HORSEBACK - Half Blood (Relapse/Pias) - 31/05/2012 @ 08h28
C'est avec talent et opiniâtreté que notre petit HORSEBACK continue tranquillement son petit bout de chemin, alignant depuis ses débuts un sans faute impeccable. Consciencieux, talentueux et inspiré, le groupe n'a jamais déçu depuis ses débuts discographique.
J'étais très enthousiaste à la sortie de "Invisible Mountain" qui m'avait laissé plein d'espoirs pour le futur musical du groupe. Jenks Miller est donc de retour avec sa voix si singulière et son style musical aiguisé. HORSEBACK n'est pas de ce genre de groupe qu'il faut considérer comme une "marque déposée" et qui va nous livrer album après album, la marchandise que l'on attend de lui. On est ici au royaume des aventuriers et si ici, l'onirique est roi, tout se joue dans un décor désertique et lunaire, magique et envoutant.

Avec ce nouvel album, "Half Blood", HORSEBACK délaisse un peu la saturation inquiétante et lancinante de "Invisible Montain". Moins caverneux, le son est plus clair, plus riche en arpèges et plus coulant. Les nappes de sons synthétiques sont plus nombreuses et le psychédélisme morbide se complique un peu la tâche en s'habillant d'une manière très différente de celle qu'on lui connait d'habitude. Album des contrastes, le début du disque est très soutenu par un tempo marqué quand la suite s'étiole au fil des minutes.
Car vous le savez bien, HORSEBACK n'est pas un groupe frontal. Vous ne vous apercevez que le groupe a gagné qu'une fois qu'il vous a cloués au mur, pieds et poings liés aux rythmes mystiques qui serpentent aux côtés de la voix possédée de Jenks Miller. Car, attention, si les premières minutes laissent penser que le groupe a mis de la couleur dans le charbon qui lui sert de carburant, on comprend bien vite que c'est pas encore la fête à la gaudriole.

Si la musique reste hypnotique et immersive, le groove est moins mécanique et linéaire que sur l'album précédent. Les beats sont parsemés de breaks et on distingue clairement tous les éléments sonore d'une batterie très en rythme qui pulse le tempo lors de chansons très "vivantes"... qui s'efface peu à peu lors des passages les plus minimalistes (et elles sont très largement présentes sur la fin de l'album où la trilogie "Hallucigenia" de près de 20 minutes s'étire sur fond de prolongations bruitistes incantatoires).
Des mélodies à la guitare solo viennent se supplanter aux rythmiques ensommeillées d'arpèges mineurs divaguant suivant les sombres éructations des lignes vocales. Bruitiste, HORSEBACK nous invite aussi aux cérémonies des larsens et des feedbacks sans fin, construisant les ambiances avec ce que certains appèleraient du "Rien musical".
Toujours aux confins du black metal, la voix de Miller est chuchotée, parlée et beaucoup plus en avant que sur l'album précédent. Elle reste cependant incroyablement singulière, envoutante et pleine de mystère. Il est stupéfiant de constater que ce groupe arrive, sans trop forcer, à créer un monde A LUI et qui lui ressemble.

Superbement cohérent, cet album est une pièce qui surprend autant qu'elle impressionne. Laissez tomber les écoutes à la va-vite : ce "Half Blood" ne souffre pas l'écoute passive. C'est en le laissant s'immiscer dans votre univers qu'il vous emmènera dans le sien.
Avec un demi-sourire sur son visage, HORSEBACK n'a pas laissé sa sombre mélancolie au placard... et c'est finalement en nous laissant entrer toute lumière allumée dans le cimetière qui lui sert de demeure que son ombre se fait encore plus écrasante.
Plus pervers, HORSEBACK est ici plus engageant mais définitivement toujours aussi tordu, et c'est avec les yeux grands ouvert qu'on pénètre avec délectation dans le bouge raffiné des fossoyeurs de rêves... plus impressionnants que jamais. Du grand art.

http://www.myspace.com/horsebacknoise - 128 visite(s)

facebook - 90 téléchargements


Rédigé par : Pamalach | 16/20 | Nb de lectures : 11966




Auteur
Commentaire
pearly
Membre enregistré
Posté le: 31/05/2012 à 11h35 - (102255)
Tout d'accord

Si l'album précédent suivait une trame très lisible, celui-ci mêle souvent les différents tons qui font la musique du groupe, associant parfois des intentions a priori contraires. Et je retiens aussi l'épatante cohérence de l'ensemble



Bernard
Membre enregistré
Posté le: 31/05/2012 à 13h32 - (102257)
Me tente vraiment celui-là!
Le groupe qui va me rabibocher avec Relapse?...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker