GOG - Ironworks (Underground Activists/Season of Mist) - 21/11/2013 @ 07h56
Après avoir chroniqué du Heavy-Metal (TWILIGHT OF THE GODS) v’là-ti-pas que je chronique du Drone. Je bouffe à tous les râteliers mais comme vous le savez, « un bon chroniqueur doit savoir tout chroniquer » (sans la faute de Loufi, z’êtes heureux ?). Du Drone ? Le sticker de présentation de cet album parle de Dark-Ambient. Mais GOG, projet originaire d’Arizona existant depuis 2004, est bien assimilable au Drone, c’est en tout cas une étiquette que l’on retrouve à loisir sur son bandcamp. Pas de Drone/Doom à la SUNNO))) mais plutôt du Drone/Ambiant, avec bien peu de Metal et même de grattes. De ce que j’ai écouté, seul un morceau de Heavy Fierce Brightness: Spells of the Sun (2010) lorgne vers le Metal avec même un peu de chant Black. Pour le reste ce n’est qu’étalage d’ambiances noisy sur de longs morceaux, souvent répétitifs sans être trop minimalistes. In Our Architecture This Resounds (2012) était un album plutôt innovant, ajoutant sur deux morceaux des percussions tribales assez étonnantes. Ironworks, dont il va être question dans cette chronique, va encore explorer d’autres territoires de la musique drone, ambiante, noise et même industrielle.

Il convient de préciser tout d’abord que Ironworks était initialement sorti en 2012 via Utech Records mais uniquement sous forme de vinyl. Season of Mist s’est entiché du projet et vient donc de presser Ironworks en CD, au sein de sa division Underground Activists. Je ne pense pas que GOG soit un des acteurs majeurs de la scène Drone mais cette mise en lumière peut être un tremplin. Pourtant Ironworks est un album bien différent de ce que le projet faisait jusque là. Comme son nom l’indique, cet album est consacré au travail physique du métal (avec un é, donc pas la musique), les illustrations du livret allant dans ce sens. Un concept « industriel » qui peut d’ailleurs faire penser à ce que proposent les MUCKRACKERS. Sauf que si pour les morceaux ambiants de Chansons de la Forge, les fiers ouvriers de la vallée de la Fensch nous emmenaient dans une usine désaffectée à l’abandon, GOG a lui opté pour des ambiances en plein travail. L’espace sonore d’Ironworks est donc froid mais dur et dynamique, nous assénant de nombreux bruitages noisy, dans une atmosphère résolument industrielle pendant 6 morceaux comme autant de pièces de métal façonnées de la main humaine, de manière authentique et organique.

"1870-1906" débute pourtant l’album avec des nappes de gratte typées Post-Metal et une ambiance plutôt douce assurée par un piano dépouillé, le tout étant tout de même accompagné de bruitages industriels et noisy d’emblée. Nous partirons ensuite dans du pur Drone/Indus pour l’étouffant "Tasks Which Destroy Body and Soul" (avec à nouveau un peu de gratte au début), suivi de "God Says to Love You in Chains" tout aussi tranchant et implacable mais aéré par le piano, piano qui reviendra au premier plan pour le plus apocalyptique "A Promised Eternity Fulfilled With Cancer". Après l’apocalypse vient donc la post-apocalypse et c’est là que se distingue le plus ambiant "Into Her She Carved the Word Empty", un morceau étrange et très prenant où les bruitages noisy sont à leur paroxysme. Ironworks va alors se terminer au fin fond de la mine et/ou de l’usine, où un fond d’ambiance très oppressant va révéler le travail des forgerons qui frappent inlassablement le fer, la fonte et l’acier.

Sur ce propos, il est d’ailleurs étonnant de constater que cet Ironworks sorti initialement en 2012 annonçait le Fer! Fonte! Acier! de MUCKRACKERS, album plus noisy que Metal, qui vient à peine de sortir. On aura peut-être l’occasion d’en reparler mais je vous conseille cet album des lorrains plutôt que ce disque de GOG, qui vaut tout de même le coup d’oreille. Le projet américain a réussi à créer une belle ambiance industrielle, mais en 43 minutes Ironworks n’est pas exempt de longueurs, même si les morceaux ont en général une progression bien travaillée. J’aurai préféré que GOG persévère dans la voie de In Our Architecture This Resounds mais pour un disque « conceptuel », Ironworks est plutôt réussi. Néanmoins, et n’étant pas franchement friand de Drone, cet album m’intéresse plus dans sa seconde partie, plus apocalyptique, même si l’atmosphère 100% industrielle d’un morceau comme "Tasks Which Destroy Body and Soul" convainc sans trop de mal. Un album bien fait mais pas inoubliable en ce qui me concerne, qui est à écouter pour tout amateur de Drone/Ambient, mais aussi pour ceux qui sont intéressés par la musique « industrielle » selon le premier degré absolu du terme. Enfin pour vous guider un peu, Underground Activists recommande cet album aux fans de LOCRIAN, HORSEBACK, MERZBOW et IRM (rien à voir avec le « bam bam bam » lancinant de la machinerie médicale pourtant…).



http://deepestgate.com - 112 visite(s)

Bandcamp - 78 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 22838




Auteur
Commentaire
Jean Roucas
IP:213.39.33.67
Invité
Posté le: 21/11/2013 à 11h29 - (109983)
En tous cas ils ont un nom de chiotte !

Ennemie
IP:31.36.85.228
Invité
Posté le: 21/11/2013 à 14h15 - (109985)
fr.wikipedia.org/wiki/Magog_(Bible)

Boulevard
IP:109.28.148.27
Invité
Posté le: 21/11/2013 à 20h16 - (109987)
Ne soyez pas goguenard !

samael
IP:77.192.198.135
Invité
Posté le: 21/11/2013 à 23h02 - (109992)
c'est un didre de Dindin et Milou, "Gog en sdog" mdr

Rions laid
IP:86.74.12.145
Invité
Posté le: 22/11/2013 à 22h45 - (110023)
"[...]va révéler le travail des forgerons qui frappent inlassablement le fer, la fonte et l’acier."
Bah il manquerait plus qu'ils bâtissent des mâts, Gog ! HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!! Moi je filerais bien Gog aux danseuses... HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker