GRIND ZERO - Mass Distraction (Mighty) - 24/09/2014 @ 07h50
Mighty Music continue de sortir des nouveaux groupes à la pelle et pratiquant des styles totalement différents les uns des autres. Si la politique du label danois est de miser sur l'éclectisme de son catalogue il a quand même perdu pas mal de ses leaders ceux-ci ayant soit arrêté leurs activités (EXMORTEM, NEPHASTH, INIQUITY), ou changé de crèmerie (PANZERCHRIST), du coup depuis quelques années même si on a eu droit à quelques bonnes surprises hexagonales (OBDURATED, TEMNEIN) on ne peut pas dire que leurs dernières sorties soient franchement marquantes.

Pourtant ce premier opus des milanais de GRIND ZERO (dont le nom est visiblement inspiré de Ground Zero, dont on parle souvent comme point d’impact des attentats du 11 septembre 2001) va faire remonter un peu la moyenne à la fois de leur maison de disques et de celle des formations transalpines car il est plus que correct et assez réussi. On y trouve d’ailleurs deux vieux briscards de la scène locale avec Mr D. (plus connu sous le pseudo de Dhilorz dans ANCIENT) et Marco Piras (alias Madcock dans FUNERAL RAPE) qui officient avec leurs trois autres compères dans un death-metal à l’ancienne où quelques influences punk et hardcore viennent pointer le bout de leur nez.

La production est totalement en accord avec la tonalité et l’ambiance musicale, à la fois puissante, claire, naturelle et très marquée 90’s, d’ailleurs le côté groovy d’Alessandro le batteur est vraiment intéressant avec un jeu aux pieds tout en mouvement et en léger décrochage tel qu’on peut l’entendre chez Dave Culross (SUFFOCATION, ex-MALEVOLENT CREATION). D’ailleurs entre le son et le type de riffs, ainsi que sa vitesse certains moments font indéniablement penser à la bande de Phil Fasciana, ce qui n’est franchement pas déplaisant, bien au contraire. On ressent bien cela sur les très bons « Blood Soaked Ground », « Fucked Up Nation » ou « Extra Life Disease ».

Les autres membres sont inspirés également, le chant growlé est bien en place et audible sans être trop répétitif, et les morceaux s’imbriquent bien et s’enchaînent tout seul (comme pour « Dislocation » où on sent que le quintet a puisé son idée dans le premier album de SOULFLY), aidés en cela par des passages thrash sur le morceau-titre, de la lourdeur hardcore sur « Treacherous Betrayer », enfin la vitesse et l’énergie du punk de « Modern Slavery » où quelques blasts font leur apparition et avec un refrain qui reste en tête.

Après il faut bien avouer qu’une fois qu’on est arrivé au bout rien ne se détache de vraiment marquant, c’est en place, carré et bien remuant mais on s’aperçoit malgré tout d’une certaine répétition des idées et de longueurs, bien que la moyenne des compos tournent autour des 4 minutes. Sans être encore une révélation à suivre absolument les italiens ont néanmoins quelques atouts intéressants à améliorer et à diversifier, ce qui est quand même bon pour eux c’est qu’on a droit à un bonne formation de première partie et qui réussira sans peine à remuer les foules, à eux maintenant d’exploiter au mieux ce potentiel prometteur.



http://www.grindzero.com/ - 129 visite(s)


Rédigé par : GabinEastwood | 13,5/20 | Nb de lectures : 9941




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker