GLITTERTIND - Djevelsvart (Indie/Season of Mist) - 12/03/2014 @ 08h01
Il y a longtemps que n’avait été chroniqué dans ces colonnes un joyeux groupe de pagan/folk tout de chaussures de toile et de vêtements colorés vêtus. Biniou en avant, légèreté musicale en bandoulière, convivialité en tête, voilà donc que déboule Glittertind.

Le groupe sort là son troisième album. Il n’est pas réputé, à l’inverse de beaucoup d’autres, pour faire partie des plus mauvais de son créneau. Son viking folk n’était pas désagréable sur son album précédent, Landkjenning. On ne pourra pas en dire autant de son nouvel effort.

Dès l’intro, enjouée, enlevée, on note cependant un détail qui a son importance : le son est excellent, très chaud, très dynamique, très enveloppant. L’observation se poursuit dès le second titre, "Djevelsvart", qui donne au morceau une ampleur intéressante même si la compo en elle-même n’est pas bouleversante.

"Sundriven" enchaîne sur un rythme beaucoup plus mou, plus sirupeux où les chœurs épiques/guerriers le disputent à des guitares assez peu incisives… Ce titre évoque plus une balade au bord d’un lac qu’un départ de troupes vers des contrées belliqueuses. Si le son reste dynamique, la structure du morceau l’est nettement moins. Et, de fait, cette remarque négative peut être apportée, à mon sens, à l’intégralité de l’album. Car, en outre, ce titre n’est pas loin d’être le plus intéressant…

L’ensemble n’est en effet guère convainquant. "Sprekk for sol", le quatrième titre, est laborieux en dépit de ses efforts pour proposer une structure un peu différente. La dissonance apportée par certaines guitares sonne faux, elle tombe au milieu du titre comme un cheveu sur la soupe sans que l’on saisisse bien la cohérence du propos. Le passage autour des 2’30 m’a fait penser à la musique du générique de Sammy et Scoubidou, c’est dire… Dès "Kvilelaus" en revanche, on retombe dans la ballade sylvestre, le slow un peu cucul et la voix traînante/pleureuse peu inspirée avec flûtiau à l’appui. Ce titre, presque popisant, est symptomatique de l’album tout comme le sixième, qui sonne presque electro festif ! Une horreur… Un titre sautillant, avec une voix pop qui, cette fois-ci, me fait limite penser à de la mauvaise variété française (idem sur le titre 8, "Taketanker").

Il est vraiment regrettable qu’en dépit d’un son finalement très approprié, la musique en elle-même demeure si convenue. Les quelques idées mises en avant sont affreuses. Il aurait sans doute été plus heureux, à mon sens, d’accentuer les (quelques) points forts du groupe, notamment ces ballades au piano qui, avec un peu plus de mystère et de sombres aspérités, pouvaient présenter un caractère plus attractif ("Nymane" ; "Stjerneslor").

L’artwork et le livret sont soignés, même si ce n’est pas trop ma tasse de thé.

Un album à réserver aux viking/folk addict, pour qui le port de la sandale est un mode de vie et le flûtiau enjoué, une philosophie en soi et pour lesquels le fait de ne pas acheter tout ce qui sort dans ce domaine relève du blasphème. Pour les autres, le report sur Falkenbach est vivement conseillé.



http://www.glittertind.net/ - 143 visite(s)


Rédigé par : Raziel | 11/20 | Nb de lectures : 11366




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker