilà plantée la scène, j'espère que les plus férus connaisseurs me pardonneront l'oreille innocente que je me suis permis de poser sur cet In The Absence Of Truth.

L'album s'ouvre avec le morceau 'Wrists Of King' et il faut du temps pour se rendre compte que l'on a mis le dernier Isis dans le lecteur. Tout d'abord, la batterie est particulièrement mise en avant, pour une fois. Rien de très technique non plus, mais un jeu tout en nuances et retenue avec un son parfait. Les lignes de guitares sont post-rock à souhait, c'est-à-dire très claires et principalement en bas du manche, le tout étant particulièrement aérien. On se dit que ça va forcément saturer au moment où les hurlements d'Aaron vont surgir, mais rien de tout cela. Car le barbu vient au contraire placer un chant aussi planant que le reste de la musique. Et le morceau ne s'emballe finalement qu'à la toute fin, sans aucune agressivité, les guitares se faisant lentement plus lourdes et le chant laissant place aux râles plus familiers d'Aaron. Un clavier vient même s'ajouter au chaos sonore dans une dernière montée qui s'achève si brusquement qu'on en ressort presque frustré. Résonne alors une basse mixée avec une telle reverb qu'on se croirait plongé dans un album des Cure ou des Stranglers à la fin des années 70. C'est 'Not In Rivers, But In Drops' qui envahit l'espace. Cette ambiance 'new wave' cède ensuite la place à un post-rock plus classique, avec un équilibre basé sur l'alternance de chant et de râles de la part d'Aaron et sur celle entre riffs lourds syncopés et arpèges mélodiques. Ces deux premiers morceaux illustrent déjà parfaitement la palette élargie avec laquelle Isis colore son univers musical: du rock 'à la Godspeed' au métal presque lourd dont Mastodon s'est fait dernièrement une figure de proue, en passant par les ambiances plus noisy d'inspiration Neurosisienne qui constituent la 'patte' Isis depuis 10 ans. En deux mots plutôt qu'en cent: la claque.

Sans aller plus loin dans le détail des autres morceaux, de peur de paraître rébarbatif, voilà ce que l'on peut retenir de cet album: comment se renouveler, élargir ses horizons musicaux sans perdre totalement son identité, comment intégrer des influences diverses de façon définitive sans que l'on puisse parler de rupture, n'en déplaise à Sarkozy. C'est le tour de force qu'Isis arrive à nous faire à chaque sortie: proposer une entité cohérente et complète, ayant totalement intégré les inspirations de ses membres. Et In The Absence Of Truth en est la quintessence. Certes, beaucoup des fans de la première heure reprocheront à cet album son manque d'agressivité globale, son ambiance légère et si éloignée des morceaux torturés et sombres de The Red Sea ou Celestial. Certains crieront peut-être 'Vendus !' en écoutant l'instrumental 'Firdous E Bareen' et ses boucles évidentes ou le très Toolien '1000 Shards' sur lequel Aaron pourrait presque être surnommé James Keenan. D'autres évoqueront la difficulté à assimiler l'oeuvre dans son ensemble, comme à chaque fois, quand on y repense. Enfin, quelques boulets rechigneront à classer Isis dans le métal, et se demanderont ce que vient faire cette chronique sur VS, comme trop souvent. Bah ! Objectivement, si vous avez déjà apprécié ne serait-ce qu'un seul morceau d'Isis, pouvez-vous affirmer que cet album vous déplaît? Le final incroyable de 'Dulcinea', la progression fantastique de 'Garden Of Light' vous laissent-ils vraiment indifférents ? Je m'adresse à tous ceux (s'il en reste) qui ont encore des doutes au sujet d'In The Absence Of Truth: fermez les yeux, mettez-vous les écouteurs sur les oreilles, respirez profondément et laissez-vous porter. C'est BEAU, non ?

'Rien n'est vrai, tout est autorisé', annonce la couverture de ce nouveau chef d'oeuvre d'Isis. Et surtout pas de proposer un album susceptible de plaire autant aux plus réfractaires au métal des fans d'indie-rock qu'aux plus intégristes métalleux. In The Absence Of Truth, c'est un peu la lessive du sketch de Coluche: plus beau, plus atmosphérique, plus inspiré, bref tout simplement plus mature que toutes les précédentes oeuvres du combo installé maintenant à Los Angeles, sans parler de la plupart des autres sorties du genre. Et finalement, la seule question qui vient après avoir encaissé les 9 baffes de ce monument, c'est 'Comment peuvent-ils faire mieux, maintenant ?'

http://www.sgnl05.com - 267 visite(s)

Page Myspace - 519 téléchargements


Rédigé par : Candiria-Thon | 17/20 | Nb de lectures : 15696




Auteur
Commentaire
pearly
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 09h49 - (36886)
Un album que je trouve absolument magistral.
L'évolution tient majoritairement en 2 points : chant et batterie. la voix est maintenant plus feutrée, mais loin d'être grossièrement claire (en gros, c'est le chant que Turner commençait à pas mal utiliser dans Panopticon); la batterie est moins lourde et martiale, devient tribale et franchement inspirée.
Maintenant, l'impact de l'album tient en un point subjectif : l'émotion. Chez moi, ce disque a tout gagné, il me retourne les tripes, je trouve l'ambiance magique et sublime. Je m'attendais à être déçu, j'ai été complètement retourné.
Bravo



pearly
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 09h54 - (36888)
juste pour préciser que tes chroniques sont absolument terribles msieur.
Et oui, Isis vient de donner un exemple d'évolution "intelligente"

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 11h43 - (36890)
Avec Isis, j'ai toujours un temps de retard. J'ai découvert Celestial et Oceanic lorsque Panopticon sortait. Panopticon que je viens seulement de me procurer, au moment où sort celui-ci !! Mais je sens vraiment que je n'attendrais pas le prochain cette fois-ci, tant tout ceci donne terriblement envie !!

opethmaniac
IP:unknown, 1
Invité
Posté le: 21/12/2006 à 13h08 - (36892)
Un excellent album, certainement un des meilleurs de cette annee concernant toute la vague post rock....pis, y'a le nouveau Red Sparowes aussi qui est magistral...

dr gonzo
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 17h22 - (36894)
moi c'est le contraire cet album ne m'a pas trop convaicu, je le trouve un peu trop comme panopticon.
depuis ses début le groupe nous sert des album relativement différents à chaque fois, mais là j'ai pas retrouvé cette évolution (a par pour le chant), j'ai plus l'impression qu'ils ont chercher à refaire se qu'ils ont déjà fait.
Bon aprés sa reste quand meme du isis donc de la bonne musique bien travaillée, avec des ambiances superbes mais il n'y a pas ce petit truc en plus qui fait que j'accroche vraimant

Candiria-Thon
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 17h30 - (36895)
merci pour le compliment ^^

l'album de Red Sparowes est effectivement très bon aussi, en plus post-rock simple quand même (et puis bon y a aussi Meyer dedans :D)

Head
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 19h06 - (36898)
Ben c'est pas trop tôt cette chro.
J'ai acheté ce disque dès que possible, après l'avoir pas mal écouté en avant-première.
Maintenant il m'accompagne dans la caisse. Plus ça va et plus je le trouve différent des précédents, raffiné et viscéral.
Et malgré la durée il passe à une de ces vitesses...
Album de l'année ? Mouais, avec le dernier Mogwai !



rafi
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2006 à 21h00 - (36900)
tres bon !



nolass
IP:90.144.55.161
Invité
Posté le: 21/12/2006 à 21h25 - (36901)
" y'a le nouveau Red Sparowes aussi qui est magistral...
"

Putainn que oui, Red Sparowes c'est franchement bon !! lalbum At the soundless Dawn aura d'une façon ou dune autre marqué un passage dans ma vie ... totalement incroyable ce groupe!!

Biensur je ne parle pas d'Isis, y en aurait beaucoup trop à dire, juste que ta chro est fortement bien rédigé ;)

Devin
Membre enregistré
Posté le: 22/12/2006 à 10h34 - (36907)
Album faible. Penchez vous plutôt sur le dernier Mouth of the Archtiect.



MaxxBullet
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2006 à 10h46 - (36930)
Non très bon album Devin se trompe ^^ !!!



Canicule 2003
IP:90.1.250
Invité
Posté le: 23/12/2006 à 14h54 - (36933)
Je suis persuadé que cet album sera oublié très vite, trop marqué par Tool, sans surprises notables, démonstratif sans pouvoir rivaliser avec ses aînés et terriblement dans l'air du temps. Pour compléter je dirais que le chant est toujours aussi mauvais, honnêtement Isis gagnerais à embaucher un chanteur.

A mon avis cet album n'est pas la pierre angulaire qu'on attendait, il n'apporte rien et explore des émotions déjà largement exploitées.

Ceci dit ça reste Isis, on en a pour son argent (quoique l'artwork ne justifie pas vraiment l'achat, une gravure suffirait).

boby
Membre enregistré
Posté le: 24/12/2006 à 04h51 - (36944)
Un peu mitigé également à l'écoute de ce nouvel album, de bons morceaux il est vrai !
Mais du très moyen aussi...
J’ai l'impression qu'Isis en est toujours au stade de groupe qui se cherche.
Avant cet album, le reste de leur discographie sentait parfois un peu trop Neurosis ...
Mais là il est indéniable qu'ils ont un peu trop écouté TOOL avant de composer.
Tant au niveau du chant que du jeu basse/batterie ...
Dommage ....for a next time .....




Canicule
IP:86.220.210.17
Invité
Posté le: 25/12/2006 à 16h09 - (36955)
Voilà, le groupe donne l'impression de se chercher encore.

shooter
Membre enregistré
Posté le: 25/12/2006 à 19h13 - (36957)
Hum, j'trouve pas qu'Isis se cherche encore, j'ai trouvé cet album très profond, envoutant, on sent que chaque titre a un lien avec les autres...Et pourtant j'accroche pas trop a Tool...



Devin
IP:86.203.33.136
Invité
Posté le: 26/12/2006 à 16h34 - (36968)
@Maxxbullet : va écouter Oceanic plutôt ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker