HADDAH - Through The Gates Of Evangelia (Beyond) - 24/10/2014 @ 07h06
J’avais un doute au début, mais finalement la réalité est bien là : Beyond…Productions est le nouveau label italien de troisième zone dans la lignée des Buil2Kill, Nadir, Crash & Burn, Bakerteam et consorts. Autant dire que si vous cherchiez de la qualité, passez votre chemin, fuyez, fermez votre compte facebook, brûlez votre carte d’identité, faites-vous oublier à jamais. Surtout que la nouvelle signature de Beyond… donne dans le… suspense… le mélodeath ! Eh oui, nous avons encore, et par-dessus tout j’ai encore affaire à un énième groupe de mélodeath italien. Si certains promos que j’ai reçu du genre méritent au moins d’être testés, d’autres sont particulièrement consternants et HADDAH va se ranger dans le pire du lot, aux côtés de LAHMIA notamment (cet honteux rip-off de DARK TRANQUILLITY). Comme toujours, ça commence correctement, avec une jolie intro symphonique. Mais dès que le premier véritable morceau de Through The Gates Of Evangelia, "Knights of the Rebel" est lancé, c’est le massacre. Riffs, trémolos, batterie, production, chants, tout est minable au possible. Les mélodies ne sont qu’une resucée de IN FLAMES, entendue 1000000000000 fois. HADDAH donne dans un mélodeath certes globalement 90’s, mais avec quelques incursions totalement ratées de Metal moderne flirtant avec le Power-Thrash (les riffs syncopés de "Live Your Existence" et "Get Down All the Demons" n’ont franchement rien à faire là). Sans atteindre les abysses de SECRETPATH, le chant aussi bien growlé qu’hurlé est particulièrement immonde, flirtant avec le yaourt, surtout la seconde composante. Le pire est atteint sur l’effroyable "Apostasy" ainsi que sur cette abomination insupportable et hors-sujet qu’est "Immortality", à mourir. Et pourtant, pourtant, HADDAH arrive à pondre ici et là quelques riffs accrocheurs ("Thoth"), quelques mélodies sympathiques ("The War of Wars") qui auraient pu tirer cet album vers le haut si l’ensemble n’était pas aussi approximatif, moyen voire mauvais, et surtout sans aucun intérêt. Ce groupe formé en 2001 rejoint donc l’impressionnante cohorte des groupes de seconde zone de mélodeath italien, ne relevant à aucun moment le niveau déjà déplorable de cette scène. EVER-FROST signé sur le même label avait quelques qualités, HADDAH est à oublier au plus vite et je crains déjà les prochaines sorties de Beyond… qui commence tout juste à être productif. Avec les années, cette scène mélodeath italienne est toujours une énigme, et l’on se demande toujours comment des groupes sans talent aussi moyens voire pathétiques qui n’intéressent personne arrivent à se forger des discographies, si ce n’est de par la somme tout sauf intègre « label pay-to-sign + fils à papa »…



http://www.haddah.it - 167 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 07/20 | Nb de lectures : 10339




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2014 à 20h44 - (114325)
C'est vrai que c'est franchement bien naze ...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker