H.E.A.T. - Tearing Down The Walls (EarMusic) - 11/08/2014 @ 00h41
En trois albums, les suédois de H.E.A.T se sont imposés comme de sérieux espoirs de la scène hard mélodique européenne. Malgré le départ du vocaliste Kenny Leckremo en 2010, évènement qui aurait pu remettre en question la carrière du groupe, le recrutement de l’excellent Erik Grönwall a rapidement dissipé les inquiétudes des fans. Avec ce quatrième opus, les intentions de H.E.A.T sont désormais claires : rien ni personne ne pourra empêcher ces talentueux musiciens de poursuivre leur irrésistible ascension.

Tearing Down The Walls est l’un de ces disques qui, sorti trente ans plus tôt, aurait réalisé un carton dans les charts internationaux. Dans le sillage des albums mythiques que sont Slippery When Wet de Bon Jovi (« A Shot At Redemption »), Hysteria de Def Leppard (« Inferno ») ou The Final Countdown d’Europe (« Emergency »), H.E.A.T aligne les pépites hard FM fleurant bon les années 80. A ce titre, un morceau comme « Mannequin Show » aurait sans nul doute pu tourner en heavy-rotation sur MTV dans un contexte temporel différent. Alors, malgré une deuxième partie d’album moins consistante et quelques titres relativement convenus, on retiendra en priorité des qualités de songwriting au-dessus de la moyenne, une interprétation sans failles ainsi qu’une énergie débordante (l’efficace « Point Of No Return »).

Cependant, que l’on ne s’y trompe pas, bien qu’ancrée dans les 80’s, la musique de H.E.A.T sonne de façon très actuelle, comme l’illustre la production irréprochable signée Tobias Lindell (Avatar, Europe, Hardcore Superstar). Cette fraîcheur est également incarnée par le chanteur Erik Grönwall, 26 ans au compteur et jouissant déjà d’une popularité importante dans son pays, depuis sa victoire en 2009 dans le télé-crochet Swedish Idol. Promis à un bel avenir, le jeune vocaliste est naturellement devenu un élément indispensable de la formation, en particulier depuis le départ du guitariste / compositeur Dave Dalone.

S’il n’est pas, selon moi, l’album imparable que les aficionados de hard FM étaient en droit d’attendre, Tearing Down The Walls demeure tout de même une vraie réussite. Du hard rock mélodique de qualité.




Rédigé par : up the irons | 15/20 | Nb de lectures : 10893




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker