HARM DONE - Hammer Tape 15 (Straight&Alert) - 26/06/2015 @ 07h54
Pas le temps de niaiser. Parfois, il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes, de noircir des kilomètres de papier, d’étaler ses références et sa culture pour rendre compte de la puissance de quelques notes et quelques cris couchés les uns derrières les autres sur une bande magnétique. C’est le cas avec cette nouvelle tape des nantais d’HARM DONE dont je vous avais déjà parlé il n’y a pas si longtemps. Une tape de 4 morceaux pour 3’26 minutes soit 206 secondes pour 206 gifles distribuées. C’est aussi simple que ça.

Rien de vraiment neuf par rapport à la précédente démo si ce n’est au niveau du son, plus métal, plus crust, moins punk. La production est plus métallique aussi, les cordes vibres, les peaux claquent et les cordes vocales révèrbent. La principale évolution est là, au niveau du son, de la production, pour le reste on est toujours dans la brutalité et l’agression gratuite car pour citer, Fuzati : dans la vie n’est rien gratuit sauf la violence évidemment. HARM DONE donne autant dans le hardcore teigneux, que le Holy Terror, on pense beaucoup à Ringworm sur « No Authority but Mine ». Le crust, la powerviolence et le metal sont bien présents aussi. Le groupe prône le rapprochement des peuples. Metalleux, punks, coreux, crust, tout le monde est égal dans la castagne. Pas de quartier et pas de prisonniers.

Que trouve-t-on sur cette tape de 206 secondes ? Des gifles évidemment mais aussi des patates de forains, des caramels, des marrons, des bourre-pifs, des mornifles, des claques, des tartes et j’en passe et des meilleurs. Les morceaux sont courts et vont droit au but. Mais malgré la durée qui n’excède jamais la minute, les compositions sont riches et d’une très grande qualité. Les riffs de guitares sont d’une grande puissance et tranchent dans le vif sans se poser trop de questions. Le tempo est élevé mais lorsque le groupe freine des deux fers pour amener de la lourdeur et des moshparts, il ne le fait pas à moitié. C’est le cas sur « No Authority But Mine » qui envoie une moshpart à se déboîter les rotules entre amis. Les pieds-bouches volent plus que de raison. « Alone » découpe tout ce qui passe avec son riff monstrueux qui flirte avec le edgemetal flamand et sa moshpart finale qui annihile la concurrence. La cover de SSD, en point d’orgue de la tape amène une touche plus punk/hardcore old school à l’ensemble. 3’06 de violence brute et gratuite. Fin du Game comme disent les jeunes d’aujourd’hui.



Ecouter. Télécharger. Acheter. - 97 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 4.8/5 | Nb de lectures : 7824




Auteur
Commentaire
CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 26/06/2015 à 12h33 - (117103)
Euh "plus Metal ou plus Crust" ??
Je chipute...

Sinon gros défonçage de mouille oui !



senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 26/06/2015 à 14h31 - (117106)
placer Fuzati et Seth Guex dans un chro pareille ...chapeau bas Seb ;)

sinon grooosse mornifle effectivement !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker