HYBRID CIRCLE - Before History (Buil2Kill/Season of Mist) - 25/06/2012 @ 08h06
Hybrid Circle a vu le jour en Italie il y' a maintenant une dizaine d'années (le groupe anciennement connu sous le nom de Sistema 821 a changé de patronyme en 2006) et propose avec «Before History» son 3ème album studio. Le groupe qui -d'après Metal-Archives et sa page myspace- se 'revendique' faire du death progressif risque d'en décevoir plus d'un qui s'attendait effectivement à ce style. Parce que l'on s'aperçoit rapidement que la musique de Hybrid Circle n'a quasiment aucun élément propre au death metal, et pour ce qui est de l'adjectif progressif, j'avoue que j'ai un peu de mal à voir où il est. Les compos ne sont ni longues, ni alambiquées, et quand bien même elles font entre 4 et 5 minutes, je ne ressens pas une richesse ou un foisonnement musical (je m'attendais pas à du Cynic-like, mais quand même !) durant ces laps de temps.

Alors qu'est ce que nous joue Hybrid Circle ? Et bien le fait que l'on retrouve hybride dans le nom du groupe est déjà sans qu'on le sache une indication sur à quoi il faut s'attendre ; une sorte de metal moderne (ça sonne mieux que néo metal) mâtiné de touches indus, parfois plutôt thrash avec une présence à certains moments accrue de claviers ou samples. Le chant principal est grave et plutôt écorché, sans que l'on puisse le ranger dans la catégorie death metal, parce qu'il n'a pas vraiment de profondeur ou de puissance (on peut pas parler d'une voix très gutturale). Quelques passages en chant clair (très mauvais au passage, il n'est pas beau ou touchant) et certaines mélodies peuvent eux évoquer des influences issus du death mélodique. Sans parler que certaines atmosphères plus glaciales peuvent nous rappeler certains travaux de nos frenchies de S.U.P, à un niveau (bien) moindre.

Pas évident donc au premier abord de bien saisir ce que l'on écoute, d'autant plus que la production est franchement pas top pour un groupe qui en est à son 3ème album. Je lui reproche surtout un manque de profondeur, de clarté et de puissance. Toutefois si il y' a bien un truc que l'on capte rapidement, c'est la manière dont sont bâtis les riffs, puisque a 2-3 formules près, ce sont les même d'un titre à l'autre. En les écoutant, si le groupe leur donnait plus d'agressivité et de rapidité, ils pourraient être comparés aux riffs de Carcass (du début des années 90), et avec une approche plus technique, c'est dans le giron de Meshuggah que l'on se retrouverait. Il n'en est rien, les riffs de cet album sont très bateaux, pauvres, et trop souvent mous. A l'image des rythmiques des morceaux, lentes, mais pas du tout entraînantes. Quelques rares accélérations voire blasts, viennent secouer un ensemble bien souvent trop fade, où seuls quelques leads de guitares ou nappes de claviers bien intégrés sont bon à apprécier.

Aucun titre ne sort du lot, si ce n'est ironiquement, l'outro en fin d'album, titre instrumental où les nappes de claviers sont mises au premier plan, et surtout où les riffs et ce chant linéaires de bout en bout ne résonnent plus ; ça nous change un peu et ça fait du bien ! Alors peut être que ceux qui apprécient quand un groupe aime à se répéter et à user de la même formule constamment, trouveront de quoi les satisfaire en écoutant cette nouvelle sortie de Hybrid Circle, pour les autres, et bien le mieux est de passer son chemin...




Rédigé par : gardian666 | 08,5/20 | Nb de lectures : 11461




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker