IDENSITY - Chronicles (Send The Wood) - 11/12/2013 @ 07h55
KALISIA a mis 14 ans à sortir Cybion et on se doute bien qu’un nouvel album, ce n’est pas pour tout de suite. SYMBYOSIS donne bien peu de signes de vie depuis la sortie de leur second album On The Wings Of Phoenix en 2005. Un groupe comme LYR DROWNING n’a, à mon sens, pas réussi à confirmer. Bref, dans le créneau français du Death technico-progressif quelque peu épique et symphonique il y a peut-être une place, voire des places à prendre. « A challenger appears » : voici IDENSITY qui vient tenter sa chance avec son Death-Metal progressif dit « à violon ». C’est surtout grâce à ça que le groupe parisien s’était fait remarquer, pour la sortie de son premier album prometteur Serenity (2011). IDENSITY posait déjà son style, sorte de Death-Metal moderne mélodique aux relents orchestraux, proposant une palette vocale allant des growls typés mélodeath à du chant clair personnel en passant par le chant féminin, le tout emballé dans un ensemble de compositions accrocheuses, pour un Metal « progressif » mais juste ce qu’il faut. Logiquement, c’est sur cette base que le groupe va évoluer pour tenter de transformer l’essai, chose qui n’est pas forcément évidente.

Déjà, on remarquera que le paysage sonore s’est amélioré depuis Serenity, ce qui est logique vu que le mix/master a été fait par Dan Swanö qui est partout cette année et semble s’être entiché des groupes français en plus. C’est clair, moderne, mais brut et rugueux, avec donc beaucoup de relief et une bonne mise en valeur de tous les instruments. Le seul accroc se situe sur l’intégration des parties orchestrales, parfois à la limite de la justesse pour ne pas dire que ça sonne cheap. Tout n’est pas parfait mais IDENSITY se distingue déjà par un son puissant qui sied très bien à sa musique, prenant une tournure monumentale parfois grâce à certains riffs et growls. Du point de vue des compositions, il semble clair que IDENSITY ne va se distinguer ni par sa force de frappe, ni par sa rapidité d’exécution. Leur Death moderne est donc assez lourd et appuyé, rendu épique et majestueux par les éléments orchestraux qui ne sont pas spécialement omniprésents, laissant souvent la place aux instrumentations Metal. Instrumentations qui ne virent pas dans l’ultratechnique ou le démonstratif, ce qui compte chez IDENSITY c’est avant tout l’ambiance. Entre AMON AMARTH et SEPTIC FLESH, sans atteindre le côté fédérateur des premiers et l’aspect implacable des seconds, Chronicles nous livre 11 morceaux d’un Death moderne raffiné et même quelque peu ethnique.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la magnifique intro du morceau-titre nous plonge directement dans l’ambiance (de même que les visuels), même si l’on pourra à juste titre trouver ça un brin pompeux. IDENSITY se montre sous son meilleur jour d’emblée, avec des growls, blasts, grosses rythmiques et lignes de chant clair bien placées, pour un morceau parfaitement arrangé. IDENSITY montre donc qu’il a de la ressource mais hélas, ne va pas aller au bout de ses capacités pour la suite de l’album. Tout comme pour Serenity, on retiendra surtout les passages rythmiques bien sentis qui font mouche : l’accrocheur et direct "Over the Abyss", le GOJIRA/MORBID ANGELesque "Antikhristos", et les plus percutants "Annunaki" et "Mantra" sont convaincants en ce sens. Mais le groupe semble timoré, s’engluant un peu trop dans son tempo soutenu qui en devient parfois pataud, et du coup Chronicles a du mal à décoller. Les bonnes idées et variations d’ambiances sont présentes, comme l’intro shamanique du plus atmosphérique "Mòfa" et l’oriental/tribal "Mahdi’s Arrival" (instrumentaux par ailleurs, même si de nombreux chœurs sont présents sur le second), mais nous avons la désagréable impression que soit le groupe se cherche encore, soit il se limite pour ne pas partir dans l’indigeste, mais pourtant il reste encore de la marge pour faire quelque chose de plus fouillé, quelque chose qui aurait été vraiment jubilatoire. Surtout pour un style à potentiel comme ce Death symphonico-progressif. Des morceaux comme "Sekhmet", "The Seven Seals" ou encore "Typhon" semblent finalement assez vains, bien faits mais trop timides pour nous en mettre plein les mirettes. "Loki" clôt Chronicles comme il a été commencé, tout en symphonies prenantes, et c'est définitivement quand il se lâche un minimum que IDENSITY réussit son affaire.

« L'ancienne génération a laissé des places vacantes dans le créneau du death hexagonal à nette tendance mélodique et progressive, IDENSITY pourrait s'y installer en bonne place d'ici peu ». Voilà comment #Guillaume# (ce n’est pas un hashtag) concluait sa chronique de Serenity, et deux ans après le constat est à vrai dire toujours le même. IDENSITY demeure prometteur mais n’a, à mon avis, pas encore montré toutes ses capacités avec ce second album qui met en lumière une certaine stagnation. La forme est là avec ce son d’enfer, ces bons growls et ces riffs souvent efficaces, mais pour le fond et tout l’emballage orchestral, il y a encore quelques réglages à faire, et surtout il ne faut pas hésiter à se lâcher un peu plus ! IDENSITY a des qualités mais Chronicles est un peu frustrant dans l’absolu, le mid-tempo c’est bien mais dans un album entier de 56 minutes, il faut aussi mettre un peu plus de folie. Dans le Death progressif d’obédience symphonique et ethnique, se tourner vers la Russie et KARTIKEYA et SENMUTH en particulier peut donner une bonne idée de ce qu’il faut faire, sinon aller (se faire) voir chez les grecs de ROTTING CHRIST, NIGHTFALL et SEPTIC FLESH peut également suffire. Chronicles en tant que tel est un album plaisant et bien produit dans un style un minimum original et personnel, mais le groupe peut assurément mieux faire. Dommage, mais suite au prochain épisode…

http://www.idensity-metal.com - 134 visite(s)

Sekhmet (clip) - 96 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 11644




Auteur
Commentaire
Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 11/12/2013 à 12h19 - (110356)
Vraiment bon ! Un groupe qui fait du Septic Flesh mieux que le Septic Flesh actuel.
La compo du clip est très bonne, le son excellent, le clip original. Bref du tout bon (comme Jacques), bravo !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker