IN MOURNING - The Weight Of Oceans (Spinefarm/Season of Mist) - 27/06/2012 @ 09h04
Kewa ?!?! Il n’y a aucune chro de IN MOURNING sur VS ?!?! C’est peut-être pour ça que j’étais passé à côté de ce groupe et que c’est seulement avec la sortie de leur 3ème album The Weight Of Oceans que je m’y mets sérieusement. Fort dommage car le groupe est vraiment pétri de qualités, et ce depuis ses débuts discographiques. Formé en 2000, le groupe a d’abord sorti un petit paquet de démos dans un style plus gothique, avant d’affirmer son style actuel avec Shrouded Divine (2008), son premier full-length. Avec un nom en « Mourn » on peut penser que IN MOURNING fait du Doom, mais la réalité est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Influencé par OPETH et tout le Metal mélancolique scandinave, IN MOURNING pratique un Death progressif redoutable, entre mélodies doomesques et riffs tranchants, et alternance de vocaux death et criés. Du « classique » dans la forme mais IN MOURNING est tout simplement l’une des meilleures formations du genre. C’est dit.

Et le groupe peut se targuer d’avoir à son actif deux quasi-chefs d’œuvre que sont Shrouded Divine (2008) et Monolith (2010), deux albums terribles et d’une qualité de composition rare, il n’y a rien à jeter et les plages génialissimes sont au rendez-vous ("In the Failing Hour", "For You to Know", "Debris"…), dans la lignée du Doom/Death progressif fabuleux de Fallout, unique album de leurs compatriotes de SLUMBER sorti en 2004. Et IN MOURNING c’est ça, un savant mélange entre SLUMBER, OPETH, SWALLOW THE SUN et assimilés, avec tout de même une touche personnelle et un aspect globalement plus dur, riffs tranchants et grosse voix death à l’appui, bien que le groupe ne néglige pas la mélancolie et les mélodies grâce aux breaks. C’est d’ailleurs dans ce sens que tend l’évolution du groupe. Monolith en donnait déjà un aperçu (notamment par le biais du dernier morceau "The Final Solution") et The Weight Of Oceans va enfoncer le clou. Nous avons donc ici l’album le plus « Doom » de IN MOURNING, repiquant au passage les influences d’OCTOBER TIDE, groupe qui a vu la participation de deux membres de IN MOURNING (le chanteur Tobias Netzell et le bassiste Pierre Stam) sur A Thin Shell (2010). Mais IN MOURNING reste fidèle à son style présenté sur ses deux précédents opus, même si la mélancolie revient plus au premier plan et que nous avons ici droit à des ambiances plus travaillées.

C’est ainsi que "Colossus" démarre The Weight Of Oceans avec une intro très atmosphérique, qui laisse l’occasion au bassiste Pierre Stam et au batteur Christian Netzell de s’exprimer tout en finesse. Mais le Doom/Death reprend vite ses droits et les rythmiques écrasantes, portées par l’excellent chant de Tobias Netzell, vont faire de "Colossus" une superbe pièce de Doom/Death progressif avec un refrain efficace. IN MOURNING enchaîne ensuite des morceaux classiques, un peu plus mélodiques que d’habitude mais toujours aussi bonnards, comme "A Vow to Conquer the Ocean", le très bon "From A Tidal Sleep", le plus rythmé "Isle of Solace" et surtout l’excellent "The Drowning Sun" avec des riffs qui arrachent. Globalement, l’album est comme je le disais un peu plus Doom, notamment "Convergence" et sa partie centrale au tempo très soutenu, ou encore le final "Voyage of A Wavering Mind" particulièrement lourd. Mais en essayant de se la jouer un peu plus mélancolique, IN MOURNING connaît quelques ratés avec The Weight Of Oceans. Les quelques incursions de chant clair ne sont pas fameuses, et quand un morceau semi-acoustique est entièrement basé dessus ("Celestial Tear"), ça ne le fait pas du tout et ce morceau en 4ème position de la tracklist casse un peu le rythme. Enfin moi je le zappe systématiquement car je le trouve, euh… très moyen. Mais c’est le seul véritable accroc de cet album qui, à nouveau, est excellent du début à la fin.

Pour autant, je dois avouer qu’en ce qui me concerne, The Weight Of Oceans est le moins bon album de IN MOURNING. Enfin, c’est surtout parce que les deux précédents opus sont géniaux et intouchables. Les suédois essayent de se la jouer un peu plus mélodique, c’est tout à leur honneur et la qualité est là. Les compos sont toujours aussi inspirées et les riffs efficaces comme jamais, ce qui était déjà la marque de fabrique de Shrouded Divine et Monolith. The Weight Of Oceans poursuit le sans-faute discographique de IN MOURNING, au top dans le style de Death/Doom progressif scandinave, avec en plus un des meilleurs chanteurs death du circuit. Si comme moi vous n’avez découvert la formation suédoise qu’avec cet album, jetez-vous sur les deux précédents sans plus attendre, bien que cet album vaille tout autant le coup. Et si vous, amateurs de mélancolie scandinave qui sait se montrer Metaaaaal quand il faut, ne connaissez pas encore IN MOURNING, ce groupe est à découvrir de toute urgence.

http://www.inmourning.net - 139 visite(s)

Preview - 98 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 30705




Auteur
Commentaire
Nightwanderer
Membre enregistré
Posté le: 27/06/2012 à 11h29 - (102807)
c'est un bon album mais je le trouve bien inférieur au précédent qui était proche du chef d'oeuvre.



Labradorofthe desert
IP:194.51.114.29
Invité
Posté le: 28/06/2012 à 09h15 - (102816)
Fan depuis la première heure, je trouve ce troisième opus très bon avec une légère amertume sur l'écoute globale... par exemple, le dernier morceau "Voyage of A Wavering Mind" est à mon sens le moins bon morceau de leur discographie, mais il n'est pas le seul car beaucoup de riffs n'ont pas l'impact qu'ils devraient avoir. Toutefois, Il y a des surprises comme "Celestial Tear" ou le titre d'intro "Colossus", qui apportent parcontre un peu de renouveau et de fraicheur.
La pochette qui différe des deux précédents laissait présager une ambiance plus épique et sombre...c'est plutot astral et post-core...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker