HARDCORE SUPERSTAR - HCSS (Gain) - 04/05/2015 @ 07h13
Fer de lance du sleaze suédois depuis bientôt 20 ans, Hardcore Superstar affiche toujours une belle régularité en terme de production, ne laissant jamais plus de 3 années entre chacun de ses albums. Qualité et efficacité vont de paire sur les œuvres de HS qui contiennent toutes son lot de tubes. Cette constance se traduit aussi par la stabilité du line-up qui n'a pas connu de changement(s) depuis 7 ans.

La 10ème offrande du groupe présente tout d'abord un visuel peu emballant et propose un titre assez anodin, d'autant que leur 5ème album s'appelait déjà « Hardcore Superstar ». Enfin là n'est pas le plus important, ce qui surprend et joue un rôle important sur « HCSS » est avant tout la production. Fini le gros son de batterie et les guitares mises en avant, ici le groupe -qui a produit l'album-, a fait appel à Joe Barresi (Queens of the stone age, Fu Manchu, etc.) pour réaliser le mixage. Le son paraît moins volumineux et davantage organique, il perd assurément de la puissance sans que la forme des morceaux ne soit impactée.
Ces derniers portent sans problème la marque Hardcore Superstar, qui joue là comme il sait si bien le faire un sleaze rock bouillonnant, 'transcendé' par un Joakim "Jocke" Berg hargneux comme à son habitude.

Et si le gaillard ne manque pas d'accrocher les esgourdes des auditeurs, il étale à plus d'une reprise tout son don de versatilité : chant chevroté sur un « The Cemetery » très rock et convaincant (doté en plus d'une ligne de basse excellente), envolées mélodiques sur « The Ocean », sans oublier la longue 'ballade' « Fly » positionnée en milieu d'album, qui développe au passage de sublimes sonorités, plutôt typées rock psychédélique. Le 'clou' de cette diversité vocale est apporté par la reine du reggae/dancehall, Etzia, que le groupe a invité le temps d'un « Touch the Sky » plus funky et détonnant assez nettement de l'ensemble de « HCSS ». Initiative remarquée à défaut d'être mémorable, car légèrement répétitive.

Le côté 'tubesque' auquel nous habitue Hardcore Superstar ressort moins tout du long de son 10ème album, relativement éclectique et agréable à l'écoute, même si certains passages me laissent perplexes comme cette intro-interlude sentant presque les 80's qui ouvre « Growing Old », compo au demeurant un peu faible. Toutefois les passages purement catchys sont difficiles à ignorer, ainsi résister aux « Don't Mean Shit », « Glue » et autre « Off with their Heads » me semble vain, dans mon cas (bien) personnel. Riffing entraînant déversant bien du groove, lignes vocales accrocheuses, une section rythmique sans défaillance, quelques pointes mélodiques appropriées et des parties instrumentales sans chichi. Description qui, aussi classique soit-elle, correspond en tout point à Hardcore Superstar à l'image de ce final « Messed up for sure » distillant une énième fois une recette connue de tous, appliquée cependant avec un vrai savoir-faire.

« HCSS » n'est peut être pas le meilleur effort studio d'Hardcore Superstar, qui demande en plus un petit temps d'adaptation vis à vis de sa production ; mais mine de rien les suédois se montrent encore bons en terme de créativité et publient un album plus diversifié qu'il n'y paraît. Et surtout qui donne envie d'y revenir régulièrement.




Rédigé par : gardian666 | 14,5/20 | Nb de lectures : 8676




Auteur
Commentaire
Mickey
IP:86.223.130.177
Invité
Posté le: 06/05/2015 à 10h56 - (116642)
Il serait temps que ce groupe reçoive la reconnaissance qu'il mérite !!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker