IRON BASTARDS - Boogie Woogie Sessions (Autoproduction) - 24/06/2014 @ 07h58
Ras-le-bol de la violence ininterrompue, de la noirceur ou du pessimisme ?
Ras-le-bol des chants de porc en rut, ou de panda castré ?
Ras-le-bol de cette déferlante de technique, des shred, et de ces trucs barrés ?

Parfois, il n’y a rien de mieux qu’un bon vieux HardRock ‘N Roll pour se détendre, et se reposer les cages à miel.
IRON BASTARDS vous offre un petit 1/4 d’heure plaisant et reposant, avec cet Ep frais, dynamique et simplement COOL.

Originaire de Strasbourg, IRON BASTARDS sort son premier Ep, "Boogie Woogie Sessions".
Un Ep entièrement dédié au Dieu ‘N Roll. Qu’il soit Rock ou Hard, qu’importe, faut que ça roll. Et ça roll ! L’énergie est prépondérante, et communicative. Et c’est sans conteste le gros atout de cet Ep.

IRON BASTARDS nous présente 5 titres dynamiques, simples, et surtout fun et cool. Mis à part le lancinant ‘Burning on the giant chair’, les 4 autres morceaux surprennent et séduisent par leur côté ultra dynamique et entraînant. Comment ne pas taper du pied, en entendant ces titres directs ?
Très classique dans la forme, IRON BASTARDS pratique donc un HardRock ‘N Roll groovy et efficace.
Outre MOTORHEAD, on sent également un petit côté TURBONEGRO ou BACKYARD BABIES selon les passages, même si le résultat musical proposé par les Strasbourgeois est quand même nettement plus dynamique, voir rapide.

Les riffs sont typiques, énergiques et entraînants, et agrémentés de quelques solos bien sentis. La voix, légèrement éraillée et rocailleuse évoque par moment Lemmy, avec un côté plus ‘roots’.
Les rythmiques sont rapides (pour du Hard/Rock), mais apportent justement un côté très énergique. Le son de batterie dénote un peu, avec un côté légèrement Metal ; ce qui, soit dit en passant, rend plutôt bien.
Quant à la basse, même si elle ne se fait pas assez entendre, elle apporte un petit supplément d’âme fort plaisant.

Certes, la prod’ manque un peu de couilles, de gras, de grain. Certes, les riffs ne sont pas encore totalement mémorables. Mais, même s’il n’y a pas encore l’âme des grands ou les riffs de tueurs, IRON BASTARDS nous offre 15 minutes sympathiques.

Courts, les titres vont droit au but. Quelques soli endiablés, quelques ponts mélodieux, et en moins de 3 minutes, c’est torché.
Ce format court a un double avantage : le fait d’aller droit au but évite toute lassitude, et permet en outre d’accentuer le dynamisme de l’Ep.

A noter qu’IRON BASTARDS compte dans ses rangs David, le chanteur de RATBOMB. A l’instar de Raf (Nolentia) et son projet Rock Grunge, WONDERBAR, les Grindeux de France et de Navarre aiment se diversifier, et se reposer le cerveau.
Le résultat est fort plaisant, et il serait dommage pour nous de passer à côté !




facebook - 54 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 7/10 | Nb de lectures : 11594




Auteur
Commentaire
Coolette
IP:109.221.219.101
Invité
Posté le: 25/06/2014 à 08h23 - (112661)
Les gars vous avez la classe, continuer à nous régaler!
Et à bientôt à votre prochain concert :-)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker