GRAVETY - Into the grave (Source of deluge) - 22/06/2012 @ 08h52
Au cinéma, on appelle ça une erreur de casting. Oui, il faut sans doute mettre l'arrivée de ce disque dans ma besace de vétuste chroniqueur sur le compte d'un moment d'égarement ; une absence probablement due à mon age séculaire qui m'a fait acquiescer lorsque VSGreg m'a proposé la chose.
A moins que mon inconscient n'ait brièvement pris les commandes de ma raison et se soit senti inspiré par un intitulé lui évoquant le premier album de GRAVE.

Alors j'aurais très bien pu botter en touche et refourguer la chose en douce à un de mes petits camarades aux gouts plus appropriés. Mais, me ravisant, je me suis souvenu que mes longues années d'aventures métalliques étaient parties de là, du hard rock, de ces riffs de mon adolescence qui avaient accompagné mes poussées d’acnés et la naissance d'une pilosité de chainon manquant.
Oui, Tonton va donc s'étendre sur ce premier album des teutons de GRAVETY, un disque de heavy metal.

Bon d'accord, nous ne sommes pas exactement en présence d'un véritable album de heavy puisque la musique de GRAVETY est teinté de riffs lorgnant avec persistance sur le thrash métal de la fin des années 80. Le tempo est donc plutôt enjoué même si GRAVETY aime régulièrement ralentir la cadence pour des accords plus plombés qui s'accompagnent épisodiquement de quelques growls qui laissent toujours planer le doute quant à leur pertinence. Car, oui, le chanteur de GRAVETY est un authentique chanteur heavy/thrash dans le sens noble du terme. On pourrait même surenchérir en ajoutant qu'il est doté d'une très bonne voix qui lui permet de couvrir un panel vocal assez large et donnent à l'ensemble un petit côté CANDLESMASS en plus guilleret.

Côté zic, on ne s'attardera sur la bonne blague des Allemands qui qualifient leur style de -ahem- (raclement de gorge) « Thrash'n'doom metal ». Ce qui me conduit à la réflexion suivante : ces gentils garçons ne doivent pas avoir écouté de doom depuis un sacré bail ou si c'est toutefois le cas , cela ne se ressent nullement dans les ritournelles mélodiques qu'ils ont concocté pour ce premier disque. Omis ce détail, il n'y a rien à redire, même si c'est une première galette, on sent bien que l'on a pas affaire à des lapins de six semaines. Il y a du métier derrière tout ça. Les guitares se font mélodiques à souhait, ponctuées de solos bien sentis sans omettre d'être suffisamment incisives sur les parties les plus thrash. Les rythmiques sont changeantes et impeccables même si la basse semble avoir été oubliée dans le mixage ; le tout accompagné d'une production lisse comme l’électroencéphalogramme d'une miss France.

Alors, il est certain qu'un tel disque se laisse écouter sans aucun déplaisir. Même un vieillard adepte de sonorités plus radicales et bruitistes comme votre serviteur se surprend à joyeusement taper du pied en cadence sans éprouver une once d'ennui. Le mérite en incombe à un disque suffisamment varié et à des guitares bien catchy qui maintiennent l'attention. Pourtant, malgré toutes les qualités que l'on peut trouver à ce disque, il lui manque cruellement la personnalité qui lui aurait permis de faire son trou. Reste au final un album divertissant mais qui ne fera pas date.

https://www.facebook.com/gravety - 170 visite(s)

Axe of execution - 96 téléchargements


Rédigé par : Tonton | 13/20 | Nb de lectures : 11368




Auteur
Commentaire
cyril_glaume
Membre enregistré
Posté le: 24/06/2012 à 23h20 - (102722)
Grosse purge cet album, en ce qui me concerne. Rare qu'un promo me gonfle autant...



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker