INTEGRITY - Suicide Black Snake (Magic Bullet/A389) - 14/08/2013 @ 00h57
Même en tant que fan du groupe, il faut parfois s’accrocher pour suivre les pérégrinations de Dwid, le mec qui sort chaque morceau qu’il écrit parfois plusieurs fois, sur plusieurs supports différents. « Suicide Black Snake » est un faux vrai nouvel album puisque sur dix titres, seul quatre sont vraiment inédits : « Suicide Black Snake », « There Is A Sign », « There Is No Living In Life », « Into The Night ». Les autres (« Detonate VVorlds Plague », « Beasts As Gods », « +Orrchida » , « All Is None », « Lucifer Before The Day Doth Go » sont tirés de « Detonate Worlds Plague » un e.p sorti uniquement en LP il y’a deux ans ou d’un split avec Gehenna (« I Know Where Everyone Lives »). Donc on peut aisément dire que Dwid se fout un peu de notre gueule. Mais ça aussi le fan d’INTEGRITY en a l’habitude. Toujours est-il qu’au format CD, ces titres sont encore inédits alors l’un dans l’autre, tout ça sent quand même un peu le neuf vu que le tout a été ré-enregistré.

INTEGRITY en 2013 c’est Dwid qui assure composition et voix tandis que Robert Orr se charge grosso modo de tout le reste. Maintenant que tout le background a été posé, il est temps de rentrer dans le tas et de voir ce que « Suicide Black Snake » a dans le bide. Si « The Blackest Curse » avait agréablement surpris par une qualité que l’on attendait plus de la part du groupe, à l’écoute de ce que Dwid a sorti depuis, la réussite de « The Blackest Curse » fait de plus en plus office de dernier baroud d’honneur. Oui « Suicide Black Snake » ne fait pas vraiment bander grand monde. A l’image de sa prestation au Hellfest 2012, INTEGRITY semble bien avoir perdu une grande partie de sa virilité et de se hargne. Alors oui il reste toujours la voix de Dwid et quelques atmosphères apocalyptiques désabusées et désenchantées mais c’est à peu près tout.

Pourtant, le titre d’ouverture « Suicide Black Snake » démarre bien avec un bon riff Holy Terror à l’ancienne. C’est le morceau qui ressemble le plus à du INTEGRITY classique. Riff thrashcore avec une grosse influence Slayer comme d’hab, une batterie qui bastonne et la voix si particulière de Dwid qui achève le boulot. Un morceau qui aurait eu sa place sur n’importe quel album du groupe même si, pour l’originalité on repassera. Ce titre est du pur INTEGRITY 100% pur bœuf. Comme celui qui suit, présent sur le split avec Gehenna. Là aussi on est dans le Holy Terror des familles. Avec toutefois des guitares plus mélodiques, moins rentre dans le lard. Un morceau qui offre du bon et du moins bon et qui, de fait, résume bien l’intégralité de l’album. Un groupe en roue libre qui se repose mollement sur acquis hardcore avec plus (sur « Beasts As Gods », « +Orrchidia ») ou moins (« Into The Night » « Detonate World Plague ») de réussite.

Mais la sève d’INTEGRITY se compose aussi de titres plus atmosphériques, noirs et sombres. Mais sur ce point là encore Dwid chute, la preuve sur un « There Is No Living In Life » qui sent fort la redite et la facilité ou encore le titre final maladroit, mal construit et sans vrai intérêt. C’est toujours con de finir sur une mauvaise note. Un autre point noir vient de la prod, étrangement molle et grossière. Certes INTEGRITY n’a jamais brillé par une production haut de gamme à la précisons diabolique, sa musique n’en a pas besoin, mais un minimum d’homogénéité c’est quand même la base. Si les guitares s’en tirent bien, la voix de Dwid est poussée très en avant, occupant une bonne partie de l’espace sonore et la batterie parait très molle. Surtout au niveau de la grosse caisse étouffée, avec un bruit de silencieux made in « Les Tontons Flingueurs ». Ça enlève une bonne partie de sa puissance. On doit aussi se farcir quelques choses très bizarres comme le fade in bien foiré d’ « Into The Night » qui pue l’amateurisme.

L’impression finale qui se dégage de « Suicide Black Snake » est très mitigée. L’album semble avoir été balancé comme ça en dilettante, sans trop se soucier de travailler la cohérence ou l’histoire racontée par l’ordre des morceaux. Là, les morceaux ont été balancés comme ça, avec des morceaux réenregistrés pour boucher les trous et faire le compte. Heureusement malgré tout ça, il reste de bons moments, des titres efficaces sur lesquels Dwid retrouve ses couilles. Par intermittence seulement. A l’image de la carrière du groupe en somme. Un groupe qui fonctionne par à coups. En même temps, quand on sort autant de trucs, il est compliqué de conserver une qualité constante. « Suicide Black Snake » avait le potentiel d’un bon e.p mais au format album, in trouve trop de titres moyens ou foirés que pour être convaincu.

Ecoute intégrale - 83 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 11/20 | Nb de lectures : 11760




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2013 à 08h44 - (108598)
Pulling Teeth ont enterré le holy terror avec eux, de toute.



Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2013 à 13h33 - (108603)
Petit errata (ou pas) :
Il me semble (cf une récente interview), que Rob Orr s'occupe beaucoup de la composition aussi.

Sinon l'album est sympathique mais pas transcendant. Un peu pareil que la chronique : des morceaux ou des passages qui butent et des trucs vraiment pas top.

Sinon pas d'accord avec Gulogulo juste au dessus : niveau Holy Terror et assimilés en ce moment on à la dose de bons skeuds qui sortent.



TRENDKILL NO LOG
IP:109.16.170.230
Invité
Posté le: 14/08/2013 à 23h44 - (108615)
C'est pas vraiment un album... c'est surtout histoire de terminer le deal avec A389 avant de sortir du neuf chez indie recordings... Donc c'est vrai qu'ils ont un peu tout foutu la dessus vite fait...

Par contre en live j'ai trouvé ça MORTEL dernièrement...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker