INNERLOAD - React (SG) - 30/01/2012 @ 08h22
Innerload est une formation qui ne vous dit probablement rien, et pour cause ; ce groupe, italien, est né en 2009 et publie là son tout premier album. Ces derniers temps je me méfie des sorties heavy/power metal transalpines, certaines étant bonnes (Raising Fear, Crimson Wind), quand d'autres laissent à désirer (Dark Horizon, Soul of Steel...). Innerload se situe plutôt à mi-chemin entre ces deux catégories, avec un léger penchant pointant vers la première citée. Vous me direz, un groupe de plus sur la scène heavy, qu'est-ce qui fait qu'on peut lui prêter un peu d'attention ?

Déjà, «React» tient presque plus du mini-album que du full-length classique, puisqu'il ne dure que 35 minutes, pour 6 morceaux (+ une intro). Ces 6 morceaux sont donc, par déductions 'moyennement' longs (5-6 minutes), mais cela n’influe en aucun cas sur la qualité de l'opus. Un opus au son résolument moderne, ce qui change de tout ces groupes de 'heavy revival' à la production old school qui ont débarqué ces dernières années. Là, sans être gonflé à bloc et bourré d'effets (le groupe n'utilise pas de claviers de toute façon), le son de Innerload est contemporain, juste et met en valeur équitablement chaque musicien (le mixage a donc été fait soigneusement). Pour entrer en détail dans l'album, si «Fake World» met les choses au clair dès les premières secondes (ce riffing de 'bûcheron' !) sans être très original, c'est avec «Dancing Queen» que ça devient intéressant. Ce morceau, dont la mélodie principale est très prenante affiche clairement un aspect plus mélancolique, qui est loin de le dévaloriser. Musicalement la maîtrise est totale, et vocalement, Marco Cortese régale avec des intonations remarquables et très bien construites. A l'évidence le bonhomme a déjà son timbre, peu évident à comparer avec un tel ou un tel, 'classiquement' clair et mélodique, mais pas ultra aigus comme bon nombre de gus font aujourd'hui sur cette scène. Et si le chant fait déjà partie de l'identité du groupe, la musique d'Innerload suit le même chemin.

Car à part quelques harmonies et phases musicales qui peuvent rappeler Iron Maiden, et les riffs concis et tranchants illustrant «Million Times» pouvant faire penser à du Iced Earth, le heavy de la formation italienne est très personnel et difficile à 'lister'. Le niveau technique des musiciens semble déjà élevé, quand on écoute par exemple «Painful Freedom», en partie plus rock (avec un refrain un peu inhabituel pour du heavy) mais ô combien structuré subtilement. Comme le mix est bon, on peut profiter de lignes de basse point trop démonstratives, mais assez fascinantes («Million Times») et les soli sans être renversants (mais pas surchargés non plus) aèrent l'ensemble. Un ensemble qui a aussi des passages simples à mémoriser, comme «Ecocriminal», rythmé, autant engagé textuellement que musicalement, et au refrain taillé pour le live et donc faire participer le public. Il en est de même pour «The Wizard», (c'est pas une reprise de Black Sabbath !), titre à la limite du punk-rock (pour les riffs et la teneur du tempo), au refrain franchement calibré 'FM' et très accessible à l'écoute.

Innerload sort là un premier album pas non plus ultra-novateur, mais assez différent de bon nombre de sorties heavy des derniers mois, qui ont un peu tendance à (trop) remonter le temps. Innerload c'est la preuve qu'en 2012 on peut encore faire du heavy avec sa propre identité, et qu'il n'est pas indispensable de faire du neuf avec du vieux.



http://www.innerload.com/ - 221 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 14/20 | Nb de lectures : 11153




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker