INBREEDING REDNECKS - Abnormal life portrayed (Mighty/Season of Mist) - 26/11/2013 @ 08h00
INBREEDING REDNECKS est un jeune combo Danois originaire d'Esbjerg et qui nous présente, avec "Abnormal life portrayed", son premier album (après un E.p "Corpse Molester" sorti quelques temps plus tôt). Il est certain qu'avec une pochette comme celle de cet album (très réussie au passage), il n'y a pas vraiment d’ambiguïté quand à la nature du propos musical : Death Metal !

Dans son dossier de presse, INBREEDING REDNECKS insiste sur sa motivation de proposer une musique dure et brutale, influencée par les maîtres que sont MORBID ANGEL, SUFFOCATION, HYPOCRISY ou, en plus moderne comme ils disent, GOJIRA.
En souhaitant rendre hommage au Death Metal "Old School", INBREEDING REDNECKS a misé sur un son "gutsy" très direct et sans fioritures. Noir et chaotique, le son conditionne l'ambiance générale de "Abnormal Life Portrayed" en l'acculant contre des parois sombres et poisseuses.
Dès que déboule le morceau "World of haste", on découvre un groupe véloce, méchant et rapide qui délivre un discours musical brutal et radical. Le chant guttural et monolithique de Torsten Madsen est posé et contraste fortement avec la rapidité furibonde des blast beats et les déflagrations véloces de doubles pédales.
Visiblement enregistré dans des conditions proche du "live", on décèle des variations au niveau de l'intensité sonore (particulièrement lors des parties les plus rapides de la batterie) mais paradoxalement, cela ne profite pas au relief général du son.
Très "roots", ce "Abnormal life portrayed" ne triche pas et à la mérite de proposer des compositions qui mettent les couilles sur la table et ne cachent rien de leurs natures sauvages.
L'album apparaît dès lors un peu en décalage avec certaines productions actuelles stéréotypées et compressées et le groupe gagne dès lors des points niveau personnalité.
Le caractère cru du son et la vitesse affolante de certains tempos rapprocherait même le groupe du Grindcore, l'urgence d'un morceau comme "Defeated demons?" corroborant cette envie de tout dévaster sur son passage sans faire de détails !
Amateur du "Sans filet" le groupe est courageux... mais INBREEDING REDNECKS n’empêche pas certains problèmes d’apparaître assez rapidement.

Ce son très direct manque en effet de relief dès lors que tout le monde est "à burnes"... c'est à dire très souvent. Il faut du coup que INBREEDING REDNECKS se sorte les doigts pour varier ses attaques et c'est là son principal problème : le groupe alterne le bon avec le fade. On trouve donc d'excellents morceaux comme "Wilted Flowers" (muni d'un riff final absolument génial) ou "Defeated Demons?" mais une bonne moitié de l'album est coulée du même béton et on finit par se laisser distraire au fur et à mesure que l'album progresse.
Un son cru qui mérite encore d'être travaillé, des structures qui méritent plus de dynamique... finalement, il ne manque pas grand chose à INBREEDING REDNECKS quand on prend en considération leurs qualités. Technique, vitesse et brutalité sont déjà des atouts dans la manche du combo... si ils gomment leurs défauts, INBREEDING REDNECKS pourrait faire très mal dans le futur.


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 24719




Auteur
Commentaire
Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2013 à 23h23 - (110100)
Le teaser dispo sur Youtube présage de bonnes choses en tout cas !


Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2013 à 14h24 - (110252)
Et en fait non ! L'album dans son entier est quand même pas bien terrible. Comme quoi un teaser bien fait...



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker