HEAVEN SHALL BURN - Veto (Century Media/EMI) - 11/06/2013 @ 08h00
Seb On Fire
On ne présente plus les allemands qui, au fil des années et d’albums de qualité, sont devenus un des poids lourds de la scène metalcore européenne. HEAVEN SHALL BURN est toujours resté fidèle à lui-même, à son éthique et à sa musique. Pourtant on peut observer et surtout entendre un petit fléchissement qualitatif constant depuis l’énorme « Deaf To Our Prayers », pièce maitresse de leur discographie. "Iconoclast" et "Invictus" avaient leurs bons moments mais le groupe se reposait clairement sur ses acquis.

"Veto", septième disque du groupe, est un disque un peu différent. Globalement le son du groupe est là, on se retrouve en terrain connu, trop même, mais le groupe met plus en avant ses influences mélodeath suédoises, on pense beaucoup à In Flames par exemple.
« Veto » est le disque le plus mélodique du groupe mais calmez-vous, pas de riffs mielleux ni de voix claires gnangnans, ça reste du HEAVEN SHALL BURN mais avec cette touche allemande en moins. L’album n’est pas dégueulasse mais il manque ces atmosphères qui collent des frissons, cette sensation d’apocalypse. Les morceaux sont plus mélodiques mais moins mélodramatiques. Plus catchy, plus « facile » aussi.

« Veto » est un disque plus varié, le groupe se permet de claquer quelques passages purement death et de partir en blast mais c’est plus pour la forme qu’autre chose car pour la première fois en sept disque, HEAVEN SHALL BURN livre un album qui ne me fait rien ressentir, un disque qui ne hérisse pas les poils, qui ne donne pas l’envie de se battre l’arme à la main, jusqu’à la mort. L’impression d’entendre un disque metalcore/melodeath de plus. Une atmosphère plus "américaine".
On dénombre quelques morceaux corrects (« Beyond Redemption », « Godiva », « You Will Be Godless ») mais rien qui fasse figure d’incontournable sur les setlists futures des allemands.

D’ailleurs le seul morceau épique, le seul titre qui sort vraiment du lot est une reprise. Le groupe à l’habitude d’en proposer, « Black Tears » est devenu un de leur classique, et cette fois c’est le « Valhalla » de Blind Guardian qui est proposé avec en prime, la participation de Hans Jürgen Kürsch. « Valhalla » est le seul titre au cours duquel on ressent vraiment quelque chose, une émotion, une âme.
La production de la chose atteint ici aussi ses limites. Compressé, surcompressé, le son est trop mécanique, presque robotique, on sent que les notes vont s’échapper d’elle-même, que l’ensemble va exploser sous la trop grande (com)pression. Un son qui ne dégage rien, trop clinique.
« Veto » est une déception, un disque de plus pour un groupe qui peine à se renouveler et commence vraiment à tourner en rond de façon inquiétante.

12.5/20


..::Ju::..
Toute sensibilité mise de côté, et sans contester toute la pertinence et la sagesse de l'analyse de mon cher collègue coreux, je ne peux que trouver son jugement un peu sévère....
Si j'adhère totalement à certains points soulevés, je conserve tout de même un certain plaisir à l'écoute de "Veto". Dire que le groupe peine à se renouveler est vrai, dire que c'est une déception n'est le cas pour ma part...
Peut être, il est vrai, que la sensation de déception est avant tout liée aux attentes qu'on met dans un album ; et puisque je n'attendais rien de cet album, puisque je n'avais ni apriori, ni attentes particulière, mon sentiment final est moins contrasté que celui de Seb...

Je ne peux contester la critique sur le son, émise par mon compère. Trop clinique, trop froid, le son est surtout très impersonnel, et je trouve tout comme Seb que cela ne met pas en valeur le Metalcore énergique des allemands.
J'approuve également le fléchissement qualitatif observé depuis "Deaf to our prayers" - même si à titre personnel, je place l'excellent "Iconoclast" au même niveau que ce dernier.
Les allemands ont la lourde tâche d'assumer un statut de leader sur la scène européenne, et le renouvellement n'est pas toujours évident. "Invictus" était en deçà des albums précédents, et de mon ressenti, ce petit dernier "Veto" est du même acabit. Pas pire, non, mais pas flamboyant pour autant.
La faute à cette sensation de réchauffé, cette impression d'écouter des chutes de studio des deux derniers albums. Et, paradoxalement, j'ai également la sensation que le groupe a entamé une réelle évolution musicale - encore timorée sur "Veto", mais perceptible, avec une réorientation vers un Mélodeath sans chant clair, au détriment du MetalCore d'antan.
L'équilibre entre ces deux constats - absence de titres excellents, réorientation stylistique - abouti ainsi à des morceaux qui manquent un peu d'attrait, mais qui paradoxalement sont suffisamment énergiques et accrocheurs pour les rendre sympa.

Le dynamisme légendaire du groupe est prépondérant, porté par les très bons hurlements toujours expressifs de Marcus et par des rythmes rapides ou sautillants, propices aux pogos en concerts. Au niveau des riffs par contre, il y a un peu de tout : des mélodies entrainantes, des resucées des albums précédents, des riffs saccadés et basiques, et un peu de remplissage. Les influences de la scène Death mélodique scandinave (At the Gates et In flames en tête) ressortent effectivement bien, et, je dois l'avouer, cela n'est pas pour me déplaire. En fait, je trouve que ça apporte même un peu de fraicheur au MetalCore d'HEAVEN SHALL BURN, dont les breaks et le groove HardCore s'estompent de plus en plus. Cela se manifeste essentiellement via des riffs dont les mélodies se veulent plus épiques et percutantes. Le résultat est largement acceptable, mais on est loin de l'impact espéré.

Les choses les meilleures sont parfois les plus simples, et HEAVEN SHALL BURN semble mettre en application cet adage. Avec plus ou moins de réussite, mais suffisant pour ma satisfaction personnelle. A l'exception d'un ou deux morceaux, "Veto" est rempli de titres simples mais directs. L'alchimie des albums précédent n'est plus, seule la maitrise instrumentale et l'efficacité perdure.
Là où "Iconoclast" proposait une œuvre entière, homogène et expressive, "Veto" n'est qu'un simple enchainement de titres énergiques et accrocheurs. C'est un mal pour un bien, qui, de mon point de vue, permet d'éviter le naufrage.
HEAVEN SHALL BURN n'a peut être plus sa superbe d'avant, mais il a su préserver sa force, sa capacité à composer des taillés pour le live avant tout.
Contrairement donc à Seb, "Veto" m'apporte tout de même du plaisir. Certes, c'est une évidence, sans atteindre les frissons du passé. Mais un plaisir suffisant pour acquérir cet album. A noter que sur l'édition digipack, l'album est accompagné d'un live enregistré à Saalfeld le 21. December 2012, et qui est à mon sens un excellent aperçu de ce que donne HEAVEN SHALL BURN en 'chair et en os' : un groupe solide et généreux...

14,5/20

http://www.heavenshallburn.com/ - 109 visite(s)

Quelques titres en écoute - 116 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire & ..::Ju::.. | 13,5/20 | Nb de lectures : 12850




Auteur
Commentaire
gothenburg
Membre enregistré
Posté le: 11/06/2013 à 17h34 - (107843)
Valhalla de Blind Guardian est très sympa dans l'album. Sinon pour moi ça manque de novation, c'est ce que j'aurais aimé, après ils continuent de faire ce qu'ils connaissent, y'en a qui aiment.



Zeb
Membre enregistré
Posté le: 11/06/2013 à 19h25 - (107846)
de pures mélodies !!! bref un très très bon skeud pour moi qui avait également apprécié le reste de leur discographie.



popo
IP:37.157.249.35
Invité
Posté le: 11/06/2013 à 20h07 - (107847)
yeah du Deathcore!!!

The Quebekers
IP:173.178.184.65
Invité
Posté le: 11/06/2013 à 20h48 - (107848)
Je pensais que c'était un nouveau Burzum (la pochette)

MikePA
Membre enregistré
Posté le: 11/06/2013 à 20h59 - (107849)
Concernant le son, l'edition limite 3CD et l'edition vinyle permettent d'ecouter le mix de Colin Ridcharson et il est a mon sens bien meilleur que celui de Tue Madsen qui est responsable du mix de l'album classique...



Blind
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2013 à 11h10 - (107855)
N'étant pas vraiment un habitué du style et du groupe, j'ai d'abord été intéressé par ce nouvel album grâce à sa magnifique pochette (comme quoi un bel artwork attire toujours l'oeil, même à notre époque). Ensuite j'ai écouté la musique et si je reconnais que ça joue bien (certains passages sont même très bons), ben en fait je ne sais pas je n'ai pas été captivé plus que ça. Je n'ai pas écouté les albums précédents du groupe et il semblerait ici qu'Heaven Shall Burn ne rapproche d'un death mélodique à la In Flames mais ce serait alors le In Flames des derniers albums c'est à dire un melodeath bien fait mais qui ne donne pas vraiment envie d'y revenir, presque sans âme dirais-je (je pourrais dire la même chose pour Dark Tranquillity d'ailleurs). J'essaierai de le réécouter, je suis sûr que sur le coup je trouverai ça très bien mais dans quelques mois voire quelques années, je me demanderai sûrement comme cet album sonne (j'exagère à peine).



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 19/02/2014 à 22h34 - (111046)
Je suis en train de l'écouter, également attiré par la très belle pochette. Je ne m'étais jamais penché sur ce groupe, la faute à une prestation sur la main du Hellfest, que j'avais trouvée trop criarde.

Mais çà bastonne dur, sans oublier d'être mélodique, çà se rapproche effectivement des derniers In Flames, mais c'est largement meilleur au niveau compos et riffing, commande en vue!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker