HYPOTHERMIA - Svartkonst (Agonia) - 05/04/2016 @ 07h51
En dépit de près de quinze années d'existence, d'une discographie longue comme le bras composée de brouettes de démos et de splits mais aussi de quatre albums sortis entre 2006 et 2010, les Suédois de HYPOTHERMIA n'avaient jusque là encore jamais eu l'honneur d'être présenté dans les colonnes de la rubrique kronik de votre webzine préféré. La sortie de ce "Svartkonst" est donc l'occasion idéale de réparer ce grave manquement et de mettre un peu en lumière ce groupe qui mérite tout de même grandement qu'on lui consacre un peu d'attention.

HYPOTHERMIA, pour ceux qui ne les connaîtraient pas, est un groupe qui nous arrive de Gothenburg. Ce n'est pas pour autant que le groupe joue du death mélodique à la IN FLAMES, DARK TRANQUILLITY ou AT THE GATES. Non, son truc à lui, c'est le black metal ou tout du moins ça l'était au tout début du groupe en 2001. C'est Kim Carlsson qui est à l'origine de ce groupe. Il est peut être un peu plus connu pour certains de ces autres groupes, notamment KALL dont le premier album éponyme a vu le jour en 2014 et surtout LIFELOVER qui a sorti 4 albums entre 2006 et 2011 et qui a brutalement du cesser ses activités en cette même année 2011 après la mort de "B", son guitariste et principal compositeur. Kim Carlsson avait donc alors tout le temps nécessaire pour se concentrer sur HYPOTHERMIA mais il aura tout de même fallu attendre 5 longues années avant que le successeur de l'excellent "Skogens hjärta" n'atterrisse sur nos platines.

Le black metal dépressif et suicidaire des débuts a progressivement laissé place à une musique plus post rock / occult rock que le groupe qualifie lui-même de "Ritual Minimalistic" et effectivement il faut bien reconnaître que leur musique est assez minimaliste et assez redondante voire répétitive. Les autres qualificatifs qui me sont venus à l'esprit à l'écoute de cet album sont: triste, dépressif, introspectif et sombre.

Premier constat, le groupe continue dans la lancée du précédent opus et propose encore une fois un album entièrement instrumental. Pas sûr que cela ne plaise à tout le monde mais moi qui ne suit généralement pas amateur des albums instrumentaux et qui pense généralement que quand il n'y a pas de chant il manque quelque chose, je n'ai pas eu cette sensation avec cet album. L'album est également plus court que le précédent. Là où "Skogens hjärta" se composait d'un seul et unique morceau dépassant allègrement l'heure de durée, cette nouvelle galette se compose de cinq titres qui au final font plafonner cet album à 37 minutes, soit quasiment la moitié du précédent. Voila qui rend cet album très digeste, du moins pour ce qui est de la durée. Le fait qu'il y est cinq titres et non un seul ne change pas grand chose, tant la musique du groupe se niche dans un registre bien précis, aux tempos généralement lents, aux riffs de guitare répétitifs et à la production clinique et très portée sur la réverb, notamment sur "Invokation", titre qui ouvre cet album.

N'ayant pas eu l'occasion d'écouter le reste de la discographie du groupe et notamment les albums précédents, je ne saurais trop faire de comparaison ni vous dire ou se situe ce nouveau skeud par rapport au précédent mais c'est en tout cas pour ma part une bonne découverte. J'ai également dans l'idée que la musique du groupe doit également prendre une dimension supplémentaire sur scène. L'occasion de vérifier cela ne tardera pas puisque le groupe est en (mini) tournée européenne en compagnie des géorgiens de PSYCHONAUT 4, tournée qui passe par chez nous avec une date à Lille et une autre à Paris, au Gibus.




Rédigé par : Sheb | 14/20 | Nb de lectures : 6026




Auteur
Commentaire
Titanüs
Membre enregistré
Posté le: 05/04/2016 à 12h40 - (119777)
ça fait des années que j'écoute ce groupe mais alors là cet album je sais pas, ça passe pas, chiant, déçu



iormungand
Membre enregistré
Posté le: 05/04/2016 à 18h23 - (119778)
j'ai sorti un des premiers albums d'Hypothermia, le Kold et je suis d'accord avec toi Titanus, cet album est d'un chiant. Hypothermia a toujours fonctionné sur très peu de riffs étalés sur le meme track mais il y a deux grosses différences: avant, les riffs étaient bien et surtout la voix de Carlsson y était pour beaucoup dans l'atmosphère. Et là sans voix, on s'emmerde. Groupe sur la mauvaise pente tout simplement.

coussin-grogneur
IP:90.44.166.73
Invité
Posté le: 07/06/2016 à 13h05 - (120346)
Enorme, comme d'habitude. Au gibus: Génial ! avec Psychonaut 4... J'ai tout les albums de Kim, et c'est vrai que sa musique a évoluée (les 3 premiers étaient DSBM), mais on ne peut refaire un "Kold" ou un "Rakbladsvalsen" éternellement... Surtout dans ce style. Moi je sais pas pourquoi mais, ce tournant musical me plait bien, avec ce coté occulte. En comparaison (par exemple), je n'ai pas aimé le tournant qu'a pris Shining après "Halmstad" ou Forgotten Tomb a partir de "Negative megalomania". Comme quoi les gouts et les couleurs... Si vous aimez les 3 premiers Hypothermia, jetez une oreille sur Trist (le tchèque), vous serez pas déçu.

coussin-grogneur
IP:90.44.166.73
Invité
Posté le: 07/06/2016 à 13h08 - (120347)
Et je rajouterai:
DIMHYMN (dans un registre plus BM classique).
L'ancien groupe de Nattdal alias B.(RIP), avant LIFELOVER. Excellent aussi... ;-)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker