HELIOSS - One With the Sun (Autoproduction) - 24/08/2015 @ 09h18
Dans la mythologie grecque, Hélios est le fils du Titan Hypérion et de sa sœur Théia (et après, c'est nous les ch'tis qu'on va traiter de consanguins...), également connue sous le nom d'Euryphaessa. Il est le frère de Séléné et d'Éos. Personnification du Soleil, Hélios est progressivement assimilé à Apollon, dieu de la musique et des arts. Ses deux rôles principaux sont de mener le char du Soleil et de révéler tout ce qui se passe sur Terre. Chauffeur et balance, pas vraiment de quoi être fier... Il devrait se méfier, avec tout ce qui se passe en ce moment, les chauffeurs de taxi pourraient lui tomber dessus... Mais trêve de plaisanterie, l'HELIOSS qui nous intéresse aujourd'hui ne nous arrive pas du panthéon grec mais de Paris... Du coup faut quand même faire un peu gaffe aux chauffeurs de taxi... Le groupe où plutôt le projet solo est emmené par un certain Nicolas Muller et existe depuis 2009. Après un premier EP (de plus d'une demi-heure tout de même) autoproduit en 2010, le groupe avait sorti "The Forthcoming Darkness", un premier album également autoproduit en 2012. Pour ne pas changer ses bonnes habitudes (ou bien parce qu'aucun label n'a voulu prendre le risque de le signer), HELIOSS est de retour en cet été 2015 avec "One With the Sun" son second album.

Si aucun label ne s'est montré intéressé (et j'emploie bien là le conditionnel car l'autoproduction est peut-être un choix, je n'en sais rien) ce n'est en tout cas pas car la musique d'HELIOSS n'est pas qualitative mais sans doute plus parce qu'elle n'est pas facilement classable dès la première écoute. La musique ici présentée est quasiment l’œuvre d'un seul homme. Nicolas Muller n'ayant sur ses albums uniquement requis l'aide d'un chanteur. Sur le premier album c'était un certain Pierre Jourdan-Gassin (on le retrouve encore sur un des titres de cet album) qui s'y était collé. Pour cette seconde galette c'est le chanteur de DISGRAVED, un obscur groupe de death metal parisien qui a hérité du micro. Quelques guests, également au micro, viennent compléter le tableau.

HELIOSS évolue dans un registre métal extrême entre death et black à tendance symphonique dont l'écoute m'a tour à tour vaguement évoqué DIMMU BORGIR, ANOREXIA NERVOSA ou encore MIRRORTHRONE, autre projet solo dont je vous avais parlé en son temps, il y a déjà près de dix ans. L'ensemble est très mélodique et inclut des influences néo-classiques, voire des influences encore plus exotiques et étonnantes sur d'autres titres, comme par exemple sur "Her Song of Ruin" (ou "or death" comme écrit dans le livret ?) qui nous emmène sur le front russe de la seconde guerre mondiale et nous propose quelques accords d'un très dansant folklore local. Un ensemble plutôt ambitieux donc mais qui sur la durée tient vraiment toutes ses promesses. Les titres sont très variés, certains laissent beaucoup de places aux synthés alors que d'autres insistent sur les riffs de guitare. Piano et clavecin sont également de la partie. Le chant est pour sa part partagé entre paroles en français et lyrics en anglais. Il est dans l'ensemble très varié. Growls death et screams plus typés black se répondent généralement mais on trouve également des parties parlées ("Come to the Feast") ou en chant clair presque pop ("Filth of Mankind", "Espace-temps").

Cependant, qui dit projet solo dit bien souvent boîte à rythmes. C'est également le cas sur cet album mais heureusement pour nous, elle est ici plutôt bien programmée, ne sonne pas trop de façon synthétique et ne gênera l'écoute que des plus tatillons et réfractaires à l'utilisation de ce subterfuge. La production sans être exceptionnelle est des plus honnêtes. Elle est claire et met dans l'ensemble assez bien en valeur les onze titres que comporte ce skeud, même si je trouve que les guitares auraient pu sonner de façon un peu plus puissante.

Bref, comme je l'ai déjà dit, HELIOSS est un projet ambitieux. Le résultat même s'il n'est pas parfait, il est tout de même des plus cohérent et réfléchi et très mature et créatif. Je ne peux donc que vous inviter à découvrir, si ce n'est déjà fait, cet intéressant projet.




Rédigé par : Sheb | 14/20 | Nb de lectures : 7738




Auteur
Commentaire
DrSven
Membre enregistré
Posté le: 25/08/2015 à 14h54 - (117625)
Hell yeah!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker