IMPURE WILHELMINA - Black Honey (Hummus) - 30/06/2014 @ 07h53
Ca va faire une quinzaine d’années que les suisses d’IMPURE WILHELMINA traînent leur spleen dans le post-hardcore game avec, ma foi, une bonne réputation mais une reconnaissance toujours trop restreinte au vu de la qualité de leur musique. Je les avais un peu perdu de vue ces derniers temps mais je me repassais encore, avec plaisir, certaines de leur premières livraisons comme « L’amour, La mort, l’enfance perdue ». Grosse surprise donc quand je m’y suis remis avec « Black Honey ». Oui, on reconnaît encore très bien leur patte au niveau des atmosphères et de certaines parties de guitares un peu « tristes » ou mélancoliques mais globalement leur composition s’est grandement apaisée, délaissant le post hardcore tempétueux, orageux pour un post rock velu mais désenchanté avec de belles nappes de guitares soutenue par un gros jeu de batterie. Leur musique est encore parfaitement capable de faire voyager, de nous transporter ailleurs, dans des contrées sauvages, au bord d’un récif de falaises sur lesquels viennent s’abattre les vagues déchaînées d’une mer de plomb bouillonnante d’écume. L’écoute de la musique de « Black Honey » me rappelle les paysages montagneux peints par Gustave Doré. Des ciels chargés, gris qui laissent présager du mauvais sans le montrer, avec toujours, au centre, des rayons du soleil rassurants. La pluie arrive mais la lumière n’est jamais loin, toujours là, quelque part, bienveillante. Tout ce qu’on demande du post rock : puissant, chargé d’émotions, sauvage, brut, raffiné, riche et évocateur. IMPURE WILHELMINA nous l’offre. On ferme les yeux et on se laisse dériver. C’est beau, c’est puissant c’est gris mais lumineux.

MAIS, parce qu’il y’a un mais et un gros MAIS. IMPURE WILHELMINA n’est pas un groupe instrumental à la Pelican par exemple. Il y’a du chant sur tous les morceaux. Parfois, beaucoup de chant même. Trop. Et ce chant me pose, à moi, personnellement, beaucoup de problèmes. Autant le chant hurlé d’antan me seyait parfaitement (à moi et à leur musique) autant ce chant totalement mélodique, appliqué, me sort totalement de l’album. Je ne suis pas contre le chant clair ou mélodique (le groupe en usait avec parcimonie dans le passé) mais ici, ça me bloque. Je le trouve emprunté, sans originalité comme lorsqu’un chanteur de metal tente vaguement de chanter. Voila, ce que m’évoque ce chant. J’ai essayé de m’y faire mais rien à faire, ça ne passe pas. Bien sur on sent l’application, les efforts de Michael Schindl pour trouver et rester dans la justesse. On le sent tellement se concentrer sur son chant qu’il ne s’en dégage pas grand-chose si ce n’est une sale impression de putasserie dans les mélodies vocales. On n’est pas chez Alcest mais tout de même, ce chant. Je pense que certains apprécieront, bienheureux soient-ils, ils pourront profiter pleinement de ce disque pétri de qualités, de grands morceaux de post hardcore triste, presque gothique ou romantique sur certains aspects. On pense un peu a Katatonia sur le morceau « The Man that I Love ». Ceux qui comme moi ne parviendront pas à passer outre ce cette voix, passeront à côté de quelque chose de grand et de beau. C’est dommage mais c’est ainsi. Triste.



Bandcamp - 99 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 12/20 | Nb de lectures : 11877




Auteur
Commentaire
koue
IP:62.23.142.14
Invité
Posté le: 30/06/2014 à 08h42 - (112680)
lol

Jordan
IP:84.102.58.120
Invité
Posté le: 30/06/2014 à 08h46 - (112681)
Personnellement, c'est un album que j'aime beaucoup. J'ai mis pas mal d'écoutes à m'habituer au chant mais maintenant je le savoure pleinement. Je suis absolument pas déçu et en live c'est vraiment très bon. Et pour retrouver ce chant hurlé de Michael, tu peux écouter Vuyvr, le Incinerated Gods est vraiment très bon et il y a un peu d'Impure Wilhelmina sur certains passages.

daminoux
Membre enregistré
Posté le: 30/06/2014 à 08h54 - (112682)
de mon coté j'ai découvert le groupe avec cette album. Le chant était pour moi aussi le point noir mais au fil des écoutes c'est le point central le l'album qui rajoute une grosse touche mélancolie....



Chara
Membre enregistré
Posté le: 30/06/2014 à 10h49 - (112683)
Une seule écoute donc je ne peux pas trop juger mais je suis d'accord avec les commentaires : la musique est reconnaissable en 10 secondes (toujours aussi bon), j'aime bien le chant mais ca manque d'un bon petit gueulard de temps en temps...

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 30/06/2014 à 10h51 - (112684)
Tout pareil que daminoux !
Cet album a été pour moi une grosse découverte, une bonne claque.

Désolé pour toi Seb si le chant passe pas, je connais ça avec Solstafir : typiquement mon style de groupe mais je bloque sur le chant...



Maxgrind
IP:83.195.6.26
Invité
Posté le: 30/06/2014 à 13h52 - (112688)
L'extrait m'a permis de me faire une petite idée : le chant ne passe pas du tout pour le moment...

Dommage car un peu comme Seb, ce n'est pas que je n'aime pas le chant clair mais là, ça fait trop poussif, pas naturel :/

Sinon, ça me plaisait bien musicalement cette histoire...

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2014 à 17h17 - (112693)
Fan des 2 précédents, j'ai aussi beaucoup de mal avec celui-ci (même si je ne l'ai pas encore assez écouté). En cause : le chant forcément !!
Alors ce chant clair était utilisé plus qu'avec "parcimonie" précédemment, mais c'est sûr que uniquement du chant clair, là c'est un changement radical. Et pas forcément une bonne idée, d'une part parce qu'il manque du coup cruellement de gueulantes qui font du bien par où ça passe. Et surtout d'autre part, parce que faire reposer intégralement un album sur ce chant clair constamment sur le fil du rasoir, ça passe difficilement, les gros défauts de ce chant marquant trop l'écoute du disque.
Déception (même si pas à jeter complètement).

Pseudo
IP:109.217.95.4
Invité
Posté le: 02/07/2014 à 06h01 - (112698)
Je trouve qu'avec ce genre de chant c'est encore plus original et unique, et ça va super bien avec leur musique, si belle, que ça n'a pas forcément besoin de gueuler..
J'avais adoré justement ce début d'évolution sur Prayers and Arsons avec 'The Rope', quelle claque quand j'ai entendu cette zik, alors là 6 ans plus tard je suis vraiment hyper satisfait de cet album, en plus fini les temps morts, bien rythmé par ce super groove et cette folie envoyé par Mario le batteur, et la prod' est géniale.
Juste 2, 3 ziks trop lentes et molles sinon c'est parfait pour moi :)


SYLVICIOUS
IP:88.173.86.222
Invité
Posté le: 21/12/2014 à 12h59 - (115256)
Chronique NULLISSIME. Ce disque est une pure merveille, Seb en Feu, excuse moi, mais t'a juste rien compris. Le chant fragile ? C'est justement tout l'intérêt de cet album. Bref.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker