ISHTAR - From the Gates (Autoproduction) - 11/12/2013 @ 07h55
ISHTAR est une déesse vénérée chez les Assyriens et les Babyloniens, elle est également déesse de l’amour physique et de la guerre, régissant aussi la vie et la mort.

La vie et la mort sont justement les thèmes du premier EP de ce groupe parisien fondé début 2010 et pratiquant un black/death violent, froid et pénétrant, et composé de 6 membres dont 2 chanteurs (même si Celtic a depuis quitté le navire).

D’abord la première chose qui frappe quand on reçoit le digipack autoproduit, c’est qu’il est somptueux. L’artwork signé Geoffrey Ernault est juste sublime, les couleurs, ainsi que la photo du groupe en noir et blanc créent déjà une ambiance très glaciale et malsaine.

Musicalement c’est parti pour 35 minutes et 6 titres (dont une intro), ce qui est vraiment long pour un EP, et on peut dire que le groupe a pris son temps pour la composition car c’est leur première sortie officielle, ils ne sont pas passés par la case démo. Les morceaux complexes et techniques varient de 5 à 8 minutes mais ne lassent pas du tout l’auditeur.

En effet dès l’intro terminée résonnent les guitares de « Invading Empire », un titre très marqué black-metal avec des légers changements de rythmes lancinants et un son glacial en font une excellente entrée en matière, avec d’ailleurs un côté légèrement épique proche de Dissection.

On peut remarquer que la production est proche du zéro absolu tant celle-ci nous congèle, la réverb’ et la froideur font penser instantanément aux deux premiers albums mythiques de la bande à Jon Nödtveidt, et même si ça manque un peu de puissance ça n’est aucunement gênant et les morceaux n’en souffrent pas, d’autre part on entend bien tous les instruments, notamment cette guitare lead tranchante à souhait.

L’excellente impression se confirme avec le morceau-titre « From the gates » plus pêchu et direct avec de nombreuses parties de double et des petits arrangements au piano au milieu du morceau.

Dans le même esprit, « Beneath the stench of desolation » est très lourd et où les riffs black old-school côtoient des influences death-metal américain.

« Warpath » est à la fois la composition la plus longue et la plus aboutie en matière d’arrangements et de technicité. L’hommage à Bathory est présent par l’intro qui fait penser immédiatement à "A fine day to die" du fait de la voix murmurée et de la guitare acoustique très légère. Un démarrage très lent puis des petites mélodies en lead très accrocheuses font passer les 8,06 minutes comme une lettre à la poste.

Enfin « The surrender » termine cette excellente demi-heure par une intro au clavecin avant un rythme très black metal rapide et entraînant, agrémenté de petits solis bien sentis et froids toujours à la Dissection avant de se finir de la même manière qu'il a commencé.

Au bout de plusieurs écoutes l’impression est la même que lors de la première fois, c’est à dire qu’on remarque de suite l’énorme travail des guitaristes, la lead harmonique est excellente et n'en fait pas trop, les voix qui s'entremêlent sont justes et leur alternance ajoutent à l'ambiance sombre du disque, le tout complété par des paroles de qualité et très fouillées, enfin la batterie est sobre et efficace.

On a donc à un très gros potentiel et un groupe en devenir sur la scène extrême qui risque de refaire parler de lui lors de sa prochaine sortie. Vivement l’album car le désormais quintet signe là une œuvre quasiment sans-faute dans tous les domaines, labels intéressez-vous à eux et faites les signer car ils en valent vraiment la peine.


Rédigé par : GabinEastwood | 8/10 | Nb de lectures : 15086




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker