GOLEM - Eternity : The Weeping Horizons/The 2nd Moon (F.D.A.) - 19/06/2014 @ 07h57
GOLEM est un trio de Death metal fondé en 1989 à Branderburg en Allemagne. Les jeunes musiciens d'alors avaient commencé leur carrière en sortant deux démos et un single avant, hélas, d'être frappés par le décès de deux de leurs membres fondateurs : le bassiste Max Grutzmacher et le guitariste Jens "Malle" Malwitz. Cruellement disparus presque un an l'un après l'autre, le groupe devra surmonter ces terribles épreuves avant de pouvoir composer et sortir leur premier album en 1996 : "Eternity : The Weeping horizons". Produit par Dan Swanö, ce premier album sera deux ans plus tard le tremplin de "The 2nd Moon", produit ce coup ci par le bon soin des garçons. Aujourd'hui, GOLEM existe toujours et propose donc via FDA Rekotz la réédition de leur deux premiers opus remasterisés sous forme d'une double compilation munie d'une nouvelle pochette (assez atroce d'ailleurs mais loin d'être aussi moche que les originales) et d'une volonté de remettre au "goût du jour" le GOLEM de la grande époque.

Assez méconnu, GOLEM est un groupe qui ne démérite pourtant pas et qui pourrait intéresser tous pour ceux qui aiment le Death "Carcassien". Souvent assimilés et comparés au quatuor Anglais, l'influence des Bouchers Britanniques se cristallise clairement autour de leur période Death/Death Mélodique (et une petite louche au niveau du chant, qui lui aussi est "typé" Liverpool). Sur ce doublé, GOLEM proposent deux albums assez homogènes mais montrant tout de même une certaine évolution musicale. En peu de mots, "Eternity : The weeping Horizons" est un peu plus radical que "The 2nd Moon" (attention cependant, la deuxième galette réserve quand même avec "The Wanderers" et "The 2nd Moon" de très bons moments).
Si les premières démos du groupe affichaient une attitude musicale rapide et directe, le groupe a rapidement trouvé sa vitesse de croisière en délaissant le Grind des débuts pour arriver vers des chansons un peu moins rapide et un plus alambiquées. La technique des musiciens est confortable (cela s'entend clairement sur les solos qui sont clairs et inspirés) et leur permet de se balader "à l'aise" entre les changements de tempo et la vélocité de leurs attaques. Aimant les accélérations furibondes mais ne se refusant jamais à une belle ligne mélodique, GOLEM arrive à captiver assez vite l'attention, la variété des riffs et des rythmes facilitant grandement la fluidité de l'écoute. Complexes, variés et bien branlés, les chansons renvoient directement à ce Death du milieu des années 90 autant dans la construction des riffs que dans le son. Bien que remasterisé, le son général est clair mais pas "sur compressé" comme on peut le trouver dans certaines productions actuelles. En clair, c'est du old School "Heartwork" qui bastonne.

Si on ne retrouve la dextérité, l’inventivité et le coté primaire qui émergeait des productions de CARCASS, GOLEM reste un groupe qui mérite qu'on y jette une petite oreille, leur opiniâtreté et leur ténacité méritant au passage un sacré coup de chapeau.




Rédigé par : Pamalach | Remaster/ | Nb de lectures : 11275




Auteur
Commentaire
Cobra Commander
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2014 à 10h02 - (112612)
Haaaaa! Leur "Second Moon" était un brave petit sous-Carcass (époque "Swansong") mais à il envoyait bien la purée!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker