HEARTBEAT PARADE - Hora de los Hornos (Autoproduction) - 17/04/2013 @ 08h48
HEARTBEAT PARADE est un combo singulier à plus d'un titre. Power trio de musiciens éloignés les uns des autres par plusieurs centaines de kilomètres, HEARTBEAT PARADE est un groupe instrumental au carrefour du metal, du punk et d'une sorte d'hybride électro indus.
Il est amusant de constater d'ailleurs combien la mixité musicale des influences des gaziers trouve un écho particulier avec leur éclatement géographique... preuve que, parfois, l'ironie du destin prend des détours pour le moins malicieux.

Après deux E.P remarqués, HEARTBEAT PARADE arrive donc avec son premier album.
D'une durée d'une heure, cet "Hora de los Hornos" est assez digeste malgré deux trois morceaux faiblards et peut du coup s'orienter vers un public assez large.
en effet, depuis le succès des MOGWAI et consorts, les groupes pratiquant cette musique sont légion et œuvrent, il faut le dire, bien souvent dans le même atelier musical. Certainement conscient qu'ils ont besoin de se différencier de leurs homologues, HEARTBEAT PARADE propose une musique immersive, technique sans être tape à l’œil et parsemée de certains ingrédients musicaux pour le moins étonnants.

HEARTBEAT PARADE est en effet un groupe qui mise davantage sur le côté entêtant d'une rythmique répétitive plutôt que sur les cassements de tempos et de structure.
Toujours sur une base guitare/basse/batterie, le groupe ne rechigne pas à utiliser du piano, des cuivres, des samples et des boucles électroniques. On peut donc passer d'une ambiance à la PNEU à des rebondissements électroniques puis à des instrumentations cuivrées rappelant presque de la world music.
Toujours très rythmée, la batterie est plus subtile qu'elle ne paraît au prime abord. Aimant les décalages et la polyrythmie, le batteur n'hésite pas à donner dans la double pédale, les breaks de sauvages et les attaques métalliques. Cependant, le côté métal n'est pas très manifeste car le son de guitare reste très proche de la distorsion "gros grain" et ne verse pas dans l'over saturation métallique. Si on ajoute à cela les riffs hypnotiques parfois répétitifs et on obtient une mixture assez singulière.

Dénué de chant, le groupe se focalise sur des samples judicieusement utilisé pour habiller sa musique. On passe à ce niveau des discours politiques à des observations pessimiste de nos sociétés contemporaines.
A certains moments, c'est une vraie réussite comme sur "Fiat Panis II", qui est du coup vraiment prenant et immersif. A d'autres moments par contre, l'effet est moins percutant allant jusqu'au franchement pas terrible "Et si tu la rappelais ?", sorte de mièvrerie un peu énervante et franchement dispensable.

Premier essai satisfaisant donc si on tient compte des efforts du groupe pour essayer de se différencier. Il faudra cependant qu'ils affinent leur propos pour éviter certaines redites et redondances et qu'ils continuent d'ouvrir leurs influences en affirmant leur personnalité.


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 10928




Auteur
Commentaire
Rémi
IP:92.132.44.131
Invité
Posté le: 17/04/2013 à 12h20 - (107040)
heu... c'est quoi le rapport avec Mogwai?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker