INERTIA PILLS - Behind The Skyline (Autoproduction) - 22/11/2012 @ 07h57
INERTIA PILLS, quartet parisien formé en 2007, sort enfin son premier album « Behind The Skyline » en format physique après une sortie digital en octobre 2011. Une bien bonne idée d’ailleurs, car c’est toujours mieux d’avoir un produit palpable entre les mains.

Le groupe évolue dans un registre post-hardcore saupoudré de screamo, influencé par des groupes tels qu’AUSSITÔT MORT, TOOL, MASTODON, OCEANSIZE, AT THE DRIVE-IN ou CONVERGE, pour un rendu plutôt bien ficelé. « Behind The Skyline » propose six titres oscillant entre rages et émotions, voire les deux ensemble.

Démarrant sur un « Atomic View Motel » tout en puissance, on se rend de suite compte que le groupe a de riches idées et sait les mettre en pratique avec un morceau rentre-dedans et tout en montée. Ca n’augure que du bon pour la suite, et effectivement la suite est aussi de qualité. « Behind The Skyline » et « Raindrops », morceaux calmes et gorgées d’émotions, font leurs effets, tandis que « The Hangman In The Mirror » nous fait basculer sur un terrain plus post-hardcore transpirant le AT THE DRIVE-IN à pleins naseaux. En même temps, le chant de Seb rappelle fortement celui de Cedric Bixler-Zavala à de nombreuses occasions. Les ambiances sont multiples, et INERTIA PILLS joue complètement là-dessus. Vu le résultat, il a bien raison.

Le groupe propose dans l’ensemble des titres alambiqués, mais sans en faire des tonnes, privilégiant l’intensité et la puissance quand la poudre doit parler. Beaucoup de parties instrumentales tendent vers des ambiances planantes, presque psychés par moments, pour créer un sentiment enivrant chez l’auditeur lors de l’écoute. Partant très souvent sur des constructions crescendo, les titres évoluent au fur et à mesure des 6 ou 7 minutes de moyenne par morceaux pour un rendu final plus que convaincant. L’album se termine sur une note totalement instrumentale, avec un long « Looking From Answers In Ruins » captivant et pesant par son ambiance.

Pour un premier album, on peut dire que nos quatre Parisiens ont mis les petits plats dans les grands. Seule ombre au tableau, la production un brin trop étouffée qui gâche un peu l’ensemble que forme « Behind The Skyline ». Mais bon, en même temps il ne s’agit que d’un premier album, et chaque premier effort comporte son lot de couacs. Là, au moins, le couac n’est pas sur la qualité musicale et c’est bien ça l’essentiel. Un premier opus à saluer et un groupe à encourager pour un prochain album tout aussi prometteur.


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 14/20 | Nb de lectures : 12694




Auteur
Commentaire
fenek53
IP:82.226.131.77
Invité
Posté le: 22/11/2012 à 16h15 - (104807)
en téléchargement libre !!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker