HELLISH OUTCAST - Stay Of Execution (Listenable) - 13/11/2014 @ 07h38
Viré de KEEP OF KALESSIN en 2013 pour s’être mis au vert en Afrique en oubliant un peu que son groupe voulait composer, pas retenu pour le second opus de KHONSU, le chanteur Thebon va tenter de rebondir avec HELLISH OUTCAST, groupe de Thrash/Death norvégien dont il fait partie du line-up depuis 2010. Ce groupe existant depuis 2001 nous a gratifié, avant sa signature chez Listenable, d’un premier album autoproduit en 2012 nommé Your God Will Bleed. Nom d’album offensif pour un style offensif, entre Power-Thrash et Groove avec des ralentissements lorgnant du côté du Southern Metal. Une volonté de distribuer des coups de poing évidente pour un album poussif, répétitif et mal produit à l’arrivée. C’était raté mais avec Stay Of Execution, HELLISH OUTCAST va tenter de se rattraper ou tout du moins d’évoluer. La base reste Thrash, mais les norvégiens abandonnent le groove pour se tourner vers des sonorités bien plus Death, plus sombres et grasses. Mais le groupe, tout comme son chanteur, est particulièrement versatile et va avoir plusieurs cordes à son arc. Stay Of Execution, sous des apparats Thrash/Death classiques, ne va donc pas être facile à aborder…

Pour son départ avec "Partition of Lust", HELLISH OUTCAST se lance dans un Death typé US, teinté de… Thrashcore. Un mélange des genres qui va de suite exploser pour "I Can No Longer See the Sun" : le groupe sonne à la fois old-school et moderne et semble passer du coq à l’âne selon les plans. Si la musique du groupe n’est pas spécialement complexe, il est tout de même difficile de s’y retrouver là-dedans, les influences semblant couvrir un spectre assez large en termes de Death et de Thrash de différentes générations. La confusion est d’autant plus grande qu’ensuite, "Heresiarch" donne dans un tempo soutenu ressemblant plus à des moshparts hardcore bien lourdes qu’à du Metal extrême. Et Thebon émaille ce morceau avec sa voix claire, qui du haut de ses 6 minutes trente se termine de façon plus épique et mélodique, presque à la… KEEP OF KALESSIN. Tout ceci est sacrément bâtard et HELLISH OUTCAST est bien plus convaincant quand il envoie la sauce, en témoignent le plus classique "Hunter Supreme" aux riffs thrash tranchants, et le brutal "Gods of Fear" (où Thebon growle avec brio) qui me fait parfois penser à du DEAD BEYOND BURIED.

En s’attardant sur une énergie Thrash/Death basique mais efficace, HELLISH OUTCAST aurait pu accoucher d’un bien bon album, mais il a choisi de travailler son style avec moult bizarreries. "Heresiarch" n’était donc rien à côté de "Leave", étrange morceau atmosphérique où l’on peut entendre la chanteuse de THE GATHERING accompagner les litanies de Thebon. Le résultat est étonnant mais pas forcément croustillant surtout après les assauts Thrash/Death du début de disque. Et pour la suite du disque, HELLISH OUTCAST finit hélas par s’enfoncer dans du mid-tempo assez lénifiant, quoique gras et sombre pour qui aime les MORBID ANGELeries. Si "Machines" fonctionne assez bien grâce à quelques accélérations crunchy, le reste est assez ennuyeux et un morceau comme "Morbid Attraction" retrouve les défauts de "I Can No Longer See the Sun" en passant du coq à l’âne tout le temps. "Torment" finit par résumer toutes les incohérences de HELLISH OUTCAST, qui se fourvoie allègrement en passant de mid-tempos écrasants à un refrain KEEP OF KALESSINien avec une grosse impression de collage de styles et d’ambiances diverses, avec une science de composition et d’arrangement des morceaux difficile à comprendre, à moins d’être dans la tête des musiciens…

Une outro acoustique pour terminer et Stay Of Execution laisse un goût non pas d’inachevé mais de « mal achevé », pour un groupe qui a du mal à se décider entre tradition et modernité, entre bourrinerie Thrash et mid-tempos Death, entre la brutalité des growls et le raffinement des chants clairs. Tout ceci est dommage parce que bon nombre d’éléments de forme sont là, entre la production bien puissante et râpeuse quand il le faut, les capacités de Thebon (même si ce n’est pas sa meilleure performance) et quelques riffs bien sentis. Mais le fond est assez confus et on ne sait pas où HELLISH OUTCAST veut en venir, même si ce n’est pas le bordel absolu leur Thrash/Death n’a souvent ni queue ni tête et la plupart des morceaux mélangent tout, quand ils ne sont pas tout simplement moyens ou flanqués de longueurs (l’album alignant 50 minutes). HELLISH OUTCAST pourrait être une formation assez originale, sur une base d’influences certes notables, mais Stay Of Execution est en l’état assez raté. Le groupe est pourtant sur la bonne voie mais doit se trouver une cohérence qui pourrait vraiment mettre en lumière leur touche personnelle, ou alors revenir en arrière et en rester à un Thrash/Death plus simple et bastos qui, au vu des capacités des musiciens, aurait tout à fait pu cartonner sec.




Rédigé par : ZeSnake | 12.5/20 | Nb de lectures : 9957




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker