GOSPEL OF THE HORNS - A Call To Arms (Invictus) - 14/03/2013 @ 08h32
Le petit frère des pas très finauds DESTRÖYER666 a toujours été perçu comme une sorte de doublure volontairement plus crue et thrashy. Oui, je sais, D666 n’a jamais fait non plus du ‘atmospheric delicate schtroumpf avant-garde metal’ (pour singer les bonnes vieilles convulsions stylistiques du catalogue de VPC d’Holy Records dans les années 90) mais disons que GOSPEL OF THE HORNS a, en comparaison, toujours semblé porter ENCORE plus de clous, encore plus de cuir et aimé encore plus SODOM (si, c’est possible). Preuve en est avec ce premier album, à la base sorti en 2002 et réédité ici par le même label (à l’occasion de leur future mini-tournée irlandaise) mais hélas sans aucun bonus. Sûrement l’objet le plus crasseux d’une discographie qui ne sent pourtant pas franchement le Paic Citron tous les jours…

Par rapport à, mettons, leur dernier EP en date (‘Ceremonial Conjuration’) ou, allez au pif, DESTRÖYER666, c’est clair que ‘A Call To Arms’ empeste à plein nez et reste, de loin, leur œuvre la plus régressive. On peut la voir comme l'interprétation typiquement australienne de ce qu’aurait pu donner ‘Under The Sign Of Evil’ de SODOM si enregistré quelques années par un combo de black-metal à peine plus doué avec leurs instruments que l’étaient à leurs débuts Tom Angelripper et ses copains.

Là où D666 (oui, encore) distille parfois une putain de louche de plans presque viking à la BATHORY, eux gardent un côté presque rock n’roll mais aussi très, très metal 80’s : « Slaves » développe par exemple un riff proto-speed metal qui n’aurait pas dénoté sur un vieil album d’ACCEPT. Sauf qu’il faudra quand même accepter de se prendre dans les cages à miel le chant de crapaud baveux très black d’Howitzer (reconverti à la basse et au micro après avoir fait du tambourin pour, ben oui, D666) et les thématiques guerrières dignes de MANOWAR de ces sept titres qui aiment traîner les femmes par les cheveux. Mais pour le reste, avec sa basse qui claque et son interprétation parfois approximative mais pleine de fougue, même plus de dix ans après sa première sortie, ‘A Call To Arms’ sonne toujours comme une galette épique sortant d’un autre temps. Ce qui est à la fois sa limite et son charme, même si ce dernier terme ne me semble pas vraiment adapté à des mecs aussi laids et plein de poils que ceux de GOSPEL OF THE HORNS…


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | réédition/ | Nb de lectures : 11347




Auteur
Commentaire
Cruchot Jr
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2013 à 09h37 - (106503)
Un album que je garde depuis sa sortie, qu'on m'écartèle si je le revends un jour !



Keyser
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2013 à 13h15 - (106509)
Album excellent d'un groupe qui l'est tout autant!



wasted
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2013 à 18h08 - (106511)
J'ai la disco du groupe mais c'est bel et bien celui là qui ressort le plus souvent, même si "Eve of the Conqueror" est tout aussi excellent.



Skay
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2013 à 20h43 - (106512)
Excellent groupe, excellent album ! Et en live, c'est über efficace ! Ouh !

Fab666
IP:86.71.123.176
Invité
Posté le: 14/03/2013 à 21h46 - (106514)
Vu au club Dunois à l'époque .... ca tue !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker