HEROD - They Were None (Mighty) - 21/01/2015 @ 07h43
La Suisse, on commence à le savoir possède un sacré vivier de groupes qui officient dans la galaxie hardcore-post hardcore-blackenedcore-sludge-machin-tout-ça. En vrac on pourra citer Life As War, Rorcal, Knut, Kruger, Cortez, Vuyvr, Abraham, Coilguns et j’en passe et des meilleurs. HEROD, à ne pas confondre avec l’horrible groupe de metalcore ricain, s’insère parfaitement dans cette longue litanie de groupe même si, on va le dire de suite, ils se situent toutefois un cran en retrait des meilleures formations du genre. Du moins sur cet album qui pêche par un trop grand classicisme, une absence de vraie prise de risque et une longueur vraiment excessive. Pourtant techniquement parlant le disque ne dure que 55 minutes mais il semble par moments en durer vraiment le double. Une statistique qui ne trompe pas.

HEROD, un jeune groupe formé en 2011, chasse sur les terres déjà bien peuplées des Breach, Cult Of Luna, Neurosis et toute la bande du postcore musclé de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci. On retrouve les habituels riffs de plomb, des ambiances belliqueuses et des atmosphères sombres. Rien de nouveau donc. Tout ce qui concerne les aspects extérieurs à la musique sont réussis : bel artwork, gros son, excellente production signée Svate Forsback. Tout cela sonne très pro et très carré. Le trio s’est mis en tête de faire les choses bien pour ce premier album. On sent tout le sérieux suisse. Les choses se gâtent un peu quand on commence à parler vraiment de musique et rien d’autre. Non pas que HEROD propose une soupe totalement indigeste (Ian Malcolm approved) mais « They Were None » manque de toute ce qui veut la vraie saveur du postcore ou du postmetal : inspiration, création, identité.

Le groupe sait jouer et composer des titres sludge-postcore mais ne parvient pas à allumer l’étincelle qui va embraser tout ça. Il manque le déclic qui ne vient jamais. Les morceaux sont trop plats et trop peu inspirés pour convaincre. On écoute ça d’une oreille mais rien ne vient nous accrocher, « They Were None » sonne comme un disque lambda du style. Ce disque me rappelle le dernier « When Icarus Falls » trop poli, trop classique, trop appliqué. « The Fall », le titre d’ouverture long de dix minutes pose des bases mais ne se transcende jamais, tout cela ne manque pas d’ambition mais de création. Comme si le groupe n’avait pas les moyens de concrétiser ses ambitions. On sent parfaitement ce qu’ils veulent construire, là où ils veulent aller mais ils n’arrivent pas à y aller justement. Ils ne trouvent pas le cœur de leur musique et restent en périphérie, s’embourbant dans les ficelles du genre, d’un style qui commence à s’user, à s’étioler. Puis personnellement j'ai aussi beaucoup de mal avec la voix, tant au niveau du timbre que des mélodies et ça, elle me fait penser à Eddie Veder mais version metal... c'est assez rédhibitoire.

Le disque est certes dense et recèle quelques bons moments, quelques passages prometteurs mais qui ne convainquent que par intermittence et jamais sur la longueur. Je pense à « Albert Fish » et « Northern Light » ou le ténébreux « We Are The Failure » qui possèdent de belles qualités mais malheureusement noyés dans la masse des titres passe partout. On pourra trouver le constat un peu rude mais il me faut signaler qu’on ne souffre pas en écoutant ce disque, ce n’est pas une immonde purge, loin de là, mais simplement, on pourra trouver pléthore de disque de ce style, meilleurs, plus inspirés et avec une vraie identité musicale. « They Were None » est un album qui passe inaperçu. Il s’en va comme il est arrivé : sans faire de bruit, ce qui est paradoxal pour une œuvre de metal.



Herod Bandcamp - 65 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 12/20 | Nb de lectures : 9216




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker