ILLDISPOSED - Sense The Darkness (Massacre/Season of Mist) - 21/09/2012 @ 08h26
Préparez vos grosses basses, le subwoofer est déjà de retour ! Déjà ? Oui car ILLDISPOSED se montre motivé et inspiré en sortant un nouvel album, un peu moins d’un an et demi après There Is Light (But It’s Not For Me). Pas spécialement prolifique, le groupe se fait néanmoins remarquer cette année en sortant un nouvel opus de manière assez inattendue, toujours sous la bannière de Massacre Records. La nouvelle offrande, la 10ème du groupe danois (11ème en comptant l’album de reprises Retro), se nomme Sense The Darkness et va bien annoncer la couleur d’un groupe qui a su, tout au long de sa carrière, jongler entre ses différentes facettes.

Sense The Darkness : nous aurons donc droit à un album sombre. ILLDISPOSED reprend un nouveau virage à 180° après avoir réintégré de l’électro et des claviers sur l’excellent There Is Light (But It’s Not For Me). Comme entre Burn Me Wicked (2006) et The Prestige (2008), le groupe laisse de côté les bidouillages pour revenir à quelque chose de plus brut et groovy. Brut, c’est le mot pour qualifier Sense The Darkness qui est un des albums les plus lourds et puissants de la discographie d’ILLDISPOSED. Même les mélodies se font plus discrètes, pour laisser place à des rythmiques pesantes comme jamais. J’oserai même dire que Sense The Darkness est l’album des Danois post-Kokaiinum qui se rapproche le plus de Submit (1995), souvent considéré par beaucoup de fans comme le mètre-étalon de la bande à Bo Summer. Après, dans le fond rien n’a foncièrement changé, le style de Death groovy semi-mélodique est toujours reconnaissable entre mille, et les vocaux ultra-rauques de Bo Summer sont toujours l’attraction principale de ILLDISPOSED. Le subwoofer est d’ailleurs en forme et nous livre ici des vocalises bien graves et écrasantes comme il faut (pour être en unisson avec le côté sombre de l’album), à ce niveau le contrat est déjà rempli mais en ce qui concerne les compos, Sense The Darkness vaut son pesant de cacahuètes…

Et en parlant de cacahuètes, ILLDISPOSED se montre gourmand avec ce Sense The Darkness qui allonge 54 minutes pour 13 morceaux. Mais même si l’album est assez homogène, il n’y a à mon sens rien à jeter alors que des disques comme The Prestige et To Those Who Walk Behind Us comportaient un brin de déchet. Le départ de ce nouvel opus est assez trompeur, avec un morceau-titre d’obédience plutôt mélodique. Et même si l’on trouve quelques pistes de la même tendance comme "To Blind to See", "We Do This Alone" (un peu plus rapide cependant) ou le final plus épique "Desire", c’est bien le groove et la lourdeur qui est majoritaire sur Sense The Darkness. Le début de l’album nous accueille d’ailleurs en fanfare avec les deux tubes potentiels que sont "Eyes Popping Out" et "Time to Dominate", et la lourdeur groovy typique du groupe danois prend ensuite toute son ampleur avec des plages telles que "I Am Possessed" (avec des passages qui dépotent), "The Poison" et "Another Kingdom Dead" (avec de belles mélodies à la clé) ou encore ce bijou de groove qu’est "War". Et ILLDISPOSED n’hésite pas non plus à y aller pied au plancher avec des morceaux un peu plus rentre-dedans, comme "Never Compromise", "Stop Running" (avec un chant très agressif qui contrebalance bien les mélodies) et "She’s Undressed". Bref, nous avons donc ici un album parfaitement équilibré, cohérent et qui ne connaît aucune baisse de régime significative. Et surtout, les compos sont de qualité, que ça soit les rythmiques écrasantes ou les mélodies raffinées, malgré les sorties rapprochées le groupe fait ici preuve d’une inspiration sans faille, portée comme d’habitude par un son qui arrache.

Sense The Darkness reste tout de même un album à apprécier dans sa globalité, de par son côté plus sombre et plus brut de décoffrage. Nous ne sommes donc pas vraiment dans un étalage de tubes comme avait pu l’être The Prestige avec les "Weak Is Your God" et "Like Cancer", mais plutôt dans l’esprit d’un To Those Who Walk Behind Us (en mieux) avec une plus forte emphase sur le groove et la lourdeur. Certes, ILLDISPOSED ne se renouvelle pas drastiquement, et aurait pu tout à fait continuer à livrer des disques à la 1-800 Vindication et Burn Me Wicked vu la qualité de There Is Light (But It’s Not For Me), ce que je regrette un (tout petit) peu, mais les fans qui veulent juste du Death groovy, des mélodies, du subwoofer, bref du ILLDISPOSED qui fait du ILLDISPOSED, seront conquis avec ce Sense The Darkness qui est tout simplement excellent. Gwoovy !

http://www.illdisposed.dk - 154 visite(s)

Eyes Popping Out - 129 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 13106




Auteur
Commentaire
Eazy-Ni
IP:202.253.99.168
Invité
Posté le: 21/09/2012 à 12h37 - (103856)
Ouais, tout pareil que ZeSnake.

..meriterait presque le 16/20 d'ailleurs pour avoir aussi eu la bonne iddee de revenir avec le logo, euh, "historique".
Cool.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2012 à 14h12 - (103861)
ce logo avait déjà été réutilisé pour la pochette de To Those...

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2012 à 16h45 - (103862)
Ah oui effectivement, bah c'est celui que j ai completement zappe, par lassitude profonde...

Sixtus
Membre enregistré
Posté le: 25/09/2012 à 22h53 - (103911)
Pour moi, le meilleur Illdisposed depuis Burn Me Wicked.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker