HARDCORE ANAL HYDROGEN - The Talas of Satan (Apathia) - 09/05/2014 @ 08h25
Les mélomanes « pétés du casque » connaissent déjà l’odeur acre et épaisse d’HARDCORE ANAL HYDROGEN, fier groupe monégasque déjà auteur de deux albums pour le moins bousillés du bulbe "Fork you" et "Division Zero".
Né en 2009 de la rencontre entre Martyn Circus et Sachamouk, le groupe est aujourd'hui rehaussé de deux nouveaux membres, Damien (batterie) et Jo (basse) et propose sur cet album des featuring avec Doowah (voix) et Dj Mattéo (Scratch). On retrouve donc la fine équipe prête à se lâcher complètement sur la mesure et à faire de la purée des influences multiples qu’ils ont décidé de mixer ici. On passe donc de brutes sonorités Hardcore à des bidouillages électro/Grind puis du Djent couillu à de douces mélodies sentant bon le curry et le safran.
Onze titres composent ce « The Talas of Satan » et c’est avec une incroyable pochette colorée (qui me rappelle les œuvres graphiques des « Master Musicians Of Bukkake ») que HAH vient nous débroussailler la tignasse et s’amuser, toujours avec malice, de l’impact de leurs morceaux obscurs et étranges.

Plutôt court, l'album est particulièrement digeste et après quelques écoutes nécessaires pour apprivoiser la bête, l'effet commence à être drôlement addictif. Au départ, je trouvais un peu gênantes les nombreuses parties « clins d’œil » empruntant un coup au black metal, au Djent, au Hardcore, au Death et au Déglingo. Puis, petit à petit, l'impression "Patch Work extrême" a fini par s'estomper pour laisser place à ce que le groupe à certainement voulu réaliser : un voyage musical complètement taré, faisant ses pauses syndicales sur les aires d'autoroutes les plus intéressantes de la planète metal.

"Dhamar" débute ainsi par de subtiles et délicates percussions avant qu’un riff bien granuleux ne vienne perforer l’espace sonore ambiant. Galvanisé par une voix criarde trafiquée à mort, c’est avec un naturel tout psychotique que débarque le thème musical du morceau, une jolie et souriante mélodie Indo–Asiatique qui donne à elle seule toute l’identité sonore culturelle de l’album.
Bienvenu en enfer, c’est un Dj fou à lier qui tient les platines.
La suite des aventures du combo est une cascade de rencontres impromptues, HAH réussissant par exemple à faire cohabiter des touches hardcore très "Miret" sur "Coi" à de forts vents Black Metal sur "Release the crackhead" (je retrouve même du DEAD KENNEDY'S sur "Coq au vin"). Pas simplement amateurs de musique typées "core", Death ou Black, HAH sort aussi quelques sonorités Patonniennes sur "Ramahd" et l'introduction de "Release..."

Lorgnant ensuite vers la béatitude qu'engendre la contemplation d'un lac nippon, HAH devient divin sur "Pentamère" (le meilleur morceau à mon goût) puis dégénère façon décompensation psychotique sur la folle "Chantal". N'hésitant pas à se taper quelques petits plans Djent, HAH se rapproche lors de "KRR" des sonorités folles de Pryapisme avant de reprendre leur souffle le temps d'une pause flamenco aussi bizarre que décalée. Bien sur, toutes ces déferlantes de violences sont toujours mâtinées de mélodies Indo chinoises qui, malgré leurs liens ténus avec les parties metal, apportent un vrai charme et un vrai plus au contenu général.

Nécessitant comme je le disais plus haut plusieurs écoutes pour être apprivoisé, cet album est quand même assez facile d’accès si on prend la peine de découvrir tout ce qu'il à offrir. Les amateurs du groupe se trouveront réjouis, les nouveaux arrivants vont en prendre pleins les mirettes... j'ai l'impression que le Hardcore anal va gagner quelques échelons !




Rédigé par : Pamalach | 14,5/20 | Nb de lectures : 12043




Auteur
Commentaire
cyril_glaume
Membre enregistré
Posté le: 09/05/2014 à 08h39 - (112047)
Mon 1er coup de coeur 2014 (avec, dans un autre registre, le dernier Skindred)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker