GLORIA MORTI - Lateral Constraint (Cyclone Empire/Season of Mist) - 15/05/2013 @ 07h59
GLORIA MORTI, j’avais découvert ce groupe avec leur second album Eryx sorti en 2008 (je ne sais même plus trop pourquoi je m’étais intéressé à eux… parce qu’il y a des serpents sur la pochette peut-être ?). Je n’en ai pas gardé un souvenir impérissable, si bien que j’avais zappé Anthems Of Annihilation sorti en 2010. Pourtant, je me souviens bien que j’avais considéré ce groupe finlandais comme un rip-off de VADER, ZYKLON, BEHEMOTH et DIMMU BORGIR sans grand intérêt (j’avais même laissé un comm sur la chro de Wasted). GLORIA MORTI, c’est également le genre de came que l’on fait tourner sur VS, vu que le groupe va avoir le droit à un 4ème chroniqueur pour autant d’albums. Jusque-là, les avis ont été globalement positifs…

Le schizophrène Kryde vous avait décrit Anthems Of Annihilation comme un panzer qui ne s’arrête presque jamais. Pour Lateral Constraint, la recette ne change pas d’un poil. Nous sommes toujours en présence d’un Black/Death légèrement mélodique qui blaste, qui blaste et qui blaste, avec des vocaux principaux très rauques (à la Christian Älvestam ou à la Bo Summer dans PANZERCHRIST) et agrémenté de quelques claviers plutôt discrets (ou plutôt sous-mixés). GLORIA MORTI se concentre donc toujours sur l’efficacité au détriment d’une quelconque recherche musicale. Au global Lateral Constraint bourrine un peu moins que ses prédécesseurs et laisse échapper quelques envolées de trémolos mélodiques ici et là ("The First Act", "The Divine Is A Fraud", l’épique "Conclusion") ou abaisse légèrement le tempo ("Hallucinations"). Il n’empêche que comme toujours, le groupe finlandais se montre particulièrement répétitif (surtout que Lateral Constraint est un peu plus long qu’à l’accoutumée (45 minutes)) et on se lasse vite de tous ces blasts, growls et assauts de guitares, même si quelques riffs accrocheurs s’extirpent du lot ("Aesthetics of Self-Hyperbole", "Sleep, Kill, Regress, Follow", "Non-Believer").

Lateral Constraint se laisse tout à fait écouter, montrant un groupe qui a trouvé sa voie et tape à fond dedans, quitte à ne jamais quitter d’un cheveu la lignée des précédents albums. Si la prod est un chouïa brouillonne, elle a au moins le mérite de ne pas tomber dans l’excès. Croisant du VADER et du PANZERCHRIST avec quelques touches de Black sympho et des mélodies, GLORIA MORTI est en quelque sorte le plus polonais des groupes finlandais. Ça fonctionne un minimum, mais le groupe ne va pas chercher très loin et se la joue rentre-dedans sans évoluer, même si dans l’ensemble c’est très bien fait et la composition est de qualité. Un renouvellement est nécessaire, mais si vous voulez du Black/Death qui poutre tout en étant mélodique, Lateral Constraint sera fait pour vous. En ce qui me concerne, c’est le genre de groupe et d’album qui rentre par une oreille et qui ressort bien vite par l’autre.

http://www.gloriamorti.com - 139 visite(s)

Sleep, Kill, Regress, Follow - 95 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 11025




Auteur
Commentaire
Crom-Cruach
IP:90.42.102.164
Invité
Posté le: 17/05/2013 à 22h53 - (107438)
Je l'aime bien ce ptit panzer moi

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker