HELL MILITIA - Jacob's Ladder (Underground Activists/Season of Mist) - 06/12/2012 @ 08h01
Changement de dimension pour HELL MILITIA. Seulement deux ans après leur précédent méfait, "Last Station on the Road to Death", le groupe est passé de l’excellent Debemur Morti à la division UG de Season of Mist : Underground Activist. Ce changement est assez notable pour la visibilité du groupe, même si Debemur Morti est très bien distribué, en tout cas en France. Second changement, comme je l’ai dit seulement 2 ans séparent ce nouvel album du précédent. Si le line-up qui a composé et enregistré l’album est le même que le précédent, à savoir Meyhna’ch, T. Persecutor, Arkdaemon (TEMPLE OF BAAL), LsK (VORKREIST) D. Terror (VORKREIST), le quatuor a été rejoint par VJ, qui semble occuper la place de l’ombre pour développer thématiques musicales et visuelles du groupe. Par contre, il semble que LsK ait quitté le groupe depuis la sortie de l’album, en tout cas d’après les photos promos du groupe.

L’annonce de "Jacob’s Ladder" avait fait couler beaucoup de bits, et surtout lors de la découverte de sa pochette. Il est vrai qu’elle est claire et que le groupe abandonne dessus son logo, au profit d’une police très classique. Mais en voyant en vrai cette pochette, elle me paraît cohérente, même si en décalage d’une certaine manière, avec le contenu. Ceux qui avaient peur qu’HELL MILITIA change son orientation de façon radicale peuvent se rassurer, "Jacob’s Ladder" est une nouvelle offrande sombre et malsaine.

L’ouverture du groupe entamée sur "Last Road…" se ressent encore une fois sur "Jacob’s Ladder". A son black metal furieux, les Franciliens ajoutent des touches sludge et punk de manière savante, pour ne pas dénaturer la nature primaire du groupe. Attendez-vous donc à huit assauts qui sautent à la gorge, déchirent vos entrailles et répandent dans vos viscères fumantes des humeurs nauséabondes et dissonantes. Porté par le chant torturé et écorché unique de Meyhna’ch, le groupe distille huit solutions finales vouées à déranger tout un chacun. Les morceaux intègrent en général à la fois des passages furieux et des passages plus calmes et inquiétants, voués à poser des ambiances et sortir le groupe d’une attaque permanente.

Les passages furieux sonnent comme du pur HELL MILITIA, on reconnaît bien la patte du groupe installée depuis "Canonisation…" avec un black metal rapide, des riffs tranchants, une batterie marteau-pilon et un chant qui prend à la gorge. Globalement, tous les morceaux possèdent des passages de ce genre, et les parties rapides sur "Second Coming of the Pig" sont un vrai régal de noirceur. Un morceau comme "Deus Irae" transpire le vieux HELL MILITIA, tant il est craché à la gueule des auditeurs, véritable tornade black metal, où respire à la fois rage et efficacité. Les riffs fusent et tranchent tandis que la voix écorchée de Meynach éructe ses vocaux malades. Le passage mid-tempo taillé pour la scène est dévastateur. On retrouve cette même efficacité sur "Death Worship", dans un style plus inquiétant et martial.

Mais le groupe maîtrise maintenant le levé du pied pour poser des ambiances glauques. Toujours sur "Second Coming of the Pigs", qui est pour moi le morceau-type du HELL MILITIA 2012, le passage à mi-morceau, avec sample d’enfant, illustre parfaitement cette volonté d’immerger l’auditeur dans un magma sombre et impie, qui dégueule de haine sourde et dissonante. "The Black Projector" est également un morceau plus immersif, ponctué de samples dérangeants. Les parties black sont plus courtes et arrivent par surprise, pour couper avec le black traditionnel que l’on connaît tous. Alors que je parle d’éléments sludge, attention, le groupe ne se contente pas de faire un copier/coller des ténors du genre. Au contraire, il en extrait l’essence, le côté poisseux et boueux, pour l’intégrer intelligemment et subtilement dans son univers. Il en résulte des passages plus lents et calmes en apparence, mais qui regorgent de ténèbres marécageuses.

Au final, HELL MILITIA continue son évolution vers quelque chose d’hybride, de non conformiste. Gardant clairement son identité black metal, ils intègrent savamment en plus grand nombre des éléments piochés çà et là pour rendre leur musique plus inquiétante et glauque qu’elle ne l’était auparavant, et ce sans perdre une once de noirceur. Grand fan de "Canonisation of the Foul Spirit", j’ai toujours du mal à choisir mon préféré, mais il est sûr que l’évolution est telle que la comparaison frontale est impossible. Nul doute que HELL MILITIA perdra encore quelques fans en chemin, mais ceux qui s’accrocheront au wagon ressortiront à coup sur éprouvés à l’écoute de cet album. "Jacob’s Ladder" est pour moi un des albums black metal de l’année tant il est varié, furieux et sombre. A écouter bien entendu dans le noir, au volume maximum et sous l’influence de votre choix.



http://www.hellmilitia.net/ - 155 visite(s)

Album en écoute intégrale - 229 téléchargements


Rédigé par : Skay | 17/20 | Nb de lectures : 13342




Auteur
Commentaire
gloom
IP:193.57.67.241
Invité
Posté le: 06/12/2012 à 08h39 - (104982)
j'adore et pour moi aussi il est dans les incontournables en black met' de 2012 (le Mgla etant lui a des années lumières de tout ce qui est sorti cette année...)
j'aime l'évolution du groupe, et pour moi Hell Militia c'est mieux maintenant !
allez y jetez moi des pierres !

WhiteNoise
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2012 à 20h48 - (104996)
@Gloom => pas de pierres pour moi ;-) Je le trouve vraiment tres bien !



WhiteNoise
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2012 à 20h53 - (104997)
" par de pierre , sans S bien sûr... Désolée "

DolorousClem
Membre enregistré
Posté le: 07/12/2012 à 10h25 - (105001)
Excellent album à ne pas manquer !



Matt
IP:109.14.21.140
Invité
Posté le: 07/12/2012 à 23h00 - (105013)
Très bon album effectivement !

maxflat
Membre enregistré
Posté le: 08/12/2012 à 20h20 - (105023)
Excellent !

Yohm
IP:109.208.168.122
Invité
Posté le: 10/12/2012 à 12h45 - (105045)
"Attendez-vous donc à huit assauts qui sautent à la gorge, déchirent vos entrailles et répandent dans vos viscères fumantes des humeurs nauséabondes et dissonant"

Laurent Michelland... C'est toi? Qu'est-ce que tu fais dans le corps de Skay?!

un gay
IP:88.171.74.231
Invité
Posté le: 11/12/2012 à 21h51 - (105054)
J'aime bien

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker