HELL:ON - Once Upon a Chaos... (Ferrrum) - 02/02/2016 @ 07h38
Les disques se suivent et se ressemblent chez les ukrainiens d'Hell:on. Après des "Age of Oblivion" (2012) et "Hunt" (2013) tout juste moyens, le groupe a publié en 2015 un 5ème album, "Once Upon A Chaos..." qui a permis de célébrer les 10 ans de la formation.

Avec un titre en moins que son prédécesseur mais une durée totale plus élevée, j'ai tout de suite eu des craintes quant à l'efficacité de ce nouveau disque, le groupe ayant déjà montré par le passé qu'il devenait rapidement ennuyeux et poussif. Le début de "Once Upon A Chaos..." indique de suite que Hell:on n'a pas changé d'un iota et demeure toujours ce groupe de death metal à tendance thrash (ultra) commun et relativement fade.

Hell:on 'pourrait' intéresser les fans de Vader, Morbid Angel et Slayer, et s'il y a bien quelques vagues réminiscences de ces grands groupes dans le son des ukrainiens (les guitares empruntent à plusieurs reprises au jeu de King et Hanneman), le résultat a vraiment du mal à passionner. La faute toujours à ce chant sans saveur et linéaire qui est à 2 doigts de gâcher les titres potables ('Self-Destruction', 'Obliteration' où là il se montre plus incisif).

Il faut faire aussi avec une batterie surmixée qui colle moyennement au reste, en particulier au moment des phases en double pédale. Reste quand même des riffs pas vilains ('Filth'), quelques atmosphères sombres et pesantes plus ou moins bien exploitées ('Filth', 'Self-Destruction') et 2/3 accélérations qui font mouche à l'instar du tonitruant 'Delirium', de 'Lustration' et ses blasts ou 'Salvation in Death' qui fait du tout droit (et est auréolé d'un solo d'Andreas Kisser), mais une fois l'écoute terminée je n'ai pas vraiment l'envie d'y retourner. Dans ce genre, difficile d'exiger une forme d'originalité, mais même l'aspect efficient ne saute pas spécialement aux oreilles.

Si l'influence de Morbid Angel (et même Vader) me semble peu audible, celle de Behemoth se fait davantage ressentir, comme sur le final mid-tempo menaçant 'I'm God' qui dure 6'66 (7 minutes et 6 secondes), au même titre que 'Satan' la piste clôturant "Age of Oblivion". Excepté que ce finish n'est pas très palpitant, plus atmosphérique mais peu prenant...
Par rapport à l'ensemble de l'album, je note tout de même les efforts du groupe d'intégrer des instruments moins courants dans le metal (sitar, drymba [guimbarde ukrainienne], tambourin...) histoire de pimenter certains passages et apporter un petit plus à des compos somme toute assez banales. Mais en définitive avec ce nouvel effort, Hell:on ne franchit pas vraiment un palier et stagne parmi les groupes de 3ème ou 4ème division dans ce style.



http://www.hell-on.net/ - 114 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 11,5/20 | Nb de lectures : 6447




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 02/02/2016 à 13h40 - (119283)
rien de neuf chez les ukrainiens, quelques moments sympas noyés dans un océan de banalité et d'ennui ...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker