GORY BLISTER - Earth Sick (Bakerteam/Season of Mist) - 02/04/2013 @ 08h03
Si en 1975 Dave chantait « Mon cœur est malade », en 2012 pour les Italiens de Gory Blister c’est notre planète Terre qui est tout autant malade. L’est-elle d’une surpopulation incontrôlée et galopante ? d’une consommation sans limite ? ou bien des frasques de Kim Kardashian(te) que tout le monde a envie de baffer ?

Pour toutes ces réponses nul ne le sait, en revanche le 4ème album des Transalpins depuis 1999 (et qui se sont formés en 1991) permet au moins à nos oreilles d’aller mieux et c’est déjà pas si mal.

Les Milanais (qui se permettent le luxe d’inviter Karl Sanders de Nile, celui-ci venant poser sa « douce » voix sur 2 titres) arrivent toujours aussi bien à combiner leur death à la fois mélodique et aussi rempli de parties bien brutales que ne renieraient pas de nombreux groupes U.S (d’ailleurs ils n’ont jamais caché leur vénération pour la 2ème période de Death – "Human", "Individual Thought Patterns", et "Symbolic"), cela donne des morceaux plaisants, agréables, bien construits et surtout avec une variété fort bienvenue, qui permettent de faire passer un bon moment tout en évitant de tomber dans l’ennui. Il faut dire qu’avec 35 minutes ils évitent allègrement l’écueil du trop-plein, préférant la qualité à la quantité, et on ne va pas leur reprocher.

L’ensemble du disque est très cohérent, et la production de très bonne facture rajoute à la bonne impression générale.

D’ailleurs le trio est excellent de maîtrise, le chant n’est pas trop linéaire, les guitares sont précises et tranchantes, les solos bien sentis, la basse présente et la batterie précise, carrée et qui sait alterner passages rapides, blasts, et parties de double ravageuses.

Mention spéciale à mes deux titres favoris : « Decanted Embryos » qui m’a vraiment botté et qui est pour moi le meilleur titre avec « Dominant Genetics », qui est très entêtant, agrémenté d’un superbe solo et quelques nappes de synthé bien senties.

Enfin je ne peux résister à vous parler de ce dernier morceau en forme d’outro :"Voices from the sea", un petit instrumental pour finir tout en mélodie et en arpèges, des petits soli superbes pour une conclusion très planante et jolie qui dure 2 minutes, et excellente pour retrouver de la douceur après ce bon disque très énergique.

Le groupe signe à ce jour son œuvre la plus affirmée et la plus aboutie, qui est influencée aussi bien par Dying Fetus ou Incantation (pour les parties brutales), que vers Cynic ou Death (et oui encore ! - pour les passages techniques – d’ailleurs le groupe s’est fait une habitude de reprendre régulièrement « 1.000 Eyes » sur scène), qui à défaut de ne pas atteindre le niveau de ces confrères précités et sans révolutionner le genre permet de passer un très bon moment, pour un disque que l’on réécoutera sans déplaisir.

La Terre ne sera pas guérie de tous ses maux, mais les très bons morceaux figurant sur cette galette ne pourront pas lui faire de mal.

http://www.goryblister.com/ - 175 visite(s)


Rédigé par : GabinEastwood | 15/20 | Nb de lectures : 11784




Auteur
Commentaire
nocturnus1977
Membre enregistré
Posté le: 07/04/2013 à 12h29 - (106890)
très bon groupe! je vais y jeter une oreille!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker