HATEBREED - The Divinity Of Purpose (Nuclear Blast) - 28/01/2013 @ 08h05
Jamey l’avoue. A demi-mots mais il l’avoue quand même, « Hatebreed » était un album un peu foireux. Trop de choses, trop de morceaux, trop de metal, trop de titres lents et du remplissage. Mais on ne l’y reprendra plus, « The Divinity Of Purpose » allait reconquérir les anciens fans et revenir à la base du son HATEBREED. Des titres courts, directs, heavy, catchy, de la moshpart et des singalongs à reprendre en chœur. Bref le groupe allait revenir à ce qu’il savait faire de mieux : du HATEBREED tout simplement. Et le gars Jasta n’avait pas menti, on retrouve tout cela sur ce nouvel album qui renoue par instants avec l’époque « Perseverance » ou « The Rise Of Brutality ». Bref fini les conneries, « Back Ta Basics » comme le dirait ce bon vieux Rick Ta Life (on a horse).

Et le mec avait à moitié raison, donc a moitié tort. Certes, on retrouve bien le HATEBREED de l’époque « Perseverance » mais aussi les quelques touches thrash ou « mélodiques » du dernier album. Toutefois, ces influences sont minimes et mieux intégrées sur ce disque que sur le précédent. Le groupe commence fort avec « Put It To The Torch », un morceau typique du groupe dont le final évoque fortement « Live For This ». Un bon morceau de hardcore comme on sait les faire à Bridgeport. Riffing simple mais efficace, grosse rythmique et très bonne ligne de basse. Cette basse est d’ailleurs un des points fort de l’album. Chris Beattie, dont on ne soulignera jamais assez l’importance dans le groupe, abat un énorme travail et multiplie les lignes mémorables. Le mec est carré et sait comment tenir un morceau. « Honor Never Die » confirme la tendance, plus hardcore, avec la touche metal habituel, un titre efficace et classique. Le groupe se repose sur ses acquis et ses points forts pour balancer des titres bien troussés mais un peu trop classiques. Le groupe donne l’impression d’être parfois en pilotage automatique, surtout au niveau des guitares où les riffs n’ont rien d’exceptionnels mais font le boulot correctement.

Le groupe est revenu à une production moins metal aussi, le son est moins lourd mais un peu trop policé, ça manque parfois de matière et la prod ne parvient pas à ajouter ce petit supplément de patate aux titres de l’album. Jamey a retrouvé son phrasé originel et ne s’essaie plus au chant mélodique, il a compris que ce n’était pas vraiment sa came et que ça ne fonctionnait pas dans le cade de son groupe. Son chant est comparable au reste, de bonnes lignes vocales mais rien de révolutionnaire non plus. Du Jasta pur jus. D’ailleurs « The Divinity Of Purpose » est relativement homogène, tout s’enchaine bien, moshparts, chœurs de bucherons, refrain hyper mémorisables et riff catchy. HATEBREED sait comment faire headbanguer et balance une sorte de hardcore pour stades. HATEBREED est devenu le Bon Jovi du Hardcore. Les balades en moins. Ils sont capables comme personne d’écrire des tubes hardcore qu’on peut aisément reprendre tout ensemble dans une salle immense.

Ici encore, on retrouve ce genre de morceaux prototypes comme seul Jamey sait les écrire. On se retrouve, sans même s’en rendre compte à fredonner ou à brailler à voix basse les refrains de « Before The Fight Ends You », « Indivisible » ou « Nothing Scars Me ». Sur ce point là, ils sont inattaquables, ils ont toujours cette faculté d’ajouter à l’énergie du hardcore le côté mélodique et catchy du Metal, c’est pour cette raison que leur musque est tellement fédératrice et plait aux plus grand nombre. « The Divinity Of Purpose » est de cette trempe là. Un disque efficace, carré, qui va droit au but et renoue avec la vibe « Rise Of Brutality » sans totalement abandonner les quelques avancées opérées sur le dernier disque. Il manque la rage et le côté « dans ta gueule » de la grande époque dans «The Divinity Of Purpose» qui semble avoir été écrit et composé avec la tête plus qu’avec le cœur et les tripes. Un disque dans la lignée de « Supremacy », propre, carré, net mais sans surprises. La capacité d’écrire des bons morceaux de hardcore métallisé est toujours là mais plus la rage, les crocs sont un peu émoussés. Toutefois il passe bien à l’oreille et s’enfile tout seul d’une traite. On garde certains morceaux en tête et niveau live, certains titres vont se tailler une belle place dans les setlists futures du groupe. Puis, pour une fois, la pochette n’est pas dégueulasse, c’est toujours bon signe.

http://hatebreed.com/ - 126 visite(s)

Hatebreed FB. - 152 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 14/20 | Nb de lectures : 14406




Auteur
Commentaire
Maxgrind
IP:77.197.145.113
Invité
Posté le: 28/01/2013 à 09h24 - (105727)
Ahhh, les plans coms foireux, c'est bien connu pour appâter les fans égarés de la 1ere heure. Faut croire que Jamey Jasta n'a pas dérogé à la règle.

Excepté Put It To The Torch, y a rien qui rappelle la grande époque Perseverance / The Rise Of Brutality. Une chanson sur 12 pour annoncer un petit retour aux sources, fallait le faire! Du coup, ce Divinity Of Purpose est un album très proche des deux dernières sorties du groupe, donc un album très chiant et pénible à écouter, pas inspiré et qui ne donne même pas envie d'aller dans le pit. Un comble...

Bref, passez votre chemin et allez écouter un album passé quasi inaperçu sorti fin 2012 : Witness A Rebirth de Strife. Là, au moins, les mecs font ce que l'on appelle plus communément du Hardcore.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 09h36 - (105729)
Je le trouve pas chiant. Ça se laisse écouter sans trop de problème, le truc dure trente cinq minutes, y'a pas d'instrumentaux, pas de titre "sludgy", pas de ligne de chant mélodiques foireuses et tout ça est plus direct que le dernier.

Maintenant le Hatebreed qui partageait des splits avec Integrity ou Neglect est bien loin, c'est devenu un groupe plus conventionnel, pour plaire au plus grand nombre. C'est calibré certes mais ça reste pro et bien fait.

Maxgrind
IP:77.197.145.113
Invité
Posté le: 28/01/2013 à 10h57 - (105730)
Haha, j'attendais ta défense :)

C'est pro, heureusement pour eux. Bien fait, c'est selon les goûts. Plus direct que le dernier, oui. Mais est-ce pour autant un gage de qualité? J'en doute... Et c'est surtout limite moins bien / efficace que Supremacy (qui n'était déjà pas terrible).

Du coup, si on veut un groupe conventionnel et fédérateur, autant se tourner vers Terror :)

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 11h04 - (105731)
Le kro donne quand même envie d'y poser une oreille. Le précédent était mi-figue mi-raisin, mais pas dépourvu d’intérêts (alors que Supremacy me laisse quasi de marbre). A écouter donc pour un avis plus tranché.



Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 11h08 - (105732)
Ah ben c'est sur que c'est plus vraiment le même groupe, surtout depuis que Franck Martin est parti, il manque ce petit truc en plus qu'il amenait via ses riffs et son jeu plus vener que Lozniak. Maintenant c'est clairement pas le meilleur album du groupe, il me fera pas l'année mais j'ai pas déplaisir à l'écouter.

C'est du gros blockbuster hardcore, ça s'écoute entre potes avec du popcorn.



daminoux
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 12h41 - (105736)
première écoute.... c'est du hatebreed qui fait du hatebreed moyen... ça s'écoute plutot bien mais tu as l'impression d'entendre des vieux morceaux retravaillé. du hardcore de variété pour plaire au plus de mondes....



Orgasmatron
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 14h33 - (105738)
Pas convaincu sur les premières écoutes puis à force de lui donner sa chance, je le trouve vraiment béton ce skud, sans pour autant révolutionner le style Hatebreed on est bien d'accord...

@ Seb On Fire : Franck Martin et Sean '3gun' Novinec?^^
Sean Martin n'avait aucune influence niveau riffing vu que c'est Jassta et Beattie qui ont toujours tout composé. Puis Franck Novinec a t'il réellement besoin de faire ses preuves de ce côté là, lui qui a pondu les meilleurs albums de Ringworm et d'Integrity?



Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 16h30 - (105741)
Pour Franck Martin, je parlais plutôt de sa manière de jouer, pas de sa composition. Ça se remarque surtout en live, mais je trouve que les guitares les plus tough de Hatebreed sont sur les albums sur lesquels il apparait.

Novinec lui, y'à rien à dire.

Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 30/01/2013 à 11h07 - (105758)
Ayant trouvé le dernier assez calamiteux je n'ai pas encore tenté celui-ci. Mais c'est vrai qu'à l'heure actuelle quand j'ai envie de m'écouter un bon hxc bien bas du front ce n'est certainement pas vers Hatebreed que je me tourne en priorité. C'est comme si la rage n'y était plus et que le groupe était devenu une grosse machine bien huilée qui pond du riff mais ne sent plus le souffre.

Bizarrement sur l'avant dernier les titres que j'ai préféré étaient les plus "untrue" comme In Ashes They Shall Reap. Vu que je n'y crois plus sur les morceaux classiques, au moins j'ai trouvé qu'ils tentaient quelque chose sur ce genre de titres...

Orgasmatron
Membre enregistré
Posté le: 31/01/2013 à 02h59 - (105771)
Enfin dans ce style de metal/hardcore vaut mieux se taper Hatebreed que toute la ribambelle de groupe qui essayent tant bien que mal d'en faire depuis presque 20 ans... Putain aux States ça pullule ce genre de groupe... Hatebreed a même su refiler 'son' son à toute la scène, et notamment à Madball, à Agnostic Front, et j'en passe. Moi je dis bravo!
Le groupe reste plutôt honnête dans sa démarche, le fait plutôt bien quoi qu'on en dise. Lorsqu'ils sortent (un peu) des sentiers battus ils se font chier dessus, quand ils font du Hatebreed classiques ils se font encore chier dessus. Bref, ils font bien ce qu'ils veulent, et pour ma part ça reste l'un des rares groupes intéressants assimilés au style 'hardcore' avec une petite poignée d'autres (qui ne sortent presque jamais d'albums...).

Alex
IP:89.226.246.136
Invité
Posté le: 31/01/2013 à 14h40 - (105782)
C'est nettement mieux que le précédent (ou même Supremacy) même si la note n'est que de 2 points au-dessus. On n'atteint pas le qualité ni la rage de Perseverance, Rise of the brutality ou Satisfaction... mais je prend du plaisir à l'écouter et certains titres devraient bien donner en live

pj666
Membre enregistré
Posté le: 31/01/2013 à 16h46 - (105785)
Du bon Hatebreed comme on l'aime !



Vision Of Beuh
Membre enregistré
Posté le: 31/01/2013 à 21h52 - (105787)
Hatebreed reste une légende. Avec cet opus, on oublie presque tout ce que le groupe a composé depuis 2006 et "Supremacy". Sans atteindre la grâce de "Perseverence" et "Satisfaction ...", cet opus est quand même un très bon disque de Hatebreed.



infire
IP:89.81.211.245
Invité
Posté le: 09/02/2013 à 14h06 - (105895)
Magnifique!! Merci Jamey & co car leur precedent opus m'a laissé vraiment sceptique mais la, ya pas de doute, la mayonnaise a bien pris et ca va envoyé du lourd en live!! En plus les backings vocals sont justes parfaits!!

Reeko
IP:93.22.106.94
Invité
Posté le: 10/03/2013 à 16h55 - (106446)
C'est drole, a chaque chronqiue d'un nouveau Hatebreed on nous dit:
" ok le precedent etait finalement pas terrible mais celui la va etre bien mieux..." Et puis au final, c'est jamais bien genial et ce depuis bien trop longtemps...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker