HELLWELL - Beyond the Boundaries of Sin (Shadow Kingdom/High Roller) - 22/10/2012 @ 08h03
Shadow Kingdom est une petite structure basée à Pittsburg et qui s'emploie depuis 2007 à faire la promotion d'un créneau qui ne passionne pas les foules, quelque part entre heavy épique et doom traditionnel. L'essentiel de ses productions porte sur des rééditions, notamment le back-catalogue de combos tels que Pagan Altar ou Manilla Road, mais il arrive parfois qu'une nouveauté pointe le bout de son nez. C'est plus ou moins le cas avec ce 1er album d'Hellwell, projet parallèle de Mark 'The Shark' Shelton, le leader de... Manilla Road. La promo nous le présente comme proche de son groupe principal avec des claviers façon Deep Purple et une thématique horrifique. Avec un tel postulat de départ, quelques mots sur Manilla Road s'imposent.

Formé au Kansas en 1977, ce groupe s'est forgé une identité bien trempée en mélangeant heavy épique (cousin de la NWOBHM) et doom trad., le tout saupoudré d'influences psyché/prog. Ce trip s'accompagne d'une identité thématique et visuelle ancrée dans l'histoire, les mythologies et la littérature de genres. Avec une 15aine d'albums studio à son actif, Manilla Road est un groupe estimé, même si un hiatus de presque 10 ans (les 90s) l'a mis hors de portée de la plupart d'entre nous (du moins en France car un double-tribute est paru sur un label allemand en 2007). D'ailleurs au temps jouer cartes sur table, je n'aurais pas reçu ce promo j'en serais encore à me dire "Hmm Manilla Road? Faudra que j'écoute un de ces jours...."

Ernest Cunningham Hellwell est l'un des principaux auteurs cités comme influences par Mark Shelton, à tel point que sur Playground of the Damned, le dernier album de Manilla Road sorti en 2011, E.C. Hellwell a été invité à tenir la basse. Les 2 larrons étant sur la même longueur d'ondes, voici que débarque Hellwell le groupe. Ce trio se compose de Mark Shelton (chant principal et l'essentiel des guitares), E.C. Hellwell (claviers, basse et choeurs) et d'un inconnu, Jonny 'Thumper' Benson. Ce dernier, en charge de la batterie, assure aussi des parties additionnelles de guitares, de basse et des choeurs. A noter la présence de 2 membres de Manilla Road en guests: Bryan 'Hellroadie' Patrick au chant et Joshua Castillo à la basse.

Dédicacé à H.P. Lovecraft, Robert E. Howard et aux fans de la mythologie de Cthulhu, Beyond the Boundaries of Sin se compose de 7 morceaux divisés en 2 parties, l'album se concluant par la trilogie Acheronomicon (d'après une nouvelle d'E.C. Hellwell). Comme indiqué plus haut leurs compositions se distinguent de celles de Manilla Road par une approche plus dark et la présence constante de claviers. Est-ce que cet album est bon? J'ai envie de répondre oui ET non. Pourquoi oui? Parce que Mark Shelton est un bon compositeur et que ce Beyond the Boundaries of Sin est truffé de bons moments. Pourquoi non? Une autoproduction médiocre. Tant que la musique tient la route habituellement je passe là-dessus, mais ici j'ai trouvé ça aussi flagrant qu'énervant.

Les connaisseurs m'arrêteront si je me trompe, mais j'ai cru comprendre que c'était un problème récurrent. Pourtant ça joue bien, les morceaux ont du caractère et les riffs du punch, mais une prod et un mix pareils après plus de 30 ans de carrière... ça n'est pas acceptable. Pour prendre un exemple, le refrain de l'excellent Deadly Nightshade comporte des guitares acoustiques et des claviers qui se retrouvent masqués par une saturation grésillante que l'on retrouve tout au long de l'album! Même si Mark Shelton a l'air d'en douter, une prod plus propre et un meilleur mixage ne dénatureraient pas sa musique, au contraire ça la mettrait en valeur. En tout cas déléguer la production serait plus utile qu'une phrase mesquine égratignant Iron Maiden ("on est plus consistant qu'eux").

Lorsqu'on réussit le plus dur (composer de la bonne musique), se vautrer intentionnellement sur la prod, en 2012, c'est quand même sacrément couillon. Mais bon passons, les compos sont excellentes et c'est bien là l'essentiel. L'alternance de gros riffs (The Strange Case... ou Eaters of Dead) et de passages mélancoliques intimistes (Keepers of the Devils Inn), les variations du chant... tous les éléments faisant le charme d'un bon album de Manilla Road sont présents. La valeur ajoutée de ce Beyond the Boundaries of Sin, ce sont bien sûr les claviers, particulièrement mis en avant sur l'intro de The Strange Case... et dans le dernier volet de la trilogie Acheronomicon qui clôture un album apparemment représentatif de la carrière de Manilla Road.
Bien... mais peut mieux faire.

Malgré mes griefs, je recommande à tout ceux qui m'auront lu, et plus particulièrement aux fans de Candlemass et de son vintage, d'aller se faire leur propre avis en écoutant l'album sur bandcamp. Manilla Road mérite d'être réhabilité, pourquoi ne pas commencer de suite avec Beyond the Boundaries of Sin d'Hellwell?




Rédigé par : forlorn | 13/20 | Nb de lectures : 13391




Auteur
Commentaire
lolo
IP:92.103.133.164
Invité
Posté le: 22/10/2012 à 11h45 - (104325)
Amusant, pour ma part le son ne m'a absolument pas choqué. C'est vrai que d'une manière générale les prod' du sieur Shelton sont loin d'être "flashy", j'ai donc l'habitude ! Pour les néophytes, je pense que le cap le plus difficile à passer risque d'être sa voix, qui est, comment dire très particulière (mais que j'aime beaucoup personnellement)!

Pour la pique adressée à Maiden, quelle source (et quel contexte)?

Sinon, pour l'album en lui-même (et c'est quand même le plus important ;-)), je l'aime beaucoup. Je le trouve bien plus inspiré que les deux derniers Manilla Road (Voyager et Playground...). En espérant que cela annonce le meilleur pour l'album prévu l'année prochaine (je n'ose pas espérer un album de la trempe de ceux allant de cristal logic à mystification, mais au moins de celle de Gates of Fire !)

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2012 à 12h30 - (104329)
on dirait la pochette du dernier Absu

Zen
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2012 à 19h43 - (104345)

Manlla Road : Open the gaaaates !!!

@gulogulo, excellent ton avatar ...


Arnaud
Membre enregistré
Posté le: 23/10/2012 à 18h47 - (104357)
Album sympathique, pas plus pas moins, car il me manque un petit je ne sais quoi pour que ça me mette des frissons comme MANILLA ROAD.
Pourtant c'est du Mark Shelton tout craché, toujours ses riffs et solos uniques, mais je crois que je bloque pas mal sur les claviers aussi, je trouve que ça sonne de façon étrange et donne une ambiance qui ne me parle pas tant que ça.

Concernant la production, j'ai envie de dire que c'est comme d'hab depuis le retour de Manilla Road au début des années 2000, on s'y fait malgrés tout car les compositions sont géniales... Et encore ici, je la trouve bien moins choquante que celle de "Playground Of The Damned".
Sur le prochain MR ce point important devrait être rectifié d'après les dires du groupe !

ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 23/10/2012 à 19h47 - (104358)
Super album par ce génie de Mark Shelton ! Mais s'il vous plait, arrêtez de vous plaindre de la prod', pour une fois qu'un groupe a une vrai identité bien marquée, un son une ambiance unique.

Je trouve qu'il y a bien assez de production signée Andy Sneap ou Hertz Studio. La course au gros son, ça va bien 5 mins. Pour un public coutumier d' albums de Death ou de Black au son bien crade, ça m'étonne de vous voir dire ça

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2012 à 14h00 - (104367)
@ lolo: C'est vrai que mes griefs contre la prod ont un peu fait passer la musique au 2nd plan, notamment les spécificités du chant que j'aurais du développer. Mais je le redis, ça ne m'a pas empêché d'apprécier cet album d'Hellwell (ou ceux de Manilla Road que je suis allé tester depuis). :)

Pour ce qui est de la pique adressée à Maiden, elle se trouve sur la fiche promo envoyée avec l'album, mais tu peux aussi la voir sur le bandcamp d'Hellwell: "MANILLA ROAD is the most consistent band of all time. They have proven year after year and album after album that they are even more consistent than IRON MAIDEN."

C'est pas bien méchant c'est le jeu promo, m'enfin je trouve ça gonflé vu le contexte. Steve Harris sait déléguer et produire ses albums lui.

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2012 à 14h16 - (104369)
@ ManOfShadows: Attention aux généralités et autres clichés du genre "pour des bourrins je vous trouve bien difficile". Ecouter de l'extrême ne m'empêche ni de brasser (beaucoup) plus large ni d'avoir un minimum d'esprit critique ou d'exigence. L'album est bon, il m'a plu, et c'est justement pour cette raison que j'ai épinglé la prod. Dans ma kro j'ai donné l'exemple du refrain de "Deadly Nightshade", tu l'as écouté? La saturation masque les guitares acoustiques. Un mix plus équilibré c'est quand même pas la mer à boire et à mon humble avis ça ne dénaturerait pas le son Manilla Road.

ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2012 à 18h30 - (104371)
@ forlorn: je te donne raison sur le cas de "Deadly Nightshade", un mixage plus équilibré aurait été le bien venu sur ce coup mais il faut reconnaître qu'il est ardu de mixer des parties saturées et acoustiques ensembles (oui je sais, je suis tendancieux en ce qui concerne MR ^^ ).

De là à parler de vautrage, je te trouve un peu dur.

Manilla Road n'a jamais brillé de par sa qualité sonore et je ne pense pas que se soit près d'arriver.

On dira que cela fait partie du charme, non ? ;-)

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2012 à 20h59 - (104372)
Ta réaction initiale est compréhensible et c'est vrai que j'ai été un peu dur. Concernant la qualité du son il va falloir que je m'y fasse, mais ça ne devrait pas être trop difficile vu les incontestables qualités de compositeur de Mark Shelton. ;-)

heavydevy
IP:83.134.6.90
Invité
Posté le: 12/11/2012 à 23h48 - (104588)
La phrase concernant maiden vient du gars qui dirige Shadow kingdom, grand fan de manilla road, il promotionne et dit ce qu'il pense, rien de bien grave. Ca vient donc pas de Shelton, un gars aussi humble que talentueux, d'ailleurs, ca serait étonnant venant de lui.

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 25/02/2014 à 14h11 - (111141)
J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte en lisant l'interview de Mark Shelton par gardian666.

En tout cas, intégration à la chronique du player bandcamp.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker