IN TORMENTATA QUIETE – In Tormentata Quiete (Dawn Of Sadness) - 11/07/2005 @ 11h53
In Tormentata Quiete est un groupe italien fondé en 1998 qui comporte huit membres dans ses rangs. Forcément, il est plus difficile de s’entendre quand on est huit que lorsqu’on est trois et cela se ressent dans la musique du groupe. ITQ fonctionne non pas comme une dictature qui impose une ligne de conduite à chacun mais plutôt comme une démocratie ou tout le mode a la parole.
La démarche est louable, chaque musicien s’exprime librement et apporte sa pierre à l’édifice mais comme chacun semble avoir un style de prédilection c’est parfois un peu le foutoir. Entre un bassiste et un batteur qui se seraient bien vus dans un groupe de rock prog ; une chanteuse qui aurait aimé être la castafiore ; un chanteur qui se prend pour dani pendant qu’un autre s’imagine être dans un groupe goth ; un gratteux qui veut jouer du black alors que son compère veut jouer de la folk ; vous comprendrez que l’on se perde un peu dans les morceaux surtout que tout cela se passe souvent en même temps.
Nous avons donc une grande richesse musicale, surtout au niveau vocal ou tous les registres sont abordés, mais comme cela se fait au détriment de la cohérence ce n’est pas forcément un point positif. Il est en effet difficile de suivre la girouette In Tormentata Quiete dans tous ses errements. Le titre « Phatovarva » en est le parfait exemple, on passe d’une intro prog rock à du blach sympho puis à du doom atmo avant de retourner au black plus couillu, bref on s’y perd. En multipliant les écoutes on arrive pourtant à se familiariser à la musique et à ses multiples changement de rythmes ce qui n’est hélas pas le cas du chant féminin qui fini par vous les briser sévèrement. L’omniprésence de la chanteuse sur tous les titres en devient presque exaspérante, d’autant plus que cette dernière n’officie pas parmis les meilleures du genre. La remarque est également valable dans une moindre mesure pour le chant clair masculin.
Il y a pourtant de bons moments dans la musique du combo, comme le bassiste qui slappe sur un passage black « l’albero », mais vraiment trop éparpillés dans ce mélange d’influences pas encore complètement digérées. On ne peut pas leur reprocher de ne pas essayer de faire quelque chose de personnel, d’ailleurs le groupe a choisi de s’exprimer en italien. Ce n’est pas non plus une raison pour s’éparpiller. Il faudrait que le groupe se fixe une véritable ligne directrice, change de chanteuse au passage, son discours gagnerait en cohérence et en efficacité, nul doute que les musiciens ont le potentiel pour le faire.



Rédigé par : Dark Tranquilou | 11/20 | Nb de lectures : 10955




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker