INGRAVED – Hatred from Inside (Deadsun records) - 07/04/2006 @ 09h18
Dernier né d’une scène italienne en pleine expansion, INGRAVED nous arrive, ici, avec son tout premier album après deux mini cd sortis dans l’anonymat le plus total ; deux enregistrements qui ont suffisamment attiré l’oreille de Deadsun pour leur permettre de décrocher un deal.

Hélas, au regard de l’effervescence qui règne chez nos voisins ritals, INGRAVED fait un peu figure de parent pauvre car ce premier disque manque cruellement d’ambition. INGRAVED donne dans un death métal roots sans talent particulier, ni panache. La quasi totalité d’ « Hatred from Inside » s’égraine au fil d’un death métal old school majoritairement mid-tempo et qui n’a même pas le mérite de sonner «authentique ».
A vouloir coller de près les légendes du genre, INGRAVED n’est arrivé qu’à engendrer une contre-façon, un pâle ersatz de death US, un sous OBITUARY de division d’honneur qui n’a même pas le mérite d’être pleinement efficace.

C’est sans doute pour s’affilier davantage à cette école du death métal floridien, qu’INGRAVED s’est payé le luxe de faire masteriser son album par les soins de Tom Morris dans son fameux Morrisound studio de Tampa. Peine perdue puisque le son des guitares, gras comme des lasagnes au saindoux, est lésé par une production bricolée avec les moyens du bord.

Ainsi les titres s’enchaînent mollement sans surprendre ni accrocher l’auditeur. Le chant caverneux et monocorde à outrance devient rapidement rébarbatif, voire même pénible au bout de quelques écoutes.

Seuls des titres comme « Too evil too dead » et « Razorblood » sont rescapés de ce naufrage discographique. Sur ces deux morceaux INGRAVED laisse libre cours à des penchants ouvertement black. C’est précisément sur ces deux titres que les coassements du vocaliste cèdent un peu la place à un chant écorché « doublé » très réussi et c’est également sur ces deux plages que les zicos semblent avoir été des plus inspirés.

Il va sans dire que si INGRAVED avait continué sur cette voie, qui tranche carrément du reste très moyen de cet album, le résultat aurait été bien plus convainquant. Au lieu de ça INGRAVED accouche d’une œuvre trop banale pour ne pas finir aux oubliettes de l’underground transalpin. Dommage.


http://www.ingraved.com/ - 379 visite(s)

Misanthropical - 280 téléchargements


Rédigé par : Tonton | 08/20 | Nb de lectures : 12525




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker