HERPES - Awakening of a Spleeping Madness (Autoproduction) - 15/10/2012 @ 08h09
Pagny-sur-Moselle, son église, ses vestiges gallo-romains, ses étangs, sa grotte du Trou des fées (n'y pensez même pas) bref de palpitants atours auxquels il faudra bientôt ajouter, le death metal. Autant l'avouer d'entrée, lorsque le groupe m'a soumis la proposition de coucher quelques lignes sur cette seconde démo dans nos colonnes, j'en fus aussi enthousiaste qu'à l'idée de me faire émasculer au scalpel rouillé.

En effet, l'honteux préjugé que le simple patronyme du groupe avait fait naître en moi m'avait fait extrapoler et classifier le groupe dans la catégorie des combos post-acnéiques jouant du grind lowcost pour masquer péniblement un domptage plus qu'approximatif de leurs instruments, une cruelle méprise qui fut rapidement jugulée par environ 30 secondes d'écoute du titre « Putrid Ritual » sur leur page. J'admets également que le choix de support entre un CD et une cassette (antiquité analogique, chère à mon cœur, regagnant ces dernières années les faveurs de l'underground) n'était pas, non plus pour me déplaire.

HERPES du haut de son vilain nom pratique du death metal, du bon, du gras, du grumeleux, du poilu, du poisseux, du « qui colle aux oreilles sitôt qu'on s'y embarque » bref, en une seule et unique écoute (qui fut suivie de nombreuses autres en boucle) j'étais contaminé par l'authenticité du propos et j'étais revenu à la fin des années 80.

Autant faire simple d'entrée, HERPES c'est un peu le AUTOPSY français ; un bon gros death metal mid-tempo qui défouraille sévèrement chargé de riffs bien catchy, de rythmiques de cogneur et agrémenté d'un chant particulièrement convaincant. En fait de chant, pour être plus précis, Renaud nous offre ici tout un panel d'éructations, de grognements, de cris rauques, de borborygmes régurgitants dignes de la démence d'un Chris Reifert au sommet de son art postillonnaire.

Ici, point de soli académiques pas plus que d’application lisse, le death metal d'HERPES écorche la perfection pour ne servir qu'une efficacité à toute épreuve dont beaucoup devraient prendre de la graine car, en ces temps où le chiadé émerveille les masses, il n'est pas donné à tous de savoir encore écrire tout simplement de bons titres. Et si quelques passages se révèlent un tantinet boiteux cela n'enlève rien au plaisir que j'ai encore à les écouter après une bonne vingtaine de fois.

Il va de soi que cette seconde démo s'accompagne d'une production appropriée qui brille par son aspect minimaliste pour ne pas dire anorexique.

A noter que la cassette limitée à 300 copies est disponible sous l'égide de Devil's Blood production et que ce sont les Canadiens de Skull fucking metal qui distribuent la version CDR (au passage il serait bienvenu que le label orthographie correctement le nom du groupe sur sa VPC).

Après cette vibrante plaidoirie, vous aurez compris qu'HERPES c'est du tout bon et qu'il faudra garder une oreille attentive sur les séquelles discographiques que je leur souhaite déjà nombreuses.


Rédigé par : Tonton | 3,75/5 | Nb de lectures : 12364




Auteur
Commentaire
Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 15/10/2012 à 23h08 - (104156)
Je confirme : c'est très bon !!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker