HERETIC - Angelcunts And Devilcocks (Soulseller/Season of Mist) - 08/08/2013 @ 08h40
Lorsqu’on parle de black n’roll, les principaux accusés sont avant tout en général des musiciens de black-metal qui essayent de faire rentrer dans le p’tit trou de serrure de cette porte massive en metal rouillé où trônent le chiffre ‘666’ des riffs qui font bouger le popotin et donnent envie de bouger le popotin. Or tout l’intérêt d’un HERETIC est qu’ils essayent de faire exactement l’inverse…

On a pourtant affaire ici à des vieux briscards de la scène teutonne et batave, avec en premier lieu le batteur Hellbastard qui a quand même remué sa grosse bedaine chez FRONT BEAST et NOCTURNAL. Et même si traité sur un ton très souvent second degré voire BD comme l’atteste la pochette, ce quatrième album est quand même plein de suppôts de Satan, de nichons et de messes noires (enfin, surtout de nichons en fait). Sauf que voilà, sous cet apparat de bric et de broc pas franchement sérieux et sous la coupe de cheveux digne de Glenn Danzig période MISFITS de leur guitariste et chanteur Thomas Goat se cache un ‘vrai’ groupe de rock n’roll s’amusant avec des clichés 100% metal plutôt que l’inverse. Â la limite, on pourrait dire que tout cela sonne un peu comme du VENOM ne franchissant jamais les limites de vitesse. Mais si c’est un simple rejeton de Cronos que vous cherchez, vous trouverez plus grand bonheur ailleurs, style chez les méconnus TEETH OF THE HYDRA par exemple… On pense aussi à ABIGAIL dépossédé de ses influences punk et de sa capacité à balancer ‘fuck’ tous les trois mots.

Sauf que là où, mettons, un MIDNIGHT fout le feu à la baraque en allant à toute berzingue, jamais HERETIC ne réussit vraiment à enflammer son petit monde. Peut-être parce que trop de second degré que le second degré ? Ou parce que la musicalité volontairement bancale de ce power-trio perd son capital sympathie très rapidement pour ne plus sonner comme un truc amateur et sans aucune puissance ? Pour faire simple, aucun titre de ce ‘Angelcunts And Devilcocks’ ne donne vraiment envie de taper du pied ou de dodeliner de la tête. C’est mal produit et mal joué et non, je n’en rien à foutre pour le coup que cela soit volontaire. En fait, on finit par s’en foutre de sa voir si c’est du metal, du rock ou du je-ne-sais-quoi car à part sembler être une mauvaise excuse pour ses protagonistes d’endosser (maladroitement) le costume de leurs rockers préférés, HERETIC est tout simplement un mauvais groupe.


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 05/20 | Nb de lectures : 11730




Auteur
Commentaire
prout
IP:109.2.144.84
Invité
Posté le: 22/09/2014 à 13h28 - (113720)
putain... ça craint.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker