HAMMER KING - Kingdom of the Hammer King (Cruz Del Sur) - 23/07/2015 @ 07h12
Prétendant être originaire de Saint-Tropez, Hammer King est en réalité le stéréotype même du groupe de true power metal teuton, cliché par tous les bouts et qui ne laisse pas forcément une impression impérissable avec son premier album. La formation compte toutefois dans ses rangs des musiciens confirmés, puisque les 4 gaillards jouent déjà ensemble dans Ivory Night ; le cogneur est un ancien guest pour Saltatio Mortis, bassiste et guitariste ont également fait leur gamme avec le groupe Warchild tandis que le chanteur Titan Fox V (Patrick Fuchs) accompagne Ross the Boss (ex-Manowar) depuis 2006.

Tout ce 'beau monde' réunit nous a concocté un album où les mots 'hammer' et 'king' semblent déjà être bien trop présents. La bio' promet des titres qui entrent directement dans les têtes ; sur ce point, ce n'est pas tout à fait faux, enfin c'est tellement générique et prévisible que l'exercice en soi paraît trop simpliste (« Visions of a Healed World », champion de l'effet répétitif). La voix nasillarde de Patrick est loin d'être la meilleure sur le circuit -ses intonations passent mieux quand il chante en harmonie avec les autres musiciens- même si le bonhomme reste assez convaincant ; les riffs sont pas très folichons, la section rythmique applique un jeu relativement minimaliste (quelques cavalcades comme on entend sur tout album de heavy/power qui se respecte), seuls les soli et leads attirent vraiment l'attention (« Chancellor of Glory », « I am the Hammer King », « Figure in the Black », « Glory to the hammer king »), de ce côté là, les guitaristes assurent un job de qualité.

De cet album, on retient ces ambiances épiques (« Glory to the Hammer King » et une basse valorisée), un peu de rugosité teutonne qui heureusement fait son effet (« Blood Angels » évoque Annihilator) comme le heavy burné façon Judas Priest post-Painkiller (« We are the Hammer » et ses faux airs de « Judas Rising », en plus énergique). Finalement, un (petit) nombre de sursauts assez plaisants parcourent l'album, l'interprétation est certes 'clichesque' mais on sent bien que les mecs sont pas des premiers venus. Quand certains morceaux peuvent vraiment laisser de marbre, d'autres montrent que Hammer King connaît les mécanismes pour composer des titres solides. Disons qu'il y a boire et à manger sur cette première production qui ne figurera pas dans le best-of des sorties de l'année ni dans la catégorie des daubes à oublier.



http://www.hammer-king.com/ - 145 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 13/20 | Nb de lectures : 8183




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker