GLORIOR BELLI - Meet Us at the Southern Sign (Candlelight/Season of Mist) - Selection VS du 21/08/2009 @ 09h34
Refusant le surplace, Glorior Belli progresse d'album en album. Après le démarrage rageur de Ô Laudate Dominus, on pouvait se chagriner de la proximité musicale de Manifesting the Raging Beast avec la mouvance black orthodox qui commençait à trop peupler nos bacs. Obscurus Advocam avait annoncé des heures plus sombres, le projet entrant ensuite en sommeil pour laisser libre cours à Glorior Belli. Et on savait qu'Infestuus avait annoncé de l'évolution pour ce troisième album (voir interview sur VS, nom di diou!!). On en avait eu des premiers échos avec les extraits dévoilés en début d'année. Et le fripon n'a pas menti, loin de là. Mais vers où va-t-il exactement? Pour faire simple, vers les Etats-Unis.

Glorior Belli louchait déjà grandement vers les Etats-Unis, au travers de ses convictions et de ses relations avec la scène américaine. Cette fois, la mutation mélodique a eu lieu. Effaçant les relents de la scène Necromorbus du précédent opus, la coloration "southern" de ce nouvel album nous téléporte très loin. Non pas dans la froide nuit suédoise, mais dans un champ de maïs ensoleillé. Meet Us... sonne comme un croisement entre la noirceur d'Obscurus Advocam et les mélodies de Pantera. Ouais, je vous cite Pantera parce que je ne donne pas dans cette scène américaine qui nimbe son metal de blues. Mais vous parviendrez sûrement à me comprendre et à extraire de la virulence des Texans ces lignes mélodiques tristes et ces harmonisations typiques de la musique du sud des Etats-Unis. Celles qui semblent toutes inspirées par un vieux noir se balançant sur son rocking-chair dans sa véranda baignée par le soleil couchant. Et bien, Glorior Belli a piqué le banjo du vieux black pour lui filer une BC Rich. Et c'est assez logique finalement. Le diable n'a-t-il pas pactisé avec le black, en l'occurrence Robert Johnson, bien avant Euronymous?

Dans son troisième album (celui de la maturité, comme on dit), Glorior Belli synthétise musicalement la noirceur de son black et son amour pour la scène southern, s'éloignant du terreau sépulcral pour empoigner la terre sèche des champs de maïs. Le résultat est un album hybride et étrange de prime abord, dont la singularité s'efface au profit de l'envoûtement, dont les mélodies pénètrent insidieusement celui qui se laissera porter par leurs notes et par des odes toujours dédiées à Lucifer. L'album mêle blasts et riffs bluesy, voix rocailleuse et chant clair (poussant jusqu'au chant bien typé d'un "In Every Grief-Stricken Blues"). Privilégiant la mise en place d'ambiances moites, le trio crédité pour l'enregistrement alterne les titres rampants dans la poussière avec des instrumentaux trippants (le trop court "Swamp that Shame" est excellent). Si la recette est palpable, il sert avec efficacité et conviction des morceaux dont l'atmosphère nous étouffe dans les premiers riffs avant de sonner la charge finale. Glorior Belli surprend et s'assume avec réussite. J'en profite pour signaler que le groupe, encore une fois, est maitre de ses sonorités et a enregistré sur nos terres (avec Andrew Guillotin au Hybreed, pour être précis). Nul besoin de s'exiler pour sonner.

Malgré la présence des stigmates habituels, les amateurs d'un black traditionnel resteront peut-être démunis face à un album qui demande à se laisser immerger, entrainant son auditeur dans les méandres d'un grand fleuve. A l'inverse des références scandinaves, Meet Us at the Southern Sign se déguste sous une pergola en pleine canicule et non dans le froid d'une forêt enneigée. Ce troisième opus illustre un crépuscule d'été, un changement perceptible de la nature qui appelle à tous nos sens, nous rendant plus vivants que jamais. Ce soir, l'astre solaire qui rase les feuilles de maïs, cédant la place à la nuit, semble se coucher différemment de d'habitude. Comme si le monde avait un peu changé. Glorior Belli livre un album qui a le mérite d'apporter une pierre à l'édifice, plutôt que de se vouer à n'en être qu'un simple parpaing. Un album original et racé, signé par un groupe qui travaille et progresse dans tous les domaines. Un putain d'album.



http://www.myspace.com/gloriorbelli - 569 visite(s)

Swamp that Shame (extrait) - 430 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 17,5/20 | Nb de lectures : 12839




Auteur
Commentaire
DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 09h46 - (74357)
Magnifique chronique mon Prince qui retranscrit à merveille ce singulier et magnifique album.
Tout est dit. Excellent !!!



BlackMass
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 09h50 - (74359)
tout est dit, album remarquable !



Nephilim
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 10h13 - (74364)
Album exceptionnel





Reflebe
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 10h18 - (74365)
Extrait bien sympa... Mais un peu court pour se faire une idée.

ragus
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 10h37 - (74367)
mouais, j'ai écouté 2 fois et ca ne m'a pas beaucoup marqué comme album. Très moyen en ce qui me concerne



Joss
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 10h38 - (74368)
ça me tente bien mais effectivement ça fait pas beaucoup de son à se mettre entre les oreilles :-s

Seonadh
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 11h02 - (74370)
"Un putain d'album" -> tout est dit!





Martin Silenus
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 11h10 - (74371)
Y'a plusieurs morceaux sur Youtube...

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 11h12 - (74372)
Super. Hé bien, je vous encourage à aller y faire un tour, parce que je trouve que cet extrait (que j'aime beaucoup) n'est pas représentatif de l'ensemble de l'album. Dommage que le groupe ait viré son player MySpace (et j'ai pas pensé à farfouiller sur YouTube).

SoulWound
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 12h12 - (74374)
J'avais déja trouvé les extraits vraiment bandants, au même titre que ceux des premiers albums, mais la je crois que j'vais pas avoir le choix longtemps, va falloir claquer quelques thunes (encore)



moule d'huitre
Invité
Posté le: 21/08/2009 à 12h30 - (74375)
Album excellent pour ma part. Je conseil le morceau "There is but one light" qui est sublime.
C'est un des rare album de black que j'ai écouté pendant l'été, effectivement il passe super bien au soleil.
Un album vraiment exceptionnel !



V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 13h02 - (74377)
pas mal pas mal



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 14h27 - (74380)
moi j'aime pas trop... le côté "Southern" ne me convianc pas du tout, et globalement l'album manque de mordant...

je préfère m'écouter Cobalt même si ça n'est pas comparable à 100%...



Alain
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 14h59 - (74381)
Fantastique album, ce groupe continue de monter.

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 15h31 - (74382)
Le player myspace est de retour !
Encore une découverte, merci VS !

Destroyer
IP:195.93.102.8
Invité
Posté le: 21/08/2009 à 15h51 - (74384)
Une putain de tuerie !! J'adore ce mélange de Blues/Black et l'ambiance qui se dégage des photos et du livret ! (et pochette superbe !)

DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 15h59 - (74385)
effectivement, le graphisme est somptueux dommage du coup que le label n'ait pas prévu un emballage plus original.
Comme en plus, on a la sensation d'avoir un vieux livre entre les mains; il aurait été judicieux de faire une édition en adéquation avec ce concept.
C'est la seule faute de goût !!

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 16h09 - (74386)
Ah merci les gars. Dans mon élan, j'ai zappé l'artwork qui est effectivement superbe. Comme la musique, surprenant, dérangeant et très réussi.

Rahahaaz
Membre enregistré
Posté le: 21/08/2009 à 17h41 - (74391)
Chef d'oeuvre qui se passe aisément de classification. "In Every Grief-Stricken Blues" est d'ores et déjà un des meilleurs morceaux de l'année.



Slayergod
Membre enregistré
Posté le: 22/08/2009 à 18h40 - (74404)
Changement assez surprenant mais de bonnes idées. Un bon album intéressant qui apporte un peu de nouveauté dans le milieu decomposé du black metal.

away.alive
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2009 à 11h27 - (74408)
démarche super-intéressante, et musicalement ça sonne carrément mais... est-ce le chant, ou bien cette impression de monotonie poisseuse, toujours est-il que je n'arrive pas à rentrer dedans.

juj
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2009 à 12h05 - (74410)
pareil

clampdown
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2009 à 20h18 - (74415)
Moi je pense qu'il va y avoir un ras de marée de groupes de Black avant gardiste à tendance rock. J'aime bien ce concept, faut innover. ça me rappelle un peu le groupe 'Code' aussi.

Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2009 à 22h15 - (74417)
Finalement je suis agréablement surpris. Pas vraiment fan des précédents, celui là a vraiment un plus qui le démarque des sorties black du moment.

Merci Princounet de m'avoir fait écouté le WE dernier malgré mes réticences sur le groupe et sa démarche.



MoiZ
IP:213.41.8.246
Invité
Posté le: 24/08/2009 à 16h44 - (74426)
Euh, j'ai écouté tout le myspace et le passage des morceaux du nouvel album à ceux des anciens se fait en douceur. Tellement en douceur que je ne m'en suis pas rendu compte.
Et la curiosité est un vilain défaut, j'aurais dû commencer par les anciens albums, ça m'aurait évité d'écouter le nouveau.
C'était plat avant, c'est plat après. Pour faire court, ils sont atteints du syndrôme post hardcore. Les nuages s'amoncèlent mais ne crèvent jamais, on attend un orage qui ne vient pas (ce qui peut assez difficile à rendre en soi et peut plaire mais perso, ça me gonfle horriblement).
Quant à l'intégration des plans southern, ils sont tellement disséminés qu'on les oublie très vite. A voir sur l'album suivant.

Bref, j'attends de pied ferme un VRAI et INTERESSANT mélange entre black et southern music.

Avant de me faire allumer la tête, ce ne sont que mes avis d'amateurs de musique à poils mais j'étais curieux et excité par la kro et finalement plop, rien, déçu le moiz. En même temps, le black metal gentil et moi, ça fait deux :)

Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 25/08/2009 à 12h06 - (74440)
Ah, voila une chro que j'attendais!

Album excellent, trés personnel et nvateur. La fusion des ambiances poisseuses du black et du southern rock est une excellente idée et le rendu est excellent.

L'un des albums de l'année.

Ellestin
Membre enregistré
Posté le: 25/08/2009 à 18h50 - (74455)
honnêtement, si la chronique déchire, la description fout les jetons, mais je ne doute pas que quelque chose de surprenant - en bien - peut en sortir. Hop direction youtube alors :o)

Nico
IP:90.11.28.59
Invité
Posté le: 26/08/2009 à 12h18 - (74477)
Ca déchire ! C'est glacial !
Et hop, CD commandé !!

Ouroboros42
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2009 à 11h50 - (74509)
Super album et superbe ambiance poisseuse ;)



Nico
IP:90.16.92.178
Invité
Posté le: 27/08/2009 à 13h14 - (74515)
Y a pas à dire, plus j'écoute, plus je trouve leur musique géniale...peut être le meilleur album de black depuis de nombreuses années...

wafounet
IP:86.216.136.107
Invité
Posté le: 28/08/2009 à 12h08 - (74553)
me rappelle CODE aussi

Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2009 à 15h46 - (74589)
Acheté et reçu.
Ca fait deux jours qu'il tourne, et je ne m'en lasse pas. Au contraire j'ai l'impression de le découvrir à chaque écoute.
Excellent de bout en bout.



DVK
IP:84.99.150.175
Invité
Posté le: 31/08/2009 à 22h47 - (74659)
Qu'est ce que c'est chiant...

Nem vapeur
IP:82.122.53.20
Invité
Posté le: 24/09/2009 à 23h58 - (75363)
Sympa pour 4/5 écoutes puis pas du tout envie d'y retourner.

Trop mid tempo et pas assez de riffs différents, certains passage sont indigestes.
La faute à trop de morceaux à 3 temps aussi, ça alourdit beaucoup.

Autres points noirs, le morceau Forbidden Words me choque avec son riff de départ similaire à la fin de Cursed Eternity de Mayhem, avec le même son d'ailleurs.

Idem pour In every Grief et son chant sur gratte acoustique trop Åkerfeldtien pour être honnête.

Y'a aussi pas mal de passages dissectionesques.

Ca donne à l'album des faux-airs de... assez désagréables.


Pourtant c'est hyper bien produit et les riffs et le chant ont souvent la méga classe.






Lean Juc
IP:65.49.2.26
Invité
Posté le: 26/09/2009 à 17h27 - (75471)
Un gros bof.

gros phil
IP:85.14.187.141
Invité
Posté le: 30/09/2009 à 09h38 - (75584)
pas mal cet extrait, me rappel Deathspell Omega (les arpèges inversées) ou Reverence.

Je vais me pencher sur l'album!

Arnahud
Membre enregistré
Posté le: 10/10/2009 à 23h51 - (76125)
Réussi à trocquer ma forêt enneigée contre un champ de maïs ensoleillé. Ceci dit 2 ou 3 morceaux à jeter...



monceau
Invité
Posté le: 28/11/2009 à 16h28 - (78157)
Le gospel de Satan.

C'est la comparaison qui me vient sans cesse à l'esprit. Un excellent album, harmonieux et dérangeant en même temps. Il s'écoute en entier du début à la fin, l'intégrité exceptionnelle de cet opus est remarquable (la musique et l'artwork suivant la même lignée).

Je m'interdit de le réécouter parfois - il y a un sort d'addiction qui s'installe, ça fait flipper...




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker