INBORN SUFFERING - Regression To Nothingness (Solitude) - 12/09/2012 @ 08h00
On le sait, le Metal français sait s’exporter. Et pas seulement outre-Atlantique, mais plus à l’Est de notre continent. C’est ainsi que des écuries est-européennes se sont intéressées à certaines de nos formations pour leur donner la chance d’obtenir un pressage CD et une distribution plus ou moins internationale. Après ARS MORIENDI et SMOHALLA, tous deux signés chez des labels ukrainiens, voilà que INBORN SUFFERING tombe dans l’escarcelle d’un label russe, et pas n’importe lequel. Les connaisseurs auront déjà reconnu en INBORN SUFFERING un groupe apprécié de Doom/Death (sélection VS pour leur premier album Wordless Hope (2006)), c’est donc en toute logique que le groupe parisien s’est fait signer chez Solitude Productions, label très reconnu pour ses sorties majoritairement Doom/Death. Une bonne occasion pour le groupe existant depuis 10 ans de se faire mieux connaître, surtout que leur Doom/Death s’avère être d’une qualité tout à fait remarquable.

Inutile de repasser sur le name-dropping de références Doom/Death et les débuts du groupe, vous retrouverez tout en relisant la chronique de Worldess Hope faitre par Sheb. Concentrons-nous sur le deuxième opus d’INBORN SUFFERING qui se nomme Regression To Nothingness. Précisions juste que le groupe a quelque peu modifié son line-up en accueillant notamment dans ses rangs Laurent « Pokemonslaughter » Chaulet, membre de MOURNING DAWN, au poste de guitariste rythmique et surtout aux chants. Des chants parlons-en, nous avons donc ici des vocalises parfaites de Doom/Death, qui ne sont pas extrêmement rauques mais le contrat est rempli, surtout quand elles sont complétées par des passages plus criés et surtout des lignes plus « récitées » du plus bel effet. Et sur les instrumentations, nous sommes en terrain Doom/Death sur tous les points : morceaux longs (de 6 à presque 13 minutes pour un disque dépassant les 72 minutes), riffs bien lents et pesants, ambiance abyssale contrebalancée par des accès mélodiques et épiques et des claviers somptueux, assauts plus rythmés mais lourds… le tout ne sonnant à aucun moment minimaliste grâce à une production léchée et puissante (Andrew Guillotin + Jens Bogren) et surtout grâce aux compos et structures menées de main de maître. Tout ceci va nous donner Regression To Nothingness, un album de Doom/Death sombre et un chouïa atmosphérique qui comblera les attentes des aficionados du style.

Si tous les morceaux composant Regression To Nothingness suivent la même ligne directrice (avec souvent un final particulièrement libérateur), il n’y a rien de répétitif ou de trop linéaire à signaler, l’ennui ne se fait pas sentir du moment qu’on est habitué aux compos « étalées » propres au genre Doom/Death. Après un départ assez mélodique avec "Slumber Asylum" qui possède une forte présence des leads, INBORN SUFFERING nous tire de suite vers les abysses avec le redoutable "Born Guilty" aux grattes très écrasantes et à l’ambiance très prenante, portée par les excellents vocaux variés de Laurent et les subtiles nappes de clavier de Sébastien Pierre. Et les ambiances sont vraiment un des points forts de Regression To Nothingness, notamment grâce au très atmosphérique "Grey Eden" sublimé par les claviers, les montées mélodiques, le parfait break semi-acoustique et le final plus rythmé. C’est dans cette lignée que l’album se poursuit avec le plus épique "Apotheosis", présentant des variations de tempo bien senties et des mélodies particulièrement accrocheuses. On va néanmoins replonger très vite dans la lourdeur et les ténèbres avec le plus agressif et mystique "Another World", morceau le plus court de l’album qui va à l’essentiel. La régression va se terminer par des accents un poil plus Funeral (riffs au ralenti à l’appui), avec le morceau-titre proposant toujours cette atmosphère délicieusement abyssale, puis la conclusion de toute beauté avec le classique mais très bon "Self Contempt Kings".

Il va de soi que de par ses caractéristiques de forme, Regression To Nothingness reste réservé aux mordus de Doom/Death. Mordus qui seront d’ailleurs en terrain connu, vu qu’il faut bien avouer que INBORN SUFFERING œuvre dans des sphères assez balisées avec des influences palpables. Leur musique manque un peu de personnalité et d’originalité et c’est le seul reproche majeur que je ferai à Regression To Nothingness (que personnellement je préfère à Worldess Hope), car bien que classique, le Doom/Death de cet album fait mouche et ce dès les premières écoutes. Un sentiment de lassitude peut cependant s’installer même si Regression To Nothingness est un album assez riche, mais sur le moment il possède de grandes qualité pour en faire, tout simplement, un excellent album de Doom/Death. N’espérez rien d’autre ici qu’une plongée dans des eaux ténébreuses faites de mélodies désespérées, de riffs massifs et d’ambiances sinistres, conduites par un groupe inspiré qui sait comment livrer un Doom/Death sobre mais captivant.


Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 12554




Auteur
Commentaire
Sagal
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2012 à 15h41 - (103673)
Excellent album pour ma part ! Je n'y trouve aucune longueur, ce qui n'est pas toujours évident dans ce style et les ambiances sont vraiment prenantes.
Ainsi que le chant qui m'a particulièrement plu.
Et le Digipack est sympa... Bref, un achat dont je suis ravi.
Vivement recommandé aux amateurs du style !





gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2012 à 16h28 - (103675)
attention quand même à l'accent, çà et là ^^

pokemonslaughter
Membre enregistré
Posté le: 12/09/2012 à 20h01 - (103679)
fatche de con !

Clalire
Membre enregistré
Posté le: 17/09/2012 à 18h34 - (103785)
j'adore Wordless Hope et il faut donc absolument que je me procure ce nouvel album ! et le changement de chanteur ne me fait pas peur puisque j'ai déjà vu le groupe en concert avec Laurent au chant ;)

Marc
IP:109.8.47.81
Invité
Posté le: 04/11/2012 à 13h43 - (104466)
@ gulogulo : Ta gueule :)

Marc
IP:109.8.47.81
Invité
Posté le: 04/11/2012 à 15h51 - (104467)
@ gulogulo : Ta gueule :)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker