ICED EARTH - Plagues of Babylon (Century Media) - 28/02/2014 @ 08h46
Mine de rien « Dystopia » a été considéré par beaucoup (et à juste raison à mon goût), comme le meilleur album d’Iced Earth depuis 10 ans, voire plus. Faire aussi bien après cette ‘renaissance’ réussie, -de par notamment la présence du vocaliste Stu Block-, s’avérait assez compliqué pour le groupe, et je dirais de manière franche que « Plagues of Babylon », n’égale ou ne surpasse pas « Dystopia ». Est-il pour autant un album moyen, même mauvais à ranger avec les « Something Wicked, pt. I et II » (publiés en 2007 et 2008) ? La réponse est non, clairement non.

Il faut d’abord relever que « Plagues of Babylon » et son prédécesseur contiennent autant de morceaux (10), mais le premier cité dure près de 10 minutes de plus, sans compter les 2 reprises finales, qui portent sa durée totale à plus d’une heure. Et si cette remarque peut sembler anecdotique, elle prend du poids à l’écoute de l’album, le constat est que bon nombre de morceaux ont des introductions longues et dispensables, qui n’apportent pas grand-chose au titre, si ce n’est de le rallonger. Certains morceaux mettent en effet du temps avant de ‘décoller’, faisant perdre à l’album de l’intensité et même parfois l’envie de vraiment s’y plonger. Parfois, j’en suis à me dire, tout ça pour ça ? Comme sur « Democide », « Plagues of Babylon », bon titre pour ouvrir l’album en particulier son ambiance pesante et les lignes vocales de Stu, déjà à bloc –j’ai honte- pour donner vie à un morceau auquel il manque toutefois ce petit grain en plus, comme par exemple le titre « Dystopia ».

Si on laisse de côté ces introductions critiquables, « Plagues of Babylon » est un solide album de heavy metal, de par bien sûr ses rythmiques implacables pondues par Jon Schaffer, riffeur hors pair, qui n’a peut-être pas un jeu très élaboré, mais sait donner de la puissance et un côté thrash (« Democide » et son démarrage de tueur après l’intro inutile) à ces titres ou leur conférer une approche plus mélodique et dramatique (l’excellent « Peacemaker »). Cette solidité se retrouve aussi dans les chœurs, en nombre durant les refrains, parfois utilisés avec un peu d’abus (« The Culling », comme si Stu seul ne pouvait faire passer des émotions, alors que son panel vocal est assez incroyable), ou qui à bon escient peuvent vraiment donner du relief aux titres (« Among the Living Dead », le splendide et haletant « The End ? »).

Stu délivre une nouvelle fois une prestation vocale de grande qualité, hargneux et impitoyable durant les moments rapides, plus contrôlé et introspectif lorsqu’il s’agit de passages délicats et mélodieux, capable d’intonations plus théâtrales pour transmettre des émotions moins évidentes et bien sûr quelques screaming bien sentis, on parle de heavy metal quand même ! Pour revenir à l’album en lui-même, la section rythmique est assurée sans que je n’ai vraiment de reproches à lui adresser, peut-être une basse qui ressort peu (ou du moins pas toujours avec la même distinction), au contraire de la caisse claire de la batterie franchement mise en avant. D’ailleurs Raphael Saini, le cogneur sur l’album n’est déjà plus membre du groupe, il ne sera jamais le meilleur batteur que Iced Earth ait connu, ni le plus mauvais… Pour ce qui est des soli et des plans harmonieux proposés par les guitaristes, Troy Steele en tête, rien de flamboyant à relever, ça joue avec l’expérience, sans passages brillants ou qui vous marquent de suite. Quelques bons leads pour donner de l’éclat aux titres, quelques soli rondement envoyés, mais pas de quoi en être ‘estomaqué’.

A vrai dire, le constat sur les guitares peut s’appliquer à certains titres, sympathiques mais dont l’écoute ne procure que peu de sensations, je pense à ce « Resistance », mid tempo coriace mais convenu et dont on ne retient pas grand-chose (ni les chœurs un peu forcés du refrain, ni son riffing basique), il y a peut-être juste son accélération (à 1min) surgissant sans prévenir qui apporte un plus. La ballade « If I Could See You », traditionnelle pour le groupe, mais franchement pas aussi prenante que celles composées à la fin des années 90. Stu la chante bien, le refrain fait son petit effet, mais on ne tient pas là la ‘power-ballade’ de l’année. « Parasite » et sa durée plus basse que la moyenne ne fera pas vraiment date à mon goût, un titre correct, qui n’a rien de bien marquant, c’est même un dernier titre (avant les reprises) assez décevant et fade.

Reste donc les reprises, à commencer par celle de « Spirit of the Times », (titre composé à la base pour le projet de Jon Schaffer, Sons of Liberty) ; c’est un titre assez mélancolique, proche de la power-ballade. Un beau refrain, mais je ne retiens pas grand-chose d’autre de cette reprise légèrement anecdotique. L’autre reprise présente plus d’intérêt, c’est celle du titre ‘Highwayman’ composé par Jimmy Webb. C’est Johnny Cash qui popularisera ce morceau en le reprenant quelques années plus tard. C’est un titre de country/rock, repris à une sauce légèrement plus heavy, avec 2 guests vocaux prestigieux, Michael Poulsen (Volbeat) et Russel Allen (Symphony X, Adrenaline Mob). Un bon moment, qui dénote pas mal du reste de l’album, et lui donne une touche moins sombre et brutale.

Après environ 25 ans de carrière, Iced Earth reste une valeur sûre du heavy metal international, malgré quelques années difficiles il n’y a pas si longtemps que cela. « Plagues of Babylon » n’est certainement pas le meilleur album des Ricains, son contenu est parfois inégal, mais à mon goût, je trouve que cela reste l’un des sorties les plus intéressantes du genre pour de début d’année. Et venant d’un groupe qui n’a plus rien à prouver, c’est déjà une belle chose.



http://www.icedearth.com/ - 120 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 14/20 | Nb de lectures : 13542




Auteur
Commentaire
kairos
IP:90.61.197.146
Invité
Posté le: 28/02/2014 à 11h32 - (111191)
Moi le précédent ne m’a pas vraiment convaincu. Le chanteur a beau se démener et assurer comme un chef, si les compo ne sont pas inspirées, ca n’en fait pas un bon album.
Les chœurs systématique lors des refrains est l’un des aspects qui m’avaient déjà agacé sur le précédent CD, apparement, rebelotte sur celui-là.
Je pense que je vais encore faire l’impasse sur celui-çi.


Black Comedon
IP:81.246.44.244
Invité
Posté le: 28/02/2014 à 12h38 - (111193)
Avec le retour Barlow c'était la classe, du coup même si ça tournait un peu en rond niveau zic et surtout niveau son ça passait. Maintenant que le chanteur est une sorte d'hybride entre Barlow, Owen et un poil de personnalité ce groupe est devenu son propre coverband



jometal
IP:24.49.227.13
Invité
Posté le: 28/02/2014 à 16h25 - (111197)
tout un album,sombre,mélodique et mélancolique a la fois,plein de subtilitée,apres 3 ou 4 écoutes on comprend mieux la dynamique entre Jon et Stu,18,5 sur 20.A voir a Québec le 15 avril avec Sabaton

zozo
Membre enregistré
Posté le: 28/02/2014 à 18h09 - (111198)
Fan de longue date d'ICED EARTH mais moyennement de 'Dystopia', j'ai pris une telle baffe en première partie de VOLBEAT grâce à un nouveau chanteur absolument époustouflant qu'il faut que je teste celui-ci...

poypoy
Membre enregistré
Posté le: 28/02/2014 à 18h44 - (111199)
J'ai une une assez longue discussion avec certains à propos de ce groupe. J'ai écouté l'album et je maintiens ... ils font le job, mais ça reste un groupe de seconde zone qui ne doit son succès qu'au vide abyssal qui existait dans le style au moment de son apparition. Ils ont produit de très bonnes chansons, un live excellent, leur dernier chanteur est lui même excellent ... mais voilà quoi, la chronique parle d'elle même ... il faut se fader un nombre important de passages sans intérêt pour trouver quelques frissons. Et pourtant cet album est loin de ce que le groupe a fait de pire !

Hysteron-Proteron
Membre enregistré
Posté le: 01/03/2014 à 19h14 - (111206)
il est bon, mais c'est sur qu'on atteint pas (plus) les sommets que Something wicked ou Dark Saga ( et aussi horror show)

gogefab
IP:81.49.187.125
Invité
Posté le: 03/03/2014 à 14h28 - (111213)
perso je trouve cet album vraiment très bon! juste un tout petit cran en dessous de dystopia! le style Iced earth est très identifiable et Stu block est pour moi le meilleur chanteur d'Iced earth!et je suis pourtant un grand fan de Barlow..en tous cas les 2 derniers albums comportent pour moi tout ce qu'un bon album de heavy metal doit contenir.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 03/03/2014 à 15h43 - (111215)
Je les trouve constructifs tous ces commentaires, çà fait plaisir. Pour ma part, je suis presque d'accord avec tout le monde au dessus, c'est à dire que je trouve Stu excellent, mais les compos ont quand même pas mal perdu en émotion sur les derniers albums. Je suis toujours fan absolu du timbre Barlow, mais c'est peut-être du au fait qu'il a chanté sur les albums emblématiques du groupe. Iced Earth reste quand même bien au dessus du commun des groupes heavy.
J'attends le Hellfest pour me faire une opinion plus tranchée.

gogefab
IP:81.49.187.125
Invité
Posté le: 04/03/2014 à 11h48 - (111219)
pour les avoir vu pleins de fois live avec Stu block et meme sur cette tournée plagues of babylon ,j'ais trouvé le show vraiment bon,hâte de les revoir au hellfest!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker